Mis à jour le 

Parcours de Bernadette de Lourdes

Parcours de Bernadette de Lourdes Photo : Bing Maps

Un voyage à : Parcours de Bernadette de Lourdes

Parcours de Bernadette de Lourdes sur nos forums
Itinéraires
Au-delà des Sanctuaires, la ville garde au coeur de ses rues la trace de Bernadette Soubirous et propose un parcours qui permet de suivre sa vie, de sa naissance aux Apparitions. Suivant librement le parcours fléché, avec un audioguide ou en visite guidée, on découvre l'existence difficile de la jeune Bernadette et de la famille Soubirous.

Le Moulin de Boly
Héritage de sa mère, Louise Castérot, le Moulin de Boly vit naître Bernadette le 7 janvier 1844. Pendant les dix années qui suivent, la famille y vit des jours paisibles. Mais avec le développement des minoteries (des établissements dans lesquels la farine est préparée), l'activité du moulin décroît et promet des jours difficiles. En 1854, la famille, ruinée, doit s'en séparer.

Montez vers la ville haute en suivant les panneaux. Le Cachot se situe dans la rue des Petits Fossés.

Le Cachot
Réduits à la misère, les Soubirous s'installent en 1856 dans un bâtiment peu engageant : l'ancienne prison. François et Louise Soubirous s'entassent alors avec leurs quatre enfants dans une pièce de 16 m² froide et humide. L'année suivante, Bernadette part travailler chez son ancienne nourrice à la bergerie de Bartrès. Elle rentre le 21 janvier 1858 pour préparer sa première communion, quelques jours seulement avant les apparitions dans la grotte.

Prenez l'impasse de Boly derrière l'Office de tourisme.

L'Ancien Presbytère
Abritant désormais des bâtiments municipaux, la maison Lavigne a une importance centrale dans la vie de Bernadette. Celle-ci s'y rend le 2 mars 1858 pour rencontrer l'abbé Peyramale et lui transmettre le message de la Vierge : « Allez dire aux prêtres qu'on vienne ici en procession et qu'on y bâtisse une chapelle. »

Prenez la rue Saint-Pierre en vous dirigeant vers le nord, puis l'Avenue de Maransin.

L'Hospice
Fondé en 1834 par les soeurs de la charité de Nevers, l'Hospice Sainte-Bernadette avait alors une mission de soin mais aussi d'éducation des jeunes défavorisés. C'est dans ce cadre que Bernadette le rejoint dès janvier 1858 comme externe, puis comme pensionnaire de juillet 1860 à juillet 1866. Elle y a notamment passé sa première communion. L'Hospice en conserve la trace puisqu'il expose la pèlerine de communiante ou encore le prie-Dieu de Bernadette. Désormais, le bâtiment fait parti de l'Hôpital de Lourdes.

Revenez sur vos pas jusqu'à l'office de tourisme, l'église Sacré-Coeur lui fait face.

L'église paroissiale du Sacré-Coeur
Bernadette n'a pas connu l'église paroissiale Sacré-Coeur puisque celle-ci a été construite après les Apparitions et inaugurée en 1903. Une fois cette commande de l'abbé Peyramale achevée, l'église où avait été baptisée Bernadette le 9 janvier 1884 fut détruite. Toutefois, les fonts baptismaux ont été conservés et placés dans le transept gauche. La crypte accueille le tombeau de Monseigneur Peyramale.

Batrès et le chemin de Bernadette
Depuis 2000, un chemin balisé permet d'accéder au village de Bartrès. Bernadette y passa sa jeune enfance auprès de Marie Aravant-Lagües, sa nourrice. Elle retourna y travailler en 1857, ses parents ne pouvant plus la nourrir. Outre la bergerie, on découvre la maison Lagües.

Partir à : Parcours de Bernadette de Lourdes

Carte Parcours de Bernadette de Lourdes

Latitude : 43.10 - Longitude : -0.05

Réserver vos vacances

Recherche d'hôtel

Ville

Arrivée

Départ

Booking.com

classement lycée 2016

Retrouvez gratuitement et en intégralité le classement des lycées à LOURDES ou à proximité, mais aussi le classement des lycées dans les Hautes-Pyrénées.

Magazine