Rentrée scolaire 2023 : comment va fonctionner l'heure en plus de maths / français en 6e ?

Rentrée scolaire 2023 : comment va fonctionner l'heure en plus de maths / français en 6e ? A partir de la prochaine rentrée scolaire de septembre, tous les élèves de 6e suivront une heure de plus de maths ou de français, de soutien ou d'approfondissement en fonction de leur niveau. Explications.

[Mis à jour le 12 janvier 2023 à 11h13] L'ACTU DU MOMENT.  A dater de la rentrée de septembre 2023, l'ensemble des élèves de 6e sans exception doit bénéficier d'une heure en plus de français ou de maths par semaine. Une circulaire a été publiée par le ministère de l'Education nationale sur ce point, ce 12 janvier. L'objectif du ministre de l'Education Pap Ndiaye : améliorer le niveau général des élèves, estimé trop faible. A l'entrée au collège, le ministère a en effet constaté qu'un élève sur quatre n'avait pas le niveau demandé en français, et un sur trois en mathématiques. 

  • Concrètement, comment se présentera cette heure en plus ? Dès septembre, tous les collégiens de 6e auront au menu soit une heure de soutien pour les plus en difficulté, soit une heure d'approfondissement pour les plus à l'aise. L'idée est de répartir les élèves par petit groupe et par niveaux, à partir des notes de l'année passée en CM2 et des évaluations nationales passées à la rentrée de sixième. 
  • Quels seront les différents groupes de travail ? Il y aura, d'un côté, les groupes de soutien pour les élèves en difficulté, que le ministère souhaite plutôt voir encadrés par des professeurs des écoles volontaires, payés spécialement pour cette tâche et habitués à transmettre les fondamentaux. D'autre part, pour les groupes dits d'approfondissement, s'adressant donc aux élèves plus à l'aise, l'heure hebdomadaire sera encadrée par les enseignants du collège eux-mêmes. 
  • Sur quoi travailleront les groupes ? Chaque groupe travaillera sur un segment spécifique du français ou des maths, en fonction des difficultés ou des facilités des 6e : lecture, vocabulaire, orthographe, géométrie, calcul, fractions... 
  • Pourra-t-on changer de groupe ? En fin de trimestre, les élèves ayant progressé pourront changer de groupe et ainsi passer du soutien à l'approfondissement, du français aux maths ou vice-versa. 
  • Cette "heure en plus à la carte" se rajoute-t-elle à l'emploi du temps des élèves ? Non, cette heure ne constitue pas réellement une heure en plus dans l'emploi du temps des élèves. Elle prend en effet la place de la technologie, une matière qui disparaît du programme en début de collège. Le ministère assure toutefois qu'il n'y aura pas de suppression de postes d'enseignants. Et promet un renforcement de la technologie les années suivantes, en 5e, 4e et 3e.

RENTREE SCOLAIRE 2023. Chaque année, environ 12 millions d'enfants et d'adolescents reprennent le chemin de l'école, du collège ou du lycée. Pour la prochaine rentrée scolaire, de nouvelles mesures ont d'ores et déjà été annoncées en primaire, au collège et au lycée. Nous vous les détaillons plus bas. Quant aux calendriers des trois prochaines années scolaires, ils ont été dévoilés simultanément par le ministère de l'Education nationale. Les années concernées sont 2023-2024, 2024-2025 et 2025-2026. Consultez-le détail du calendrier par année scolaire dans cette page en vous aidant du sommaire ci-contre.

D'autres points peuvent également vous intéresser au sujet de la rentrée : absence d'enseignants, revalorisation du métier de professeur, familles concernées par l'allocation de rentrée scolaire... Consultez les informations clés dans cette page spéciale.      

Quelle est la date de la rentrée scolaire de septembre 2023 ? 

La date de la "grande" rentrée scolaire de septembre correspond au lundi 4 septembre 2023 pour tous les élèves, de l'école au lycée. Le dernier jour de classe de la prochaine année scolaire est quant à lui prévu samedi 6 juillet 2024, voire la veille pour les élèves n'ayant pas cours le samedi. On sait par ailleurs d'ores et déjà que la rentrée scolaire de septembre 2024 aura lieu un lundi 2 septembre, et que la rentrée scolaire 2025 se tiendra un lundi 1er septembre. 

Définir le calendrier scolaire, le travail de trois ministères

Cette année, le ministère de l'Education nationale avait pour mission d'officialiser en même temps les calendriers scolaires des trois années scolaires à venir. Les trois calendriers ont été publiés au Journal Officiel le 7 décembre. Trois ministères ont été chargés de définir les contours des calendriers scolaires dévoilés ci-dessous : 

  • Le ministère de l'Education : il doit étaler 36 semaines de cours de septembre à juillet. Celles-ci doivent absolument se diviser en cinq périodes de travail "de durée comparables", séparées par quatre séquences de congés (Toussaint, Noël, hiver, printemps). 
  • Le ministère de l'Intérieur : sa mission à lui est de maintenir un trafic le plus fluide possible sur les routes afin de diminuer les risques d'accidents lors des départs et des retours de vacances. 
  • Le ministère en charge du Tourisme : il défend les demandes des professionnels du secteur, notamment ceux de la filière "sports d'hiver". L'activité de ces derniers se concentre en effet sur une période réduite, ils plaident donc pour que les vacances d'hiver s'étalent sur quatre semaines. 

Quel est le calendrier scolaire 2023-2024 ?

Calendrier scolaire 2023-2024
Calendrier scolaire 2023-2024. © ministère de l'Education

Quel est le calendrier scolaire 2024-2025 ? 

