Clim, la fin des a priori

Clim, la fin des a priori On a tous des idées préconçues sur la climatisation. Pourtant, les techniques évoluent et les désagréments sont toujours moins importants. Le point pour se forger un avis en toute connaissance de cause.

Bruit

Aujourd'hui, les unités intérieures tournent autour de 30/40 dB, l'équivalent d'une respiration et sont souvent dotées d'un mode silence. L'unité extérieure est plus sonore avec une moyenne de 70 dB. On évite de la placer dans une cour fermée ou dirigée vers les ouvertures des logements voisins pour leur tranquillité.

Hygiène et santé

Lors de la visite d'entretien, le technicien réalise un traitement antibactérien. Au quotidien, les filtres des climatiseurs capturent les poussières de l'air ambiant. Certaines marques ont même la capacité de neutraliser les mauvaises odeurs.

Courants d'air

Si les appareils sont bien situés, et les ailettes bien orientées, l'air brassé n'est pas gênant. On les écarte du lit ou de la table à manger.

Risque de pollution

Les fabricants de climatiseurs ont remplacé les gaz réfrigérants très polluants en cas de fuite par des hydrofluocarbures moins toxiques.

Facture d'électricité

Les anciens climatiseurs connaissaient des démarrages et arrêts du compresseur successifs. Aujourd'hui, les équipements ont réduit leur consommation, en fonctionnant sur le même principe qu'un régulateur de vitesse sur une voiture.

Look

Consoles ou murales, certaines nouvelles unités ont un design soigné et sont même parfois personnalisables. Quant aux unités extérieures, il existe des caches très judicieux.

Clim, la fin des a priori
Clim, la fin des a priori

Bruit Aujourd'hui, les unités intérieures tournent autour de 30/40 dB, l'équivalent d'une respiration et sont souvent dotées d'un mode silence. L'unité extérieure est plus sonore avec une moyenne de 70 dB. On évite de la placer...