La Terre, invitée d'honneur de la 4ème édition de Pariscience

Festival Pariscience La quatrième édition du festival international du film scientifique, Pariscience, se déroule du 8 au 12 octobre dans les amphithéâtres du célèbre Musée national d'Histoire naturelle de Paris. Un événement où grand public et scientifiques peuvent se rencontrer et échanger.

Un fond noir sur lequel se dessine un énorme point d'interrogation. L'affiche de cette 4ème édition de Pariscience laisse perplexe de prime abord. Pourtant, elle résume parfaitement l'objectif de cet événement international. "Elle représente les interrogations sur les avancées scientifiques mais également les questions que peuvent se poser le public" justifie Jean-Pierre Gibrat, président du festival et de l'Association Science et Télévision (AST).

 

pariscience
Affiche de la 4ème édition de Pariscience © Pariscience

Prise de conscience et dialogue

Pariscience se veut être un pont entre le monde scientifique et les citoyens. Les sciences occupent clairement le devant de la scène depuis le XXe siècle et elles jouent un rôle de plus en plus important dans les secteurs médicaux, économiques et environnementaux. Mais pour le commun des mortels, non initiés, les sciences sont comparables à un monde opaque et inaccessible. De plus, comment faire le tri face à l'afflux d'informations émanant des différents médias et associations.

Jean-Pierre Gibrat insiste sur l'aspect pédagogique et ludique de ce festival. "Toutes les sciences sont représentées ; c'est une des caractéristiques de Pariscience". Les visiteurs pourront visionner pas moins de 22 films traitant de la santé, des défis environnementaux, des sciences fondamentales, d'art... S'en suivront des débats entre les scientifiques, les réalisateurs des films et le public. "Je suis toujours impressionné de la vivacité des spectateurs" constate Jean-Pierre Gibrat, "les gens se posent beaucoup de questions sur les avancées concrètes réalisées dans la recherche et la pertinence des faits nommés".

 

365 films reçus pour 37 sélectionnés

"Le comité du festival a visionné pas moins de 365 films venant du monde entier" raconte Vincent Lamy, délégué général de Pariscience, "37 ont été retenus, 22 sont destinés au grand public, les 15 autres seront diffusés auprès des écoles, collèges et lycées".

Eh oui, Pariscience ne reste pas moins un festival et comme toute manifestation de ce registre, un jury devra décerner sept prix à la fin de la semaine. Cette année, le géologue Jean-Yves Reynaud succèdera avec brio au physicien Etienne Klein au poste de président du jury. Il aura la lourde tâche de piloter les débats entre les 7 jurés. Deux prix spéciaux seront décernés par les collégiens et les lycéens.

 

Un festival placé sous le signe de la Terre

Année internationale de la planète Terre oblige, Pariscience y fera honneur en diffusant un sujet remarquable sur la vie et les travaux de Buffon ; le GIEC (Groupe d'experts Intergouvernemental sur l'évolution du Climat), prix Nobel de la Paix 2007 avec Al Gore, sera également représenté au travers d'un docu-fiction incroyable sur l'état de la Terre en 2075. Ce film est basé sur les prédictions climatiques faites pat le GIEC. Electrochoc garanti !

Pierre-Gilles de Gennes fût l'invité d'honneur, malheureusement posthume, de la 3ème édition de Pariscience. Cette année, le festival rend hommage à un grand scientifique français, le glaciologue Claude Lorius. Il a reçu cette année le Blue Planet Prize pour l'ensemble de ses travaux en faveur de la compréhension et de la protection de l'environnement

Autour du même sujet

Annonces Google