Calendrier scolaire 2024-2025
Calendrier scolaire 2024-2025. © ministère de l'Education

Quel est le calendrier scolaire 2025-2026 ? 

Calendrier scolaire 2025-2026
Calendrier scolaire 2025-2026. © ministère de l'Education

Quelles sont les nouveautés prévues pour la rentrée scolaire 2023 ? 

Il s'agit de la principale nouveauté actuellement prévue pour la rentrée 2023. Le retour d'un enseignement obligatoire des mathématiques pour l'ensemble des lycéens de la filière générale dès la classe de première à la rentrée 2023 a été annoncé par le ministre de l'Éducation nationale le 13 novembre 2022. Dans la nouvelle stratégie de l'exécutif pour 2023-2024 sont prévues de nombreuses mesures destinées à réhabiliter les maths auprès des élèves ou encore à promouvoir l'égalité filles-garçons dans cette discipline : 

  • Poursuite du plan de formation en mathématiques des professeurs des écoles (professeurs des écoles maternelles inclus) avec la formation de tous les professeurs d'ici 2026 (30 % le sont déjà d'après le Premier ministre).
  • Création d'un club de maths dans chaque collège encouragée à partir de la rentrée 2023 ;
  • Mise en place de groupes à effectifs réduits en classe de 6e en mathématiques, "à la fois pour soutenir les élèves en difficulté et pour stimuler les élèves les plus avancés" selon le gouvernement ;
  • Création d'un "cadre national de compétences en mathématiques" (CNCM) sur le modèle du cadre européen de référence pour les langues (CECRL), afin de certifier le niveau atteint par chaque élève en fin de 3e.
  • La création à la rentrée 2023 d'un module de réconciliation avec les mathématiques en classe de seconde dans chaque lycée (lycée général et technologique et lycée professionnel) ;
  • Rendre obligatoire en classe de première générale l'heure et demie de mathématiques pour tous les élèves n'ayant pas opté pour la spécialité mathématiques.

Pour lutter contre les stéréotypes de genre et encourager l'égalité filles-garçons, le gouvernement prévoit au global des actions de promotion et de revalorisation des orientations scientifiques auprès des jeunes filles dans les établissements scolaires. Objectif ? Atteindre la parité filles-garçons d'ici 2027 dans les spécialités mathématiques, physique-chimie et mathématiques expertes et tendre vers la parité pour les autres enseignements scientifiques : sciences de l'ingénieur, numérique et sciences informatiques.

Qu'est-il annoncé pour revaloriser le métier d'enseignant à la rentrée 2023 ? 

Des mesures ont été annoncées par le gouvernement pour "rendre le métier d'enseignant plus attractif". Lors de la réunion de rentrée des recteurs d'académie, à la Sorbonne, le 25 août 2022, Emmanuel Macron a reconnu que le métier d'enseignant était "insuffisamment reconnu", annonçant une meilleure rémunération :  "Aucun enseignant ne commencera sa carrière sous 2000 euros nets mensuels", a-t-il promis. Un engagement pris pour la rentrée scolaire 2023. L'ensemble des personnels administratifs et des enseignants verront leurs salaires augmenter de 10%. Pour provoquer ce "choc d'attractivité", Pap NDiaye a lui aussi annoncé lors de sa conférence de presse de rentrée "des rémunérations initiales attractives" et une "redynamisation des carrières" passant par des négociations dès l'automne 2022 avec les partenaires sociaux, "à partir des cadrages budgétaires inscrits dans le projet de loi de finances 2023". En complément, un "concours exceptionnel de titularisation des enseignants contractuels", doit être organisé au printemps 2023. Pour ce qui est de la pénurie des transports collectifs scolaires, le ministre de l'Education Pap NDiaye a promis une rénovation du CAP conducteur de transport scolaire "afin de rentrer dans un mouvement de renforcement de l'attractivité de ces métiers". Et ce, dès la rentrée 2023.  

Que faire en cas d'absence d'enseignant pour la rentrée ? 

Que faire si votre enfant n'a pas de professeur dans les semaines suivant la rentrée ? Votre enfant sera pris en charge et pourra rester à l'école, qui doit assurer une permanence. Ainsi, la loi dit que "Tout enfant scolarisé dans une école maternelle ou élémentaire publique est accueilli pendant le temps scolaire pour y suivre les enseignements prévus par les programmes. Il bénéficie gratuitement d'un service d'accueil lorsque ces enseignements ne peuvent lui être délivrés en raison de l'absence imprévisible de son professeur et de l'impossibilité de le remplacer. Il en est de même en cas de grève." Toutefois, les syndicats de parents d'élèves vous recommandent de prévenir immédiatement le rectorat, afin qu'un remplaçant récupère le créneau d'heure de cours de votre enfant. 

Qui touche l'allocation de rentrée scolaire ?  

La rentrée scolaire a un coût, et de nombreux foyers bénéficient chaque année de l'allocation de rentrée scolaire ou de primes de rentrée. La réception des aides se fait en fonction des revenus des familles. Pour l'année 2022, ce sont par exemple ceux de 2020 qui sont pris en compte. L'allocation de rentrée scolaire (ARS) a été versée mardi 16 août 2022, sous conditions de ressources, aux familles ayant des enfants âgés de 6 à 18 ans scolarisés dans un établissement public, privé ou dans un organisme à distance comme le Cned. Les conditions de revenus vont de 25 370 euros avec un enfant à charge à 37 080 euros avec trois enfants puis 5 852 euros par enfant supplémentaire.

Le montant de l'allocation de rentrée scolaire 2022 a par ailleurs été revalorisