L214 : la nouvelle vidéo choc dans un élevage de cochons

L214 délivre une nouvelle vidéo choc filmée dans un élevage de cochons breton. Un élevage où les animaux naissent, grandissent et souvent meurent dans des conditions déplorables...

[Mis à jour le 16 mars 2017 à 11h38] C'est malheureusement devenu un rendez-vous régulier. L'association L214, qui milite contre la maltraitance animale, diffuse ce jeudi une nouvelle vidéo dénonçant les conditions de vie des bêtes avant qu'elles ne soient consommées pour leur viande. Cette fois, ce n'est pas un abattoir mais un élevage, situé à Pouldreuzic, à une vingtaine de kilomètres à l'ouest de Quimper, qui est pointé avec une caméra cachée. L214 demande la "fermeture immédiate" de cet élevage porcin finistérien et annonce le dépôt d'une plainte auprès du procureur de la République du tribunal de grande instance de Quimper. La vidéo, présentée comme à l'accoutumée par un jeune comédien, est particulièrement choquante. Attention, les images qui vont suivre peuvent heurter la sensibilité des plus fragiles.

Dans la vidéo, on découvre donc des cochons entassés dans des enclos, où ils naissent, grandissent et souvent meurent de maladie ou de malnutrition, sans jamais voir la lumière du jour. "Forcés à vivre au milieu des cadavres de leurs congénères en putréfaction ou leurs ossements, les cochons de cet élevage intensif survivent dans un environnement répugnant", indique L214. L'élevage est de toute évidence hors de contrôle des services vétérinaires du Finistère", rapporte l'association dans son communiqué. La vidéo montre également, au milieu des toiles d'araignées gigantesques et de la saleté qui recouvre les murs et le sol, des emballages d'antibiotiques périmés et des seringues usagées, laissées à l'abandon dans la porcherie.

La vidéo s'attarde notamment sur le sur des truies, censées procréer à la chaîne dans l'abattoir. Celles-ci sont, bloquées dans de minuscules cages, puis inséminées, puis amenées à mettre bas. Elles auront le droit de passer quelques semaines seulement avec leurs petits pour leur permettre de téter, mais toujours bloquées dans une cage qui les empêchent de correctement s'en occuper. Puis le cycle reprendra rapidement avec une nouvelle insémination. Une dérive de l'élevage intensif particulièrement cruelle selon L214 qui rappelle que les cochons sont des animaux particulièrement intelligent ayant besoin, comme l'Homme, d'avoir un comportement social.

Article le plus lu : La lutte contre les vaccins obligatoires commence : voir les actualités

Autour du même sujet