Montres de luxe : 10 questions que vous vous posez

Tout le monde craque devant une belle montre. Malgré cet attrait, nombreuses sont les interrogations qui planent encore au dessus de ces garde-temps, tant l'horlogerie de luxe demeure un domaine qui peut paraître complexe. Voici 10 réponses aux questions que vous vous posiez, sans avoir jamais osé demander!


  • Qu’appelle-t-on horlogerie de luxe ?

L’horlogerie de luxe est une catégorie qui regroupe les montres de manufactures de qualité, ayant nécessité un grand travail d’horloger sur des mouvements mécaniques mais aussi, sur l’élaboration et la finition des boîtiers de montres, ainsi que sur des éléments tels que les cadrans, les aiguilles…

Les montres de luxe se distinguent des montres dites « haut de gamme », ou encore des montres de « haute horlogerie ». Les limites de ces appellations ne sont pas réellement fixées, elles appartiennent à l’appréciation de chacun mais surtout s’attachent à des caractéristiques techniques,  et au prestige et au savoir-faire de la marque horlogère qui les produit. On pense évidemment aux aux montres Rolex, aux montres d'occasion, Jaeger LeCoultre, Panerai… et bien d’autres.

  • Quelle est la différence entre une montre à quartz et une montre mécanique ?

La source d’énergie d’une montre à quartz est une pile. Une montre à quartz est une montre  dont le système est activé par le phénomène de piézo-électricité.
Le quartz, substance minérale composée d'atomes de silice, est stimulé électriquement par la pile, et oscille alors à une fréquence précise.

La source d’énergie d’une montre  mécanique est un ressort. Différents rouages relient la source d’énergie au balancier, l’organe régulateur. Au moins cinquante pièces mécaniques reliées entre elles sont nécessaires au bon fonctionnement de la montre. Ces pièces peuvent être beaucoup plus nombreuses selon la complexité de la montre.


  • Quelle est la différence entre une montre automatique et une montre à remontage manuel ?

La montre mécanique manuelle est à remonter quotidiennement en effectuant une simple rotation avec le bouton de remontoir. La montre mécanique automatique, elle, se remonte avec le mouvement du poignet, sans efforts ; grâce à sa masse oscillante reliée par divers roues à l’élément moteur de la montre : le ressort.

  • Combien coûte une montre de luxe ?

Les prix varient du tout au tout selon la marque envisagée, ainsi que les caractéristiques des montres. Certains modèles dotés de boitiers en métaux précieux, de complications particulières, ou produits en éditions limitées peuvent se révéler bien plus onéreux que des modèles plus classiques. Dans cette catégorie, vous pouvez par exemple vous offrir la montre Tag Heuer Carrera pour la somme de 3450 euros ; ce modèle de montre Tag Heuer sera disponible aux environs de 2400 euros en occasion.  La bonne nouvelle, c’est que ces prix pratiqués dans l’occasion vont permettre soit d’accéder tout simplement à cette catégorie de produits, soit de monter en gamme.

  • Une montre pas chère est-elle forcément une contrefaçon ?

Trouver une montre de marque de luxe à 400 euros peut en effet présager d’une mauvaise opération ! Il faut absolument se méfier de ce qui parait être une excellente affaire : renseignez-vous sur les prix d’origine des montres, et bien entendu sur la réputation du vendeur. Dans tous les cas une annonce devient suspecte lorsque la promotion est trop alléchante et excède les 55 % de réduction par rapport au prix du neuf. Impossible d’envisager  des montres signées de grandes manufactures à quelques dizaines ou centaines d’euros !

  • Qu’est ce qui justifie ce prix et la valeur des montres ?

Ces montres de prestige ont une valeur estimée en fonction de leurs caractéristiques techniques, du savoir-faire de la marque, de leur esthétique, de la recherche qui a conduit à cette performance mécanique, des matériaux utilisés, du temps passé à leur confection, de la robustesse et de la qualité des composants, de leur usinage,  de leur rareté, des complications imposées dans la conception du mouvement, des labels qualitatifs apposés… soit de très nombreux paramètres tant esthétiques que techniques. Ces articles, comme dans tous les secteurs du luxe, justifient également d’un prestige apporté par la notoriété de la marque elle-même.

  • Est-ce qu’une marque vaut mieux qu’une autre ?

Une fois la distinction faite avec les montres haut de gamme et parmi les montres de luxe, plusieurs marques se distinguent. Soit par la confection du mouvement de la montre, manufacture, soit par la qualité des finitions, soit par la fiabilité technique engagée, soit par des innovations techniques…  

Dans la même gamme, et selon vos attentes  –précision extrême, complication, esthétique– vous pourrez effectivement noter quelques différences : n’hésitez pas à demander conseil et à échanger avec un professionnel.

  • Quelles sont les marques les plus prestigieuses ?

Le prestige, c’est l’attrait suscité par de l’admiration ; et l’admiration est vouée à toujours être subjective. Cependant, dans le milieu des amateurs et professionnels de l’horlogerie tous s’accordent pour mettre en exergue certaines marques qui se distinguent soit par la qualité extrême de leurs articles, soit par une histoire et un savoir-faire incroyables. Il s’agit bien entendu de Patek Philippe, Vacheron Constantin, mais aussi Audemars Piguet, Rolex, Jaeger LeCoultre, Zenith, IWC, Cartier… cette sélection n’étant pas exhaustive !

  • Quels sont les avantages de l’occasion ?

Le premier avantage est bien entendu financier : en optant pour la seconde main, l’acheteur gagne aisément 30% de réduction par rapport au prix du neuf, tout en s’offrant une montre récente, en excellent état. Les montres d'occasion ont toutes une côte qui permet, en fonction de la demande, de la rareté, et évidement du prix du neuf, de procéder à des estimations précises. Il faut tout de même veiller à bien s’adresser à un professionnel reconnu qui pourra fournir des services indispensables. Á commencer par l’expertise et l’authentification de la montre, puis son état soigné et enfin l’assurance d’un service après-vente.

Le deuxième avantage est celui de pouvoir réaliser un placement en toute sécurité. L’horlogerie est en effet devenue, en 150 ans d’existence, une valeur certaine dont la côte sans cesse croissante est vérifiable. Certains peuvent alors trouver pertinent d’investir dans ce domaine aussi sûr que l’immobilier ou l’or. Les placements horlogers sont d’ailleurs de plus en plus fréquents car ils sont à la fois une valeur refuge et un investissement plaisir puisque l’on peut en jouir pleinement, au quotidien. Toutes les montres ne voient pas leur côte s’envoler mais certains modèles exceptionnels peuvent connaître une plus-value magistrale. L’astuce : s’adresser à un professionnel.

  •  Dans quelles montres investir ?

Investir dans des montres d’occasion relativement récentes et notamment dans des garde-temps qui ne sont plus en production, dits « pre-collector », permet de détenir des modèles horlogers dont la côte n’est pas encore arrivée à maturité mais dont la rareté va se préciser et donc, en faire des montres recherchées. Vous pouvez miser sur la gamme sportive des années 1980/1990 de la marque Rolex ; à savoir les références 16610 de Submariner, 16600 de Sea Dweller, 16750 de GMT Master, 16520 de Daytona et 16570 d’Explorer.

Les portefeuilles plus garnis pourront aussi s’intéresser aux montres Patek Philippe et surtout aux grandes complications de cette prestigieuse manufacture. L’exemple qui fait rêver, sans toutefois faire foi dans le milieu : la Rolex Daytona Paul Newman vendue neuve 6 000 francs en 1980 et qui vaut aujourd’hui jusqu’à 50 000 euros…

Annonces Google