Partager cet article

RSS
Mis à jour le 

Montagne Pelée

Montagne Pelée Photo : Marie JOUPELLE

Un voyage à : Montagne Pelée

Montagne Pelée sur nos forums
Située dans la moitié Nord de la Martinique, la Montagne Pelée est le point culminant de l'île. Elle offre de très belles randonnées sur ses sentiers, dessinant de superbes panoramas par temps dégagé, ce qui est assez rare sur ce sommet...

La Pelée, le Mont Pelée ou la Montagne Pelée, quel que soit le nom qu'on lui donne, le plus haut sommet de la Martinique est un élément marquant de la géographie de l'île. Ce volcan inactif depuis 1929 culmine à 1397 mètres. Le nom de Montagne Pelée rappelle sur l'île la catastrophe de 1902, lorsqu'une éruption volcanique détruisit la ville de Saint-Pierre, qui était alors la principale ville de la Martinique.

Cet événement donna même son nom à un type d'éruption volcanique particulièrement imprévisible et virulente, que l'on désigne comme « peléenne ». L'irruption de 1902 fit en effet près de 30 000 victimes en quelques minutes seulement. Rassurez-vous, la Montagne Pelée est aujourd'hui surveillée en permanence depuis l'Observatoire de la Pelée, situé sur le Morne des Cadets, sur la commune de Fonds-Saint-Denis.

L'ascension de la Montagne Pelée constitue une excursion classique pour les visiteurs de la Martinique. Autant que possible, choisissez un jour sans nuage, afin de profiter pleinement du panorama à son sommet. Evitez également la saison des pluies, car les sentiers se transforment alors en patinoire.

Dans tous les cas, munissez-vous de bonnes chaussures, d'un vêtement de pluie et d'eau. Un petit pull pourra également s'avérer utile, car la fraîcheur se fait ressentir au sommet. Emportez au minimum une carte topographique, le mieux étant de se faire accompagner par un guide de montagne, car le balisage est parfois absent. Dernier conseil, commencez la randonnée à l'aube, pour terminer les trois heures de montée avant que le soleil ne commence à taper, c'est à dire avant 10 heures !

L'ascension de la Montagne Pelée peut se faire de plusieurs endroits. A partir du Prêcheur, par la Grande Savane, la montée vous dégagera de belles vues sur la mer des Caraïbes et la baie de Saint-Pierre. Vous pouvez également suivre l'itinéraire le plus long, par Beauséjour, sur la commune d'Ajoupa-Bouillon. On traverse alors des paysages très variés. L'ascension la plus courante s'effectue à partir du refuge de l'Aileron. Prenez la route D 39 en direction de l'Aileron, entre Ajoupa-Bouillon et Morne-Rouge, et continuez jusqu'au parking (822 m d'altitude).

De ce point, suivez le balisage blanc et rouge, qui vous fera grimper pendant 3 heures. D'une durée totale de 5 heures, cette randonnée ne présente pas de difficulté majeure. Il faut toutefois avancer presque à quatre pattes pendant 30 minutes environ, sur la fin de l'ascension. On atteint tout d'abord le sommet de l'Aileron, à 1107 mètres, puis le deuxième refuge (1245 mètres), le premier étant sur le parking. On aborde ensuite une caldeira, sorte de cratère circulaire de plusieurs dizaines de mètres de large, avant d'arriver au troisième refuge. L'ascension se termine au Chinois, à 1397 mètres d'altitude. Si le temps le permet, vous jouirez alors d'une superbe vue sur les Pitons du Carbet, la baie de Fort-de-France et la presqu'île de la Caravelle.

Partir à : Montagne Pelée

Carte Montagne Pelée

Latitude : 14.80 - Longitude : -61.17

Réserver vos vacances

Recherche d'hôtel

Ville

Arrivée

Départ

Booking.com

Magazine