Résultat Primaire à gauche (PS) : pour Hamon, vainqueur, le plus dur reste à faire

Résultat Primaire à gauche (PS) : pour Hamon, vainqueur, le plus dur reste à faire RESULTATS PRIMAIRE GAUCHE - C'est le coup de grâce pour François Hollande : le frondeur Benoît Hamon a remporté la primaire PS, à laquelle le président avait renoncé...


Suivez l'élection présidentielle 2017 en direct. L'élection présidentielle a lieu les 23 avril et 7 mai 2017. Avec un François Fillon désormais ballotté les sondages, le résultat du scrutin pourrait découler d'un duel entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron... Dates, candidats, sondages, suivez toutes les infos dans notre live jusqu'au résultat de la présidentielle dans notre page spéciale.

Election présidentielle 2017 : dates, candidats, sondages, résultat


Benoît Hamon a remporté la primaire de la gauche. (aller directement aux résultats).

30/01/17 -  13:01

FIN DU DIRECT - Benoît Hamon s'est donc largement imposé à la primaire de la gauche. Le député des Yvelines l'emporte par 58,7% des suffrages au second tour contre 42,3% pour Manuel Valls, sèchement éliminé. L'ancien ministre de l'Education avait déjà frappé très fort au premier tour en arrivant en tête avec plus de 36% des suffrages. Il sera donc le candidat du PS et de ses alliés à la présidentielle et a promis de tendre la main à Yannick Jadot, le candidat EELV ainsi qu'à Jean-Luc Mélenchon.
Mais il devra d'abord rassembler son propre camp. Manuel Valls a d'ores et déjà indique qu'il ne pourrait pas défendre son programme, préférant "s'effacer" pendant la campagne. Plusieurs des proches de l'ancien Premier ministre ont déjà rejoint Emmanuel Macron quand d'autres évoquent un "droit de retrait". Pour celui qui est donné entre la quatrième et la cinquième place du premier tour de la présidentielle, la campagne qui commence s'annonce déjà compliquée.

30/01/17 -  12:45

Arnaud Montebourg a mis du temps, mais il salue la victoire de Benoît Hamon. "Cher Benoît, bravo pour cette belle et large victoire. Le rassemblement de la gauche a commencé et doit se poursuivre" a écrit dans un post l'ancien ministre du Rassemblement productif sur Twitter. Arnaud Montebourg n'a plus pris la parole publiquement depuis sa défaite dès le premier tour de la primaire à gauche.

30/01/17 -  11:20

François Hollande va rencontrer officiellement Benoît Hamon. Le chef de l'Etat a finalement trouvé un créneau dans son agenda pour recevoir le gagnant de la primaire socialiste "au cours de la semaine". Pour François Hollande, la victoire d'un tenant de la ligne frondeuse est un vraie désaveu : le propre parti du président - qu'il a dirigé près de 11 ans - soutient désormais l'un de ceux qui a fustigé la politique menée par le gouvernement depuis 2014.

30/01/17 -  10:22

Manuel Valls ne sera pas présent à la Convention d'investiture. Selon le journaliste Jean-Jérôme Bertolus, Manuel Valls sera "en vacances" la semaine prochaine, il ne se rendra donc pas au rendez-vous fixé au 5 février par la Belle alliance populaire pour investir officiellement le vainqueur de la primaire à gauche. Selon les informations de Linternaute.om, Jean-Luc Bennahmias ne s'y rendra pas non plus. Voilà qui démontre que le rassemblement n'est pas vraiment la priorité des anciens candidats à cette primaire à gauche. Sans l'ancien Premier ministre à cet événement, ce dernier perd clairement tout son sens.

30/01/17 -  09:44

Yannick Jadot appelle Benoît Hamon à assumer la rupture avec l'(ex)-PS. Interrogé sur la victoire de Benoît Hamon sur BFM TV, le candidat écologiste pose en ces termes le dilemme qui se pose aujourd'hui au candidat PS : "Va-t-il faire le nouveau François Hollande de la synthèse ? Ou est-il prêt à partir avec nous dans la grande aventure ?" Comprendre : pour que la gauche de la gauche soit rassemblée, il faudra se détacher des choix social-démocrates du passé. "Si l'objectif de Hamon est de faire le compromis avec Valls, il n'y aura pas de grande dynamique. Ce que je lui propose, c'est le grand large". Et de prévenir Benoît Hamon : "Il y aura un bulletin Jadot à la présidentielle".

Les soutiens de Manuel Valls se rassemblent demain

30/01/17 -  09:34

Les cadres des "réformateurs" du PS décideront de suivre ou non le candidat PS ou fixeront une ligne pour négocier leur ralliement. L'ancien Premier ministre a donné rendez-vous aux députés et aux sénateurs socialistes qui l'ont soutenu, mais il est peu probable qu'il parvienne à convaincre ses anciens soutiens à s'engager derrière le gagnant de cette primaire. Manuel Valls l'a lui annoncé la semaine dernière, il "s'effacera" pour laisser la place à Benoît Hamon, une démarche qui laissera les vallsistes orphelins.

30/01/17 -  09:26

Le rassemblement du PS sera très difficile pour Benoît Hamon. Au fond, le gagnant de la primaire a les yeux déjà tournés vers Yannick Jadot et Jean-Luc Mélenchon, peut-être davantage que vers les vallsistes. Son porte-parole, Pascal Cherki, estime que "le rassemblement se fera sur la ligne de Benoît Hamon". Ce qui empêchera le ralliement des tenants d'un positionnement social-démocrate. "Moi personnellement, je suis de ceux qui pensent que les simulacres d'unité, les rassemblements de faux amis, qui ont fait les succès électoraux du parti socialiste indéniablement, sont très usés", a affirmé ce matin le député vallsiste Gilles Savary. "Au vu des résultats de la primaire et conformément à mes convictions, je m'engage derrière Emmanuel Macron", a même affirmé le député Alain Calmette. Même démarche pour Dominique Baert, qui a assuré dans La Voix du Nord préférer son "cousin" Macron à Hamon, "un faux frère".

