Crimes : les sciences mènent l'enquête Trouver la vérité dans les lignes de la main

Qui ne connaît pas les empreintes digitales ? Pratiquement tout le monde puisque dans de nombreuses séries telles que "Les Experts" ou " RIS ", le relevé d'empreintes digitales est le premier réflexe des techniciens scientifiques. Ces petits sillons et crêtes disposés sur le bout de nos doigts sont comme une pièce d'identité. Elles sont uniques et propres à chaque individu.

 

la silhouette de la main caractérise un individu.
La silhouette de la main caractérise un individu. © Marie DALOUCHE

Une main qui parle

 

Mais il existe une autre technique biométrique qui permet aussi d'identifier un individu avec sa main entière cette fois. Là encore notre main est unique : sa silhouette, la longueur des doigts, leur épaisseur, leur position, l'espace entre chaque doigt... Tous ces paramètres caractérisent une personne.

En disposant la main sur un scanner ; une caméra infrarouge prend la photo de la géométrie de la main. Plusieurs critères sont alors calculés ; plus de 90 pour certaines machines. Ce procédé est surtout utilisé dans la sécurisation d'entreprises ou même le pointage des employés. Plutôt que d'utiliser un badge, on appose sa main et c'est fini.

 

Avantages et inconvénients

 

Il est indéniable qu'en cas d'absence d'empreintes digitales et palmaires à cause de leurs destructions par des agents corrosifs, cette technique peut aider à confondre le ou les criminels.

Mais du fait de son gabarit, il est difficile de le transporter sur place. Autre problème, la machine peut confondre certaines mains entre elles, par exemple celle de vrais jumeaux. Il y a aussi une autre limite de cet outil : avec l'âge, les mains se déforment. Par conséquent, si un crime s'est produit il y a des années, la machine n'arrivera pas à identifier la personne car le temps aura fait son œuvre.

Autour du même sujet