Expliquez-moi... La différence entre les artères et les veines

Le sens commun voudrait que la distinction entre artères et veines soit la suivante : les premières transporteraient du sang oxygéné tandis que les autres du sang appauvri. Pas de veine, l'affirmation ne tient pas.

Artères et veines sont les composantes de la circulation sanguine. Chargées du transport des éléments nécessaires au fonctionnement de nos organes et de leurs déchets, il est courant de confondre les deux structures car leur rôle ne semble de prime abord pas être très différent. Il existe quand même des distinctions claires entre les deux.

 

Petite et grande circulation

coeur
Le coeur est divisé en 2 parties, avec pour chacune 2 cavités : une oreillette et un ventricule. © Patrick.lynch / Creative Commons

La principale différence entre les artères et les veines tient de leur rôle dans la circulation sanguine. Schématiquement, une artère va amener le sang du cœur vers les organes, alors que les veines vont le faire des organes vers le cœur. Pour le comprendre, mettons nous dans la peau d'un globule rouge et suivons son trajet au cours de la circulation sanguine. Celui-ci arrive dans l'oreillette droite du cœur chargé de dioxyde de carbone. Il passe ensuite dans le ventricule droit qui le propulse vers les poumons via l'artère pulmonaire. Arrivé au contact des alvéoles, il laisse le dioxyde de carbone, capture de l'oxygène et repart vers le cœur via les veines pulmonaires. Il entre ensuite dans l'oreillette et le ventricule gauche puis est expulsé via l'aorte vers les organes où les molécules d'oxygène sont consommées pour être remplacées par le dioxyde de carbone. Il empruntera alors le système veineux pour aller vers le coeur.

Comme vous l'aurez compris, la circulation sanguine se divise en deux grandes parties : la petite circulation -entre le cœur et les poumons- et la grande circulation -entre le cœur et les organes-. Dans le cas de la petite, les artères transportent du sang pauvre en oxygène, tandis que les veines du sang enrichi. Ce sera l'inverse dans la grande : voilà qui change des idées reçues que nous avons tous eu sur le sujet. Mais les distinctions entre veines et artères se font également au niveau de leur structure.

 

Une structure distincte

valves
Les valves permettent d'éviter un reflux du sang non oxygéné vers les organes. © DR

Comme tous les organes de notre corps, les veines et artères sont modelées par la nature pour une tâche bien particulière, ce que reflète leur structure. Nous venons de voir que les artères étaient situées aux "sorties" du cœur dans le sens de la circulation sanguine. Ce dernier fonctionne comme une véritable pompe : lorsqu'il se contracte pour expulser le sang, il génère une augmentation brutale du débit, ce qui induit des fortes tensions dans les artères. C'est la pression systolique. Elles ont donc besoin d'avoir une paroi épaisse et élastique pour ne pas céder sous l'effet de la pression. La flexibilité est assurée par une molécule particulière, l'élastine, capable de s'étirer sans casser. Ces propriétés permettent de soutenir la pression exercée : leur diamètre est donc adapté à ces conditions particulières.

A l'inverse, la pression sanguine au sein du système veineux est faible, puisqu'il se situe beaucoup plus loin de la source. La paroi des veines est fine et rigide, car elles ont moins de résistance à fournir face au débit sanguin. Leur diamètre est donc assez stable au cours du temps. Une autre différence de taille subsiste : les valves. Les veines de petit et moyen diamètre possèdent ce système afin d'éviter le reflux, généré par la pesanteur, du sang non oxygéné vers les organes. Ces sortes de "clapets" le force à n'aller que dans un seul sens. Ils sont absents dans les artères, le débit sanguin y étant si élevé que tout reflux vers le cœur est impossible.

 

Une localisation superficielle ou profonde

Dernière distinction entre les deux vaisseaux, et non des moindres : leur localisation dans le corps. Traditionnellement, les artères sont situées plus en profondeur, alors que les veines sont à la superficie. Néanmoins, comme beaucoup d'autres règles en biologie, il existe quelques exceptions. Nous pouvons notamment citer les artères carotides, chargées d'amener le sang vers la tête, qui sont facilement palpables au niveau du cou, ou les veines profondes des jambes.

Pour résumer les veines et les artères diffèrent par la destination du sang qu'elles transportent, par leur structure et leur localisation et non pas par la concentration de molécules d'oxygène qu'elle charrient. Vous ne pourrez plus dire que vous n'étiez pas au courant...

Autour du même sujet

Dernière minute