Nouveaux chiffres actualisés : Hamon a obtenu 58,71% des voix.

30/01/17 -  09:00

Selon les chiffres officiels de la "primaire citoyenne" ce lundi matin, le nombre de votants a dépassé la barre des 2 millions de votants ( 2 037 563 personnes très précisément selon un décompte encore provisoire). Benoît Hamon a reçu 58,71% des suffrages exprimés, Manuel Valls 41,29% des voix. C'est une très large victoire qui offre une légitimité incontestable à sa ligne pour la campagne à venir. Reste pour lui à rassembler les déçus qui soutenaient l'ancien Premier ministre.

30/01/17 -  08:40

Nouveau direct - Jean-Luc Mélenchon se réjouit de la victoire de Benoît Hamon. Hier soir, le leader de la France Insoumise a estimé qu'avec la désignation du frondeur à l'issue de la primaire à gauche, "la sixième République, la planification écologique, l'indépendance de la France, couvrent désormais un champ plus large que celui qu’ils occupaient lorsque nous étions seuls à les prononcer". Et d'ajouter : "Sans hégémonie culturelle, un programme a les plus grandes peines à avancer. À présent les gens sérieux, qui sont les plus nombreux, s’intéresseront au contenu, à la cohérence du programme qui se déduit de ces mots". Reste que pour Jean-Luc Mélenchon, un désistement en faveur du candidat socialiste n'est pas envisageable.

29/01/17 -  22:27

Fin du direct - Ce qu'il faut retenir des résultats et de cette soirée. Benoît Hamon a remporté cette primaire à gauche avec plus de 58,6% des voix. Il a d'ores et déjà appelé à l'union de la gauche, souhaitant construire une majorité gouvernementale avec l'écologiste Yannick Jadot et le leader de la France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon. Manuel Valls a reconnu sa défaite, il a échangé avec Benoît Hamon une poignée de mains sur le perron du siège du PS. Un sondage donne Benoît Hamon crédité de 15% des intentions de vote au premier tour de la présidentielle.

29/01/17 -  22:18

Martine Aubry adresse "un grand bravo à Benoît Hamon pour sa victoire sans appel". La maire de Lille avait préparé un communiqué qu'il vient de transmettre à la presse. Elle s'y montre dithyrambique à l'égard du gagnant de la primaire à gauche : "Son projet apporte un souffle nouveau à la gauche et à notre pays. Il s’est attaqué avec des réponses neuves et fortes aux défis actuels et à venir de nos sociétés. Il a, ainsi, su réveiller l’enthousiasme à gauche et ranimer l’espoir d’un avenir meilleur pour tous et pour chacun [...] Ce soir, c’est la victoire d’une gauche forte sur les valeurs et lucide sur les changements dont notre pays a besoin. Nous serons dès demain tous derrière Benoît Hamon".

29/01/17 -  22:12

François Hollande n'a toujours pas réagi. Le président de la République a posté un message sur son compte Twitter pour saluer la victoire de... l'équipe de France de handball à la Coupe du monde. Il n'a pas souhaité commenter le résultat de la primaire à gauche. François Hollande n'aura à aucun moment apporté son soutien à Manuel Valls, celui qui était parti en campagne pour défendre le bilan de son quinquennat. Aucune rencontre officielle entre le président et le candidat PS n'est pour l'heure prévue.

29/01/17 -  22:00

La majorité gouvernementale va devoir composer avec un frondeur candidat PS. Bernard Cazeneuve recevra Benoît Hamon ce lundi 15h30 à Matignon. Le Premier ministre était un soutien de Manuel Valls, il va devoir désormais apporter son soutien à l'un de ceux qui se sont sont opposés à la politique menée par François Hollande ces derniers mois. Le Premier ministre s'entretiendra tout d'abord avec Jean-Christophe Cambadélis à 11h.

Hamon et Valls se sont serré la main

29/01/17 -  21:50

C'était l'image la plus attendue : la photo des deux hommes, souriants, a été prise sur le perron du siège du Parti socialiste. Mais les journalistes n'avaient que quelques secondes pour saisir ce moment, tant l'accolade fut brève. Ni l'un ni l'autre n'ont pris la parole. Le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, a soulevé la main de Benoît Hamon, puis tous trois sont rentrés. Le Parti socialiste soutient donc désormais officiellement un frondeur qui s'est opposé à la ligne politique de la majorité gouvernementale ces deux dernières années.

Hamon devant Mélenchon dans un sondage

29/01/17 -  21:40

Selon une enquête Kantar Sofres - OnePoint pour LCI, le candidat du PS est crédité de 15% des voix en l'absence de François Bayrou au premier tour de la présidentielle (13% en cas de présence du maire de Pau). Il devance dans les deux hypothèses Jean-Luc Mélenchon, crédité dans les deux cas de 10% des suffrages. Benoît Hamon est malgré tout nettement distancé par 3 autres candidats : Marine Le Pen (crédité de 25% des voix), François Fillon (21%) et Emmanuel Macron (20%).

29/01/17 -  21:30

Le Parti de Gauche rejette déjà l'appel à l'union de Benoît Hamon. La formation de Jean-Luc Mélenchon envoie un message clair au Parti socialiste, dans un communiqué envoyé aux journalistes. Le PG prend d'abord acte de la victoire de Benoît Hamon. Et d'ajouter : "A l’entendre, il est décidé à maintenir sa candidature quoi qu’il arrive. Il pourrait dans ce cas porter une lourde responsabilité pour la suite. [...] Seule une politique en rupture avec celles menées par le gouvernement Hollande/Valls/Macron peut fédérer le peuple sur un projet progressiste et gagner. Fort de son programme l’avenir en commun et de la cohérence de sa position depuis cinq ans, Jean-Luc Mélenchon est ce candidat".

