En savoir plus

Suggestions de diaporamas

» Jacques Cœur est né à Bourges en 1400. Contemporain de Jeanne d'Arc et de Gilles de Rais, il fut le confident d'Agnès Sorel. Tour à tour marchand, banquier, armateur, industriel et maître de mines dans le Forez, il diversifie ses activitées. C'est dans ce cadre bien précis qu'il conçoit des routes, installe des comptoirs pour faire du commerce avec l'Orient et crée une flotte de navires. Comme l'écrivent ses biographes : "Il fut créateur, sans le savoir, des sociétés multinationales et des entreprises à succursales multiples, il réussit à stopper la dévaluation de la monnaie".
Jacques Cœur est anobli en 1441 et acquiert deux ans plus tard un terrain à Bourges, pour y construire son palais. Victime de son succès, il est arrêté sur l'ordre du roi Charles VII le 31 juillet 1451 et est condamné à mort le 23 mai 1453.
Ce grand personnage finit sa vie aventureuse de façon romanesque. Après s'être évadé de prison, il rejoint le Pape à Rome, affrète une flotte au nom de son illustre hôte et part combattre les Ottomans. Il meurt le 25 novembre 1456 dans l'île de Chio, sans doute lors d'un combat naval avec les Turcs.



» 
La Route Jacques-Cœur est fondée en 1954 à l'initiative des propriétaires des châteaux de Culan, Ainay-le-Vieil et Meillant.
Tout d'abord appelée "Circuit des châteaux du cœur de la France", la route historique la plus ancienne de France propose des visites ainsi que des découvertes nocturnes et des illuminations sur ses nombreux sites. Depuis 52 ans, la Route Jacques-Cœur ne cesse d'évoluer et d'innover pour le plus grand plaisir des visiteurs.

» Dossier : Jacques Cœur à l'honneur

» La rédaction de L'Internaute Magazine remercie André Toton d'avoir déposé ses dessins dans la Galerie-photo.

Suggestions de contenus