Phoenix à la conquête de la vie sur Mars

 

La sonde américaine Phoenix vient d'arriver sans encombres sur la planète rouge le 24 mai à 23h53 après un voyage de près de 679 millions de kilomètres. Cela fait 32 ans qu'un tel exploit n'avait pas été réalisé. "Nous allons dans un endroit de la planète inexploré et cela est très exaltant" déclarait samedi Peter Smith de l'Université d'Arizona, le responsable scientifique de la mission.
Deux heures après son arrivée, la sonde transmettait déjà des images du sol de Mars. Phoenix est un engin de près de 5 mètres de large sur 1,52 mètres de long et pèse 350 kilos, dont 55 kilos d'instruments scientifiques. Ses rôles sont clairs : durant trois mois, elle devra récolter le maximum d'informations possibles pour déterminer si la glace contenue à la surface de la planète a été un jour liquide et si des conditions favorables à l'apparition de la vie y ont un jour régnées.
Dotée d'une caméra et d'un bras articulé de 2,35 mètres, elle pourra creuser des trous dans le sol, et chauffer ce qu'elle récoltera pour faciliter la détection de substances volatiles comme l'eau. Elle recherchera également des molécules, telles que le carbone ou l'hydrogène, qui constituent les marqueurs biologiques actuels de la vie. Après 90 jours sur le sol martien par des températures de -73 à -33°C, Phoenix pourrait survivre encore un mois, avant de s'éteindre. Une mission qui permettra d'en savoir un peu plus sur cette planète qui recèle encore bien des mystères.

Article le plus lu : Des "Ségolène à poil !" entendus au Carnaval : voir les actualités

Phoenix

Annonces Google