29/01/17 -  21:24

C'est la polémique de la soirée : Hamon a coupé le discours de Valls. Le vainqueur de la primaire à gauche a pris la parole alors que l'ancien Premier ministre n'avait pas achevé le sien. Il est très peu probable que cela soit fortuit, il s'agirait donc d'une forme d'affront ou pour le moins d'une marque d'irrespect. Rappelons que les deux hommes ont rendez-vous au siège du PS dans un court moment pour acter le rassemblement. C'est mal engagé.

Hamon : "Il faudra rassembler la gauche"

29/01/17 -  21:10

"Je ne crois pas en l'homme providentiel, je ne prétends pas détenir la vérité, je préfère le 'nous' au 'je'. Demain je veux commencer par rassembler les socialistes, parce que c'est ma famille politique et que j'y ai consacré 30 ans d'engagement. Dès lundi je proposerai à tous les participants de la primaire, mais aussi à Yannick Jadot et Jean-Luc Mélenchon de construire une majorité [...] Chaque génération est un nouveau peuple. Il faut écrire une nouvelle page de notre histoire". 
L'intégralité du discours de Benoît Hamon :

29/01/17 -  21:06

Benoît Hamon "mesure la responsabilité" de sa victoire. "Je remercie avec beaucoup d'émotion tous ceux qui m'ont apporté leurs suffrages. Vous êtes le coeur vaillant et battant de la France. J'aurai l'honneur de porter vos espoirs de progrès. J'ai la conviction que notre pays a besoin d'une gauche innovante, moderne, qui pense le monde tel est est et non pas tel qu'il fut. Notre nation est éprise de justice et de liberté mais se perd quand elle rejoue les querelles d'hier. [...] Nous devons inventer le monde du travail du XXIe siècle, le revenu universel d'existence permettra de vivre le travail plutôt que de le subir. [...]".

Pour Manuel Valls, "une page se tourne"

29/01/17 -  21:02

"Nous refusons que sur fond de montée de populisme demain que le visage de Marine Le Pen soit celui de la France. Je ne vous cache mon inquiétude, car les germes de la décomposition politique sont bien là, à droite comme à gauche. [...] Je resterai quoi qu'il advienne ce militant de la gauche qui sait relever les grands défis. [...] Une page se tourne aussi pour moi".

Manuel Valls reconnait sa défaite

29/01/17 -  20:58

"Benoît Hamon a gagné. Je tiens chaleureusement à la féliciter. J'ai depuis toujours le sens de la loyauté. Benoît Hamon est désormais le candidat de notre formation politique, il lui appartient d'engager le rassemblement. [...] Je veux remercier les électeurs qui se sont déplacés, quel que soit leur vote, c'est à l'honneur de notre démocratie. [...] Merci à tout l'équipe et à tous ceux qui se sont mobilisés pour moi, dans tous les départements. Des amitiés se sont à jamais nouées. Les défaites font partie de la vie politique. J'aime trop la vie pour que la rancoeur puisse chez moi l'emporter. [...] Depuis 2012, nous avons fait tant de choses".

Hamon l'emporte avec 58,65% des voix

29/01/17 -  20:45

C'est un vrai plébiscite pour le candidat qui affrontait Manuel Valls. L'ancien Premier ministre est sèchement battu. Ces premiers résultats partiels, donnés officiellement par les organisateurs de la primaire (Thomas Clay, président de la Haute autorité), seront actualisés tout au long de la soirée.

29/01/17 -  20:42

Vincent Peillon devrait se rendre au QG de Benoît Hamon. L'ancien candidat, qui n'avait pas donné de consigne de vote pour le second tour, affichera son soutien à celui qui portera la campagne des socialistes pour l'élection présidentielle. Un premier geste qui pourrait sans doute donner des idées aux autres cadres du PS, à qui sera demandé de soutenir Benoît Hamon.

L'AFP confirme la "large victoire" de Benoît Hamon

29/01/17 -  20:34

L'agence de presse s'appuie sur une source officielle du Parti socialiste.

29/01/17 -  20:31

Au QG de Benoît Hamon, on a prévu de "faire la fête". Le programme du candidat breton a déjà été communiqué aux journalistes. Après un discours à son QG (21 heures), il se rendra au siège du Parti socialiste, puis reviendra à son QG, où les militants et les cadres de la campagne feront "la fête". Un DJ est déjà sur place, à la Mutualité.

29/01/17 -  20:28

Jean-Luc Bennahmias salue la victoire de Benoît Hamon. L'ancien candidat à la primaire de la gauche, pourtant soutien de Manuel Valls, se dit "pleinement derrière Benoît Hamon sans état d'âme". Il appelle désormais au respect des règles de la primaire, c'est à dire au ralliement de tous les candidats battus au gagnant de cette élection.

29/01/17 -  20:20

Le candidat du PS ne portera donc pas le bilan de Hollande. Le frondeur Benoît Hamon l'emporte ce soir avec un positionnement clairement à gauche, un positionnement d'opposition à la ligne fixée ces deux dernières années par Manuel Valls et François Hollande. Organiser sa campagne pour l'élection présidentielle sera une vraie révolution pour le Parti socialiste, de nombreux cadres ne partageant pas les idées du vainqueur du soir.

