PMA pour les femmes homosexuelles : la guerre des sondages

PMA - Le comité d'éthique a aujourd'hui rendu son rapport et se dit favorable à la PMA pour les couples lesbiens et les femmes célibataires. Deux sondages publiés cette semaine semblent contradictoires sur le sujet.

[Mise à jour 27 juin 2017 à 15h16] Aujourd'hui seuls les couples hétérosexuels dont l'infertilité a été constatée par un médecin peuvent accéder à la procréation médicalement assistée (PMA). Ce mardi, le Comité consultatif national d'éthique (CCNE) s'est prononcé en faveur de l'ouverture de cette procédure aux couples de femmes et aux femmes célibataires. Le président du CCNE, Jean-François Delfraissy, a expliqué au Monde : "L'analyse du CCNE, s'appuyant sur la reconnaissance de l'autonomie des femmes (…) le conduit à proposer d'autoriser l'ouverture de l'IAD (insémination artificielle avec donneur) à toutes les femmes. Cette ouverture peut se concevoir pour pallier une souffrance induite par une infécondité résultant d'orientations personnelles." Il a demandé que soient "étudiées et définies des conditions d'accès et de faisabilité en distinguant la situation différente des couples de femmes et des femmes seules, en maintenant le principe actuel de gratuité des dons et en étudiant les modalités pour que l'Assurance-maladie ne supporte pas les charges financières correspondantes."

Cet avis favorable du CCNE a forcément provoqué des réactions dans les rangs de la Manif pour tous. Dans la Nouvelle Edition, la présidente de la Manif pour tous, Ludovine de la Rochère a estimé aujourd'hui que "cet avis va absolument à l'encontre de manière massive des attentes des Français. Ouvrir ce débat serait une erreur. Si un projet de loi devait avancer, Emmanuel Macron peut s'attendre à une opposition très forte. Aujourd'hui, nous appelons Emmanuel Macron à la sagesse et à la raison".

PMA : des sondages contradictoires ?

Ce sujet controversé a amené à la publication de deux sondages cette semaine. Le premier est un sondage Opinionway pour la Manif pour Tous publié le 27 juin. A la question "Selon vous, l'Etat doit-il garantir aux enfants conçus grâce à l'assistance médicale à la procréation le droit d'avoir un père et une mère ?", 77% ont répondu oui, 21% ont répondu non et 2% ne se prononcent pas. Seulement, la question ne fait pas explicitement référence à la PMA pour les couples de lesbiennes et pour les femmes célibataires, ce qui n'empêche pas la Manif pour Tous d'affirmer que "les Français disent non à la PMA sans père".

Les résultats sont très différents de ceux du sondage Ifop pour l'ADFH (Association des familles homoparentales) publié le 20 juin. Et cette étude est bien plus claire. A la question "Personnellement, seriez-vous favorable ou défavorable à ce que les couples de femmes homosexuelles désirant un enfant puissent avoir recours à l'insémination artificielle (PMA) pour avoir un enfant ?", 60% des Français répondent oui.

L'avis du CCNE pourrait en tout cas tout à fait encourager la création d'un projet de loi. Durant la campagne présidentielle, Emmanuel Macron s'était dit "favorable à une loi qui ouvrira la PMA aux couples de lesbiennes et aux femmes célibataires". Le 16 avril, dans une lettre s'adressant aux personnes LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels, trans), il avait précisé : "J'attendrai que le Comité national d'éthique ait rendu son avis pour pouvoir construire un consensus le plus large possible." L'avis favorable du CCNE est donc une bonne nouvelle pour toutes ces femmes qui, pour l'instant, doivent aller en Belgique, en Espagne ou en Grande-Bretagne pour accéder à la PMA.

Article le plus lu : Black Friday : les meilleures affaires en direct : voir les actualités

PMA

Annonces Google