Le mystère de la mort de Toutankhamon enfin résolu

 

Le pharaon le plus célèbre d'Egypte, Toutankhamon, serait mort à l'âge de 19 ans des suites du paludisme combiné à une maladie osseuse génétique. Le voile est enfin levé sur sa mort précoce grâce à l'étude américaine menée de 2007 à 2009 sur 16 momies dont 11 de la famille royale de la XVIIIe dynastie. Les résultats de cette étude paraissent aujourd'hui dans le Journal of the American Medical Association (JAMA)
Pendant deux ans, les scientifiques ont effectué des analyses ADN ainsi que de nombreuses radiologies sur 16 momies. Parmi elle, celle du pharaon Toutankhamon et 10 autres membres de sa famille. Cette étude a permis d'identifier le père du pharaon, Akhénaton, mari de la célèbre reine égyptienne Néfertiti. La momie du jeune pharaon présente également une similitude morphologique et le même groupe sanguin qu'une autre momie appelée KV35Yl, qui ne serait autre que sa sœur et probablement sa mère. Toutankhamon serait le fruit d'un inceste, pratique malheureusement très courante à l'époque des pharaons.
 Les tests génétiques et les radiographies ont mis en exergue l'existence d'une sévère malformation osseuse dans la famille royale appelée maladie de Kohler. Toutankhamon souffrait de ce mal qui attaquait ses cellules osseuses. La présence de cannes dans son sarcophage confirme le diagnostic. Autre fait important, les analyses d'ADN ont révélé la présence de trois gènes liés au parasite Plasmodium falciparum responsable du paludisme chez le pharaon et trois autres membres de sa famille.

Article le plus lu : VIDEo - Marine Le Pen refuse de porter le voile au Liban : voir les actualités

Néfertiti

Annonces Google