29/01/17 -  20:12

Le Parti socialiste prépare la photo du rassemblement. Manuel Valls et Benoît Hamon seront tous les deux réunis dans la soirée au siège du PS, rue de Solférino. Les deux hommes devront publiquement se serrer la main, le perdant devra annoncer son soutien au gagnant à 21h45. Rappelons que Manuel Valls a déjà fait savoir qu'il "s'effacerait" en cas de défaite et qu'il ne fera pas campagne pour son rival Benoît Hamon, un frondeur qui a contesté la ligne de la majorité ces deux dernières années.

"Manuel Valls giflé par le peuple de gauche" écrit La Tribune de Genève

29/01/17 -  20:03

Le site suisse publie un article annonçant que "Benoît Hamon emporte la primaire avec 60% des voix", en s'appuyant sur les sondages sortis des urnes. Le journal souligne que "Manuel Valls vient ainsi rejoindre la longue liste des hommes politiques français écartés de la course au pouvoir par les Français".

Benoît Hamon s'exprimera à 21 heures

29/01/17 -  19:59

Il devrait appeler au rassemblement, mais comment va-t-il gérer le coup de barre à gauche enregistré ce soir ? Selon l'envoyé spécial de la RTBF à Paris, "l'avance de Benoît Hamon sur Manuel Valls est considérable". Devra-t-il affirmer dès ce soir que le Parti socialiste doit changer de visage ou bien jouer l'union avec tous les courants du parti et tendre la main aux vallsistes ?

29/01/17 -  19:53

"L'ambiance n'est pas au sabrage du champagne" au QG de Manuel Valls, indique France Info. Les militants sont très peu nombreux à la Maison de l'Amérique Latine. Le Premier ministre travaille actuellement sur son discours. Il ne fait désormais assez peu de doutes qu'il sera battu par son rival. Reste à savoir si le score qu'il obtiendra lui permettra encore de peser à l'avenir au Parti socialiste. S'il recueille moins de 30% des suffrages, c'est la ligne qu'il incarne qui sera clairement remise en cause.

29/01/17 -  19:48

Les premiers résultats officiels seront donnés entre 20h30 et 21h. Le dépouillement est toujours en cours, les résultats des suffrages remontent doucement des bureaux de vote. Dans peu de temps, les organisateurs de la primaire PS donneront des résultats partiels, mais il faudra atteindre sans doute demain matin pour avoir l'ensemble des résultats définitifs.

Très probable victoire de Hamon, relaient d'autres sites étrangers

29/01/17 -  19:39

Le site d'information de la RTBF indique que "Hamon devance Valls selon les premiers sondages", donnant aussi le chiffre de 60% des suffrages. Le média belge relaie également une indiscrétion de Bruno Gaccio selon laquelle le "bruit ambiant" donnerait au QG de Manuel Valls un score de "70/30". La Libre Belgique donne aussi une estimation de 60% des voix pour Benoît Hamon.

29/01/17 -  19:32

Benoît Hamon sera dans peu de temps à la Mutualité, pour célébrer la fin de la primaire. L'ancien ministre a décidé d'organiser une soirée de remerciements à ses soutiens et à ses militants dans cette grand salle du 5e arrondissement de Paris. Manuel Valls, lui, se rendra à la Maison de l'Amérique latine, dans le 7e arrondissement, entouré de ses fidèles. Un pupitre a déjà été installé, les journalistes seront gardés à l'écart, l'accès étant déjà bloqué par des chaises, indique une journaliste de Fréquence ESJ.

Benoît Hamon donné gagnant

29/01/17 -  19:09

Selon un sondage réalisé à la sortie des urnes et donné par le site belge Le Soir, Benoît Hamon serait nettement tête face à Manuel Valls, puisque le Breton serait crédité d'entre 58 et 60% des voix. Attention, il ne s'agit que du résultat d'un sondage, donc d'une simple tendance pour le moment

29/01/17 -  19:05

Estimations actualisées : autour de 2 millions de votants. Le vote est désormais clos dans toute la France, les bureaux de vote ont tous fermé leurs portes. Selon Elabe, qui a réalisé une enquête pour la chaîne d'informations en continu BFMTV, il faut s'attendre à une participation d'entre 1,9 et 2,1 millions d'électeurs.

Quelques indices d'une probable victoire de Hamon

29/01/17 -  19:01

Selon les journalistes du bouquet de radios gérées par l'ESJ (fréquence ESJ), "l'optimisme règne" au QG de Benoît Hamon, où de nombreux verres à champagne sont déjà installés sur les tables. Rappelons que les équipes de campagne ont accès aux résultats de la primaire à gauche en temps réel. 

29/01/17 -  18:53

Ségolène Royal n'a pas voté. La ministre de l'Environnement est actuellement en déplacement en Afrique, comme l'a repéré Le Figaro. Elle n'a jamais pris partie dans cette primaire à gauche, ni pour Benoît Hamon, ni pour son ancien Premier ministre. Durant les quelques jours de l'entre deux tours, Ségolène Royal a même indiqué qu'un soutien de sa part à Emmanuel Macron n'était pas exclu, s'il était en mesure de rassembler la gauche de gouvernement.

Manuel Valls et Benoît Hamon ont les chiffres en temps réel

29/01/17 -  18:48

Selon les informations du Point, les deux hommes ont obtenu de la cellule organisatrice du scrutin de pouvoir partager les locaux de la Haute autorité et d'être "associés à la remontée des résultats". Les équipes de Manuel Valls et de Benoît Hamon peuvent se connecter sur la même plateforme de résultats que la HAP. Une manière d'écarter les doutes sur les chiffres donnés ça et là et d'évacuer les couacs de la semaine passée. Cela signifie aussi que les proches des deux hommes, interrogés dans les médias, en savent bien plus que les journalistes...

29/01/17 -  18:35

Selon les estimations et les projections, la barre des 2 millions de votants pourrait être franchie. Lors d'une conférence de presse, Christophe Borgel, le président du comité d'organisation de la primaire PS, a donné une fourchette de 1,7 à 2 millions d'électeurs mobilisés pour le second tour de cette primaire. Au premier tour, 1,6 million de personnes avait participé au vote.

