Frais bancaires : au 1er février 2017, vous paierez plus cher qu'en 2016

Le palmarès 2017 des frais bancaires, établi par l'Association nationale de défense des consommateurs et usagers CLCV, fait état d'une nouvelle augmentation des tarifs applicables au 1er février 2017. L'enquête précise que cette hausse impactera surtout les "petits" consommateurs.

[Mis à jour le 1er février 2017 à 11h18] Mauvaise nouvelle pour 2017 : votre banque vous coûtera plus cher qu'en 2016. C'est ce que conclut la 17e enquête de la CLCV sur les tarifs bancaires. L'association de défense des consommateurs a épluché les prix de 136 banques de métropole et d'outre-mer, afin de réaliser ce nouveau palmarès. Il en ressort que les frais de tenue de compte, les cartes bancaires dites "classiques", à débit immédiat, les retraits aux distributeurs, les virements en agence et les oppositions sur chèques sont les produits les plus touchés par cette hausse. La facturation des frais de tenue de compte s'établit même en "règle". Seules 14 banques étudiées ne facturent pas ce service. Pour les autres, on observe même une augmentation de ce tarif dans 35% des cas ! Les frais de tenue de compte oscillent entre 6,60 euros (Crédit Agricole Corse) et 71,80 euros (Banques Dupuy de Parseval et Marze).

D'après le palmarès, les plus impactés par cette augmentation des tarifs sont les "petits consommateurs" des banques "en dur" (à savoir toutes les banques ayant un réseau d'agences physiques). Moins intéressants pour les banquiers, car n'utilisant que très peu de services, ceux-ci subissent une hausse moyenne de leur tarification de 1,75 % en 2017. Une augmentation qui s'élève à plus de 10 % sur les quatre dernières années ! En 2017, la facture moyenne s'élèvera à 71,49 euros. Mais ce profil client est également celui qui observe les plus grands écarts d'une banque à l'autre. Le panier moyen d'un petit consommateur coûtera par exemple 38,34 euros chez LCL, contre 154,70 euros chez la Banque Marze.
L'enquête a retenu la meilleure solution par banque, pour un profil et un département donné ; classant ensuite les banques selon un système de points (détaillé dans la méthodologie du palmarès). Le classement obtenu place le LCL, le Crédit Coopératif, la Banque Postale et le Crédit Agricole parmi les banques les moins chères pour les petits consommateurs. En queue de peloton, la Société Générale, le Groupe Crédit du Nord et le réseau Barclays font office de mauvais élèves pour ce palmarès 2017.

L'émergence de comparateurs de prix sur internet et les offres attractives des banques en ligne poussent toujours plus les consommateurs à changer de formule. Cette tendance pourrait s'accentuer encore dans les prochaines semaines, avec l'application de la loi Macron, le 6 février 2017. Celle-ci facilitera encore la mobilité bancaire : il reviendra aux banques de s'occuper gratuitement des formalités, lorsque vous souhaiterez changer de crèmerie.

EN VIDEO - Frais bancaires : malgré la hausse des tarifs, les Français ont du mal à changer de banque

Article le plus lu : Les petits secrets d'Emmanuel Macron : voir les actualités

Frais bancaires

Annonces Google