Taxis : les images des incidents à Paris porte Maillot [PHOTOS | VIDEO]

Taxis : les images des incidents à Paris porte Maillot [PHOTOS | VIDEO] Plusieurs incidents ont émaillé la vaste mobilisation des taxis contre l'application UberPop. A Paris, Porte Maillot, des tensions entre chauffeurs et CRS quand ces derniers ont tenté de débloquer la place. Les images.

Chargement de votre vidéo
"Grève des taxis : Roissy bloqué, voitures caillassées, VTC renversés"

[Mis à jour le 25 juin 2015 à 17h12] Aéroports inaccessibles, périphérique saturé, porte Maillot bloquée... Les taxis manifestent ce matin à Paris, mais aussi dans plusieurs villes de province, contre l'application UberPop, qui constitue selon eux une concurrence déloyale et "sauvage". A Roissy-Charles de Gaulle, les terminaux 2E, 2F et 2D étaient totalement verrouillés ce matin et l'accès à l'aéroport fortement perturbée. La situation à Orly était également bouleversée. La gare du Nord a elle aussi été bloquée. Toute la capitale a connu d'importants problèmes de circulation, les taxis bloquant plusieurs voies et accès à la capitale.

Les tensions se sont concentrées porte Maillot, à l'ouest de Paris, où des CRS sont intervenus peu après 7 heures. Un feu de pneus avait été allumé sur le périphérique. Les policiers ont été accueillis avec des explosions de pétards et des poubelles renversées sur la chaussée. Les manifestants s'en sont aussi pris à des VTC qu'ils ont vandalisés, des voiture ont été renversé sur la chaussée. Cette semaine, plusieurs agressions avaient déjà eu lieu faisant de cette manifestation un événement à risque.

Sur Twitter, plusieurs internautes s'indignent du comportement des chauffeurs de taxis parisiens. Un feu de pneus a été provoqué sur le périphérique dns la matinée. Porte Maillot, des véhicules Uber ont été pris d'assaut et vandalisés. De vives tensions ont été observées sur place quand les CRS ont été appelés en renfort pour faire respecter l'ordre, tentent de les faire reculer.

Uber est ce service de véhicules de transports avec chauffeur venu des Etats-Unis. Sur Internet, la firme américaine permet en outre à tout un chacun de s'improviser chauffeur et de se faire rétribuer par d'autres particuliers pour effectuer un trajet. Une pratique illégale depuis une loi d'octobre 2014, les particuliers ne payant ni cotisations sociales ni impôts, conduisant sans les 250 heures de formation nécessaires pour obtenir un agrément et n'étant pas assurés professionnellement. Les conducteurs qui ne sont pas enregistrés comme chauffeur de taxi ou VTC encourent jusqu'à un an de prison, 15 000 euros d'amende, la suspension du permis et la confiscation du véhicule. mais les taxis estiment que cette loi n'est aujourd'hui pas appliquée.

VIDEO - Les tensions avec les forces de l'ordre on également émaillé cette journée de grève.

Chargement de votre vidéo
"Grève des taxis : tensions entre CRS et chauffeurs à la porte Maillot"
Chargement de votre vidéo
"Grève taxis: des confrontations tendues, parfois violentes"