29/01/17 -  18:30

Des estimations devraient faire leur apparition très vite sur des sites étrangers. Si les résultats ne seront pas donnés avant 20 heures ou 20h30 en France, il est fort probable que les premiers chiffres, voire même le nom probable du gagnant, soient connus dans peu de temps. La semaine passée, la qualification de Manuel Valls et de Benoît Hamon pour le second tour avait été annoncée vers 19 heures. Attention toutefois, les médias qui relaient les infos (La Libre Belgique, RTBF, La Tribune de Genève) ne donnent aucune source officielle. Ces indications sont donc à prendre avec énormément de précautions.

Les chiffres de la participation à 17h sont tombés

29/01/17 -  18:09

Les organisateurs de la primaire à gauche viennent de communiquer le nombre de votants en fin d'après-midi : deux heures avant la fin du scrutin, ce sont 1,3 million de personnes qui se sont déplacées pour choisir entre Benoît Hamon et Manuel Valls, sur 75% des bureaux de vote. C'est 22,8% d'électeurs en plus qu'au premier tour à la même heure. Rappelons qu'une forte mobilisation, espérée par Manuel Valls, pourrait modifier le rapport de force entre les deux hommes, pour l'heure très favorable à Benoît Hamon.

Encore des failles révélées par des journalistes

29/01/17 -  17:31

La semaine dernière, des journalistes étaient parvenus à voter deux fois au premier tour de la primaire de la gauche. Cette fois, c'est une journaliste de Buzzfeed qui est parvenu à voter pas moins de quatre fois pour le second tour. C'est l'inscription sur les listes électorales qui pêche. La journaliste en question a joué sur un déménagement et sur des dates opportune pour voter dans plusieurs bureaux. Sur les cinq bureaux où elle s'est présentée, un seul a refusé de la laisser voter malgré la présentation de documents incomplets.

29/01/17 -  17:21

Hollande peu amène avec Benoît Hamon en privé. Si sa critique en privé de Manuel Valls, rapportée par la presse, avait marqué les esprits ("son seul programme c'était de me virer"), François Hollande n'est pas beaucoup plus tendre avec Benoît Hamon. Selon les confidences du Canard Enchaîné, le chef de l'Etat juge que le député des Yvelines incarne "la gauche d'opposition", celle qui a toujours été minoritaire au sein du PS. Avec une victoire une candidat du revenu universel, cette gauche prendrait pourtant bien l'ascendant sur le parti. La formation politique dirigée pendant presque 11 ans par François Hollande (1997-2008) devra soutenir l'un des principaux "frondeurs", qui s'est clairement opposé à la politique menée par le chef de l'Etat ces deux dernières années.

29/01/17 -  17:00

Benoît Hamon, le véritable meneur de la campagne. Benoît Hamon est la grosse surprise de cette primaire de la gauche, il est clairement en mesure de s'imposer comme le candidat officiel du Parti socialiste et de ses alliés de la Belle alliance ce dimanche 29 janvier. Dimanche dernier, l'ancien ministre s'est qualifié pour le second tour de la primaire en terminant devant Manuel Valls, avec respectivement 36,03% et 31,48% des voix. Le candidat a donc bénéficie d'une confortable position de leader pour la deuxième partie de sa campagne et pour défendre son programme jusqu'au bout. Pour les Français, Benoît Hamon a réussi à créer une véritable dynamique autour de lui à trois mois de la présidentielle 2017. 36% des Français estiment en effet que l'ancien ministre est celui qui a fait la meilleur campagne, d'après un sondage Harris Interactive pour LCP et Public Sénat, réalisé dimanche dernier par Internet. Ce chiffre grimpe à 41% lorsque seuls ceux ayant participé au premier tour de la primaire son concernés. Benoît Hamon a donc gagné, quoi qu'il arrive ce dimanche, son premier pari : marquer cette séquence politique pas très enthousiasmante de propositions nouvelles, même si certaines, à commencer par son idée de revenu universel, sont jugées irréalisables par ses détracteurs.

29/01/17 -  16:29

Un rassemblement possible après le résultat. Lors du débat d'entre-deux tours, Benoît Hamon et Manuel Valls ont retenu leurs coups. Mercredi soir, les deux hommes ont affiché leurs désaccords, tout en prenant soin de ne pas empêcher le rassemblement après le second tour. Leur duel n'a semble-t-il pas bouleversé le rapport de force entre les deux hommes, mais la bonne tenue du débat télévisé, où les deux candidats ont affiché leurs fortes divergences mais de manière courtoise, a en effet tranché avec les attaques des jours précédents. "Après le débat, ce qui ressort, c'est que les gauches ne sont pas irréconciliables", juge ainsi un député aubryste.

29/01/17 -  16:16

Vers un résultat très faible pour le candidat du PS en avril. On peut d'ores et déjà dire beaucoup d'autres choses sur les résultats de cette primaire de la gauche. Le candidat désigné aura fort à faire pour se qualifier au second tour de l'élection présidentiel. Selon les sondages intentions de vote diffusés ces derniers mois sur la présidentielle, le candidat du PS, quel qu'il soit, n'est donné qu'en quatrième voire en cinquième position, derrière François Fillon, Marine Le Pen, Emmanuel Macron et même Jean-Luc Mélenchon. Et avec cette faible participation qui semble se profiler, on peut croire que l'électorat de gauche s'est détourné du PS et de ses alliés, lui préférant le dynamisme de l'ancien ministre de l'Economie ou la fougue du candidat de la "France insoumise".

