Des moustiques "double mutants" plus en forme

 

Les stratégies de lutte contre les moustiques viennent d'être remises en cause par des chercheurs du CNRS et de l'IRD, dans un article publié en ligne dans Biomed Central.
Les chercheurs ont comparé le taux de survie d'une lignée de moustiques portant sur les deux gènes de résistance à deux classes d'insecticides les plus utilisés sur la planète à chacune des lignées résistantes à une classe d'insecticide. Ils s'attendaient à observer que les moustiques "double mutants" éprouvent des difficultés dues à leurs modifications génétiques, induisant des problèmes de fécondité ou d'échappement à leur prédateur. Leur conclusion est sans appel : loin d'être handicapés, les doubles mutants ne sont pas très pénalisés. Ils sont donc résistants en présence des deux classes d'insecticides et plus en forme en leur absence.
Habituellement, la lutte contre les moustiques exploite à tour de rôle la vulnérabilité des moustiques "sensibles" en présence d'insecticide, et des moustiques "handicapés" en leur absence. Ces travaux poussent la recherche à trouver d'autres stratégies pour contrer ces insectes.

Article le plus lu : Tariq Ramadan accusé de viol et de menaces : voir les actualités

Autour du même sujet