29/01/17 -  16:00

Un seul sondage entre les deux tours. La rareté des sondages dans l'entre-deux tours de la primaire de la gauche a été remarquée. Seul un sondage Harris Interactive pour Atlantico est venu donner des indices sur le résultat de ce second tour. Selon l'enquête publiée mercredi, la victoire de Benoît Hamon au second tour de cette primaire à gauche ne fait presque aucun doute : 68% de ceux qui pensent aller voter ce dimanche 29 janvier "souhaitent la victoire" du député des Yvelines, contre 25% pour Manuel Valls. Selon un autre sondage Elabe, réalisé pour BFM TV à l'issue du débat, 60% des téléspectateurs interrogés ont considéré que le grand défenseur du revenu universel a été le plus convaincant. Manuel Valls n'obtenait lui que 37% de réponses en ce sens.

29/01/17 -  15:26

Qui soutient qui au gouvernement. Les membres du gouvernement n'ont pas débordé d'enthousiasme pour soutenir les candidats de cette primaire à gauche. Au sein de l'équipe de Bernard Cazeneuve, il y a plusieurs clans. D'un côté, ceux qui soutiennent ouvertement et activement Manuel Valls, respectant plus ou moins les consignes de neutralité édictées par le premier ministre Bernard Cazeneuve. Parmi eux, Jean-Yves Le Drian (Défense), qui s'est affiché lors du débat d'entre-deux tours avec Claude Bartolone notamment. On trouve aussi Michel Sapin (Économie), Najat Vallaud-Belkacem (Éducation) ou Jean-Jacques Urvoas (Justice). De l'autre côté, il y a ceux qui pouvaient soutenir Manuel Valls après le premier tour, mais se sont abstenus ont sont restés timides dans le soutien. Ainsi, Stéphane Le Foll (Agriculture), s'est contenté de dire qu'il ne pourrait pas voter pour Benoît Hamon. Marisol Touraine (Affaires sociales), Jean-Marc Ayrault (Affaires étrangères), Matthias Fekl (Commerce extérieur), Thierry Mandon (Enseignement supérieur) n'ont pas non plus soutenu ardemment leur ancien Premier ministre. On note que Ségolène Royal a donné plusieurs signaux en direction d'Emmanuel Macron, indiquant que le rassemblement pouvait encore être possible autour de l'ancien ministre de l'Economie il y a encore quelques jours.

La participation en hausse à midi

29/01/17 -  13:14

Selon Christophe Borgel, l'organisateur en chef de ce scrutin, la primaire de la gauche a attiré 567 563 votants très exactement à midi, dans 75% des bureaux de vote. Ce chiffre correspond selon lui à une hausse d'un peu plus de 21% par rapport à la semaine dernière, au même moment et sur le même nombre de bureaux. Dimanche dernier, les organisateurs avaient communiqué sur 400 000 votants dans 63% des bureaux de vote. Echaudé par les critiques qui pointaient des approximations la semaine dernière, Christophe Borgel s'est employé à livrer un chiffre très précis, au votant près.

VIDEO - Benoit Hamon tendu avant de voter

29/01/17 -  11:57

Benoit Hamon a été interviewé en chemin vers son bureau de vote. Le favori de cette primaire a semblé tendu, évoquant la responsabilité qu'aura la gauche de rassembler après ce scrutin. Après son vote, il a aussi indiqué que la primaire donnait une "légitimité incomparable" à son vainqueur. Ce dimanche, il ne fera pas le tour des bureaux de vote de Trappas comme la semaine passée, mais s'est déjà retranché chez lui, à Paris, pour attendre les résultats et préparer la suite. A quelques kilomètres de là, Manuel Valls a assuré aux journalistes que "tout est possible".

Benoit Hamon et Manuel Valls ont voté

29/01/17 -  11:25

Les deux candidats finalistes de cette primaire à gauche ont tous les deux glissé leurs bulletins dans l'urne en fin de matinée. Benoit Hamon et Manuel Valls ont voté respectivement à Trappes et à Evry, à quelques encablures l'un de l'autre et en quasi-simultané. Quelques minutes plus tôt, vers 11 heures, c'est Arnaud Montebourg qui est allé remplir son devoir dans son bureau de vote de Montret, en Saône-et-Loire. Le troisième du premier tour a évoqué quelques "désaccords" avec Benoît Hamon, tout en assurant qu'ils étaient "moins forts que ce qui nous rassemble".

DEBUT DU DIRECT - Primaire de la gauche, l'heure du résultat

29/01/17 -  08:49

Le second tour de la primaire de la gauche se déroule ce dimanche 29 janvier dans plus de 7500 bureaux de vote. Et le résultat de ce duel opposant Benoît Hamon à Manuel Valls, avec un net avantage pour le premier, pourrait donner lieu à une recomposition de la gauche juste avant la présidentielle 2017 et au retrait de l'ancien Premier ministre si les pronostics se confirmaient. Suivez en direct les événements de la journée et la publication des résultats sur cette page.

Résultat de la primaire à gauche

  • Résultats du deuxième tour (sur 7171 bureaux de vote, soit 99,49% des bureaux et 2 037 563 votants).
Candidat
Voix
%Voix
B. HAMON
-
58,71%
M. VALLS
-
41,29%
  • Votes blancs et nuls : 1,52% des votants.
  • Résultats du premier tour (définitifs sur 7208 bureaux de vote et 1 655 919 votants).
Candidat(e)
Voix
%Voix
B. HAMON
596 647
36,03%
M. VALLS
521 238
31,48%
A. MONTEBOURG
290 070
17,52%
V. PEILLON
112 718
6,81%
F. de RUGY
63 430
3,83%
S. PINEL
33 067
2%
J-L. BENNAHMIAS
11 766
1,02%
  • Votes blancs et nuls : (1,31%, soit 21 880 voix - scrutin annulé ou non pris en compte dans 68 bureaux de vote ).

Les résultats de la primaire à gauche par ville

Linternaute.com a déployé une plateforme pour consulter les résultats de la primaire à gauche par ville. Rentrez le nom d'une commune dans notre moteur de recherche pour découvrir le score obtenu par chacun des candidats.

Résultat de la primaire de la gauche par ville

Bureaux de vote : où voter pour la primaire de la gauche ?

Les bureaux de vote de la primaire à gauche seront ouverts de 9h à 19h sur tout le territoire de la métropole lors du premier et lors du second tour de la primaire de la gauche. Au total, ce sont 7350 bureaux de vote qui ont été établis pour cette primaire à gauche. Le parti LR était parvenu à en ouvrir plus de 10 000 à la fin de l'année 2016 pour la primaire à droite. Comme lors de chaque scrutin depuis 2014 et comme lors de la primaire à droite, Linternaute.com propose dans une plateforme consacrée aux bureaux de vote de retrouver les adresses et horaires de chacun des bureaux de vote de la primaire de la gauche partout en France. Les bureaux de vote à Paris, Marseille, Lyon, Toulouse, Nantes, Lille et dans plusieurs milliers de ville en France sont répertoriés. pour trouver un bureau de vote :

  • Rendez-vous sur notre page consacrée aux bureaux de vote
  • Dans le sommaire, cliquez sur "trouver son bureau de vote"
  • Sur la carte, choisissez votre département puis votre ville dans la liste
  • Une fois sur la page de votre ville, cliquez sur "bureaux de vote" dans la colonne de gauche
  • La liste des bureaux de vote de la ville est alors disponible avec adresses et horaires
  • Retrouvez aussi sur la carte ci-dessous le bureau de vote le plus près de chez vous :

Le moteur de recherche est également disponible sur cette page du site lesprimairescitoyennes.frUne fois renseignée l'adresse, l'application du site des primaires citoyennes génère l'adresse du bureau de vote associée, avec une signalisation géographique. Une fiche descriptive est ensuite proposée à l'utilisateur.

    Primaire PS : qui peut voter ?

    Le parti socialiste s'est fixé comme objectif de mobiliser autour de 9 000 bureaux de vote répartis sur l'ensemble du territoire français. En réalité, il y en a un peu plus de 7500. Pour participer, il suffit d'être Français et inscrits sur les listes électorales. Peuvent aussi voter les adhérents âgés d'au moins 16 ans des partis co-organisateurs de la primaire. Chaque votant doit s'acquitter d'une participation d'un euro par tour et signer une charte à travers laquelle il affirme "se reconnaître dans les valeurs de la gauche".

    Sondages sur la primaire de la gauche

    Sont agglomérés ici les sondages sur la primaire socialiste, sur les candidatures de la gauche et sur la perception du scrutin par les Français. Linternaute.com donne aussi les sondages de l'élection présidentielle 2017 dans leur globalité.

    27 janvier 2017 - Avantage Hamon à deux jiours du scrutin (Harris). Selon une enquête de l'institut Harris Interactive pour le site Atlantico, la victoire de Benoît Hamon au second tour de cette primaire à gauche : 68% de ceux qui pensent aller voter ce dimanche 29 janvier "souhaitent la victoire" de Benoît Hamon, contre 25% pour Manuel Valls. Lors du débat de mercredi, Benoît Hamon et Manuel Valls ont retenu leurs coups. Leur duel n'a semble-t-il pas bouleverser le rapport de force entre les deux hommes. Selon un sondage Elabe, réalisé pour BFM TV à l'issue du débat, 60% des téléspectateurs interrogés ont considéré que le grand défenseur du revenu universel a été le plus convaincant. Manuel Valls n'obtenait lui que 37% de réponses en ce sens.

    23 janvier 2017 - Hamon grand favori de la primaire à gauche (Harris). Selon un sondage "jour du vote" mené par Harris Interactive pour Public Sénat et LCP, Benoît Hamon dispise d'un léger avantages sur Manuel valls en vue de la présidentielle. À la question "pourriez-vous envisager de voter pour Benoît Hamon lors du premier tour de l'élection présidentielle de 2017 ?", 26% des personnes interrogées répondent "oui", contre 21% pour Manuel Valls. Quant à savoir s'il est mieux ou non que Jean-Luc Mélenchon, Emmanuel Macron et le candidat sortant de la primaire de la gauche s'allient lors de la présidentielle, le "non" semble l'emporter. 55% des sondés préfèrent en effet des candidatures séparées, afin de représenter les différentes sensibilités. Et ce, même si cela limite les chances de la gauche d'être présente au second tour. Ils sont 42% a pensé le contraire.. Lire sur le site d'Harris Interactive

    Résultat sondage Ipsos sopra steria sur la présidentielle 2017

    22 janvier 2017 - Hamon et Valls cinquièmes de la présidentelle (Ipsos). Selon un sondage Ipsos Sopra steria pour France 2 dévoilé à l'issue du premier tour de la primaire de la gauche, Benoît Hamon comme Manuel Valls termineraient en cinquième position de l'élection présidentielle, lors du premier tour le 23 avril. L'un comme l'autre est largement en dessous des 10% des suffrages. Benoît Hamon est crédité de 8% des voix tandis que Manuel valls fait à peine mieux, avec 9% des intentions de vote. Les deux seraient donc largement battus par Marine Le Pen (27%), François Fillon (26%), Emmanuel Macron (19%) et même Jean-Luc Mélenchon (13%). De quoi relativiser les déclarations de Manuel Valls sur le candidat de la "victoire possible" et celui de la "défaite assurée". Lire sur le site d'Ipsos

    Résultat du sondage Odoxa sur la présidentielle 2017

    22 janvier 2017 - Le candidat issu de la primaire à gauche sera battu (Odoxa). Selon un sondage Odoxa dentsu consulting pour France 2, plus de 80% des personnes interrogées pensent que celui qui sortira gagnant dimanche prochain de la primaire de la gauche ne parviendra pas à être élu à l'Elysée. 30% des sondés estiment que le vainquueur de cette primaire ne sera pas le prochain président de la République. Un chiffre qui grimpe à 53% chez ceux qui répondent "probablement pas". Seuls 14% disent croire que le candidat du PS et de ses alliés sera "probablement" le prochain président de la République, et 3% pensent que le candidat élu sera "certainement" le prochain chef de l'Etat. Lire sur le site d'Odoxa

    Date de la primaire de la gauche

    Fixée d'abord à la fin de l'année (4 et 11 décembre 2016), la primaire PS est finalement organisée les deux derniers week-ends de janvier 2017. Le premier tour est fixé au 22 janvier 2017. Le second tour et l'annonce du résultat de la primaire de la gauche ont donc lieu le 29 janvier 2017. La direction socialiste avait repoussé l'échéance afin de laisser François Hollande s'exprimer sur ses propres velléités politiques. Une convention nationale exceptionnelle investira solennellement le candidat ayant remporté le scrutin, le 5 février 2017.

    Calendrier de la primaire PS

    • 10 janvier 2017 : livraison des kit "bureaux de vote" dans les départements
    • 20 janvier 2017 : fin de la campagne du premier tour
    • 22 janvier 2017 : premier tour de la primaire de la gauche
    • 27 janvier 2017 : fin de la campagne du second tour
    • 29 janvier 2017 : second tour de la primaire de la gauche
    • 5 février 2017 : convention nationale d'investiture du candidat

    Candidats à la primaire de la gauche

    La Haute autorité de la primaire de la gauche a validé 7 candidatures : celles de Jean-Luc Bennhamias, Benoît Hamon, Arnaud Montebourg, Vincent Peillon, Sylvia Pinel, François de Rugy, et Manuel Valls (par ordre alphabétique).

    Valls candidat à la primaire PS

    Manuel Valls s'est déclaré pour être la voix de la majorité gouvernementale. S'il a toujours tenu à rappeler sa fidélité au président ces derniers mois, le Premier ministre a changé de ton à la fin de l'année 2016 en se montrant de plus en plus impatient. Après la défection de François Hollande, Manuel Valls a annoncé sa candidature le lundi 5 décembre 2016, démissionnant de sa charge de Premier ministre le lendemain.

    Montebourg candidat à la primaire de la gauche

    Arnaud Montebourg s'est déclaré le 2 octobre 2016, sur le plateau du 20h de TF1. Après des semaines d'hésitations, il a déclaré qu'il accepté "toutes les règles" fixées par le Parti socialiste et qu'il serait "un agent de rassemblement plutôt que de division" s'il est battu en janvier prochain. C'est lors de la Fête de la Rose de Frangy-en-Bresse, le 21 août, qu'il avait annoncé qu'il était "candidat à la présidence de la République française".

    Hamon candidat à la primaire de la gauche

    Benoît Hamon, ancien ministre socialiste, a annoncé sur le plateau de France 2, le 16 août 2016, qu'il se portait candidat à une primaire de la gauche. Celui qui se présente comme une "alternative" a estimé que François Hollande n'était plus à même de "créer cette relation de confiance avec les Français". 

    François de Rugy candidat à la primaire de la gauche

    François de Rugy, le député écologiste, justifie sa candidature par un "souci de rassemblement". Dans Ouest-France, le 12 juillet, il expliquait : "Je crois que la primaire est un bon processus pour avoir le débat entre les différentes sensibilités de la gauche et des écologistes. [...] Elle peut contribuer à débloquer ce que les partis n'arrivent pas à faire depuis des années".

    Bennahmias candidat à la primaire de la gauche

    Jean-Luc Bennahmias, l'actuel patron du Front démocrate, entend "moderniser et rajeunir la démocratie française". Ancien membre de EELV, passé un temps par le MoDem pour devenir un soutien remarqué à François Bayrou, Jean-Luc Bennahmias ne se fait pas d'illusion sur sa capacité à remporter le scrutin.

    Peillon candidat à la primaire de la gauche

    Vincent Peillon a déclaré sa candidature à la primaire de la gauche, le 11 décembre sur France 2. L'ancien ministre de l'Education nationale, qui avait quitté le gouvernement en avril 2014, veut incarner une "troisième voie", entre Manuel Valls et Arnaud Montebourg. Cette candidature surprise pourrait permettre aux hollandais allergiques à Manuel Valls, voire à Martine Aubry d'entrer dans le jeu.

    Sylvia Pinel, candidate PRG de la primaire de la gauche

    Sylvia Pinel, la présidente du Parti radical de gauche, a finalement décidé de rejoindre la primaire de la gauche, alors que les instances de son parti avait d'abord jugé préférable une candidature hors primaire. Pour justifier ce revirement, l'ancienne ministre a invoqué le renoncement de François Hollande à la course à la présidentielle. Elle n'aura été candidate "libre " que 11 petits jours.

    Pour participer à la course, les candidats devaient présenter les parrainages de 5 % de parlementaires socialistes ou bien de 5 % des membres titulaires du conseil national du parti, ou bien encore de 5 % des maires de villes de plus de 10 000 habitants - répartis dans 4 régions et 10 départements, ou bien encore de 5 % de conseillers régionaux et départementaux de 4 régions et 10 départements. Le parti socialiste a mis à la disposition des candidats qualifiés une dotation de 50 000 euros et pris en charge "dans le respect de la législation, la diffusion des professions de foi à ses militant-es et des locaux au sein du siège, ainsi que son service d'ordre".

    Présidentielles / Parti socialiste

    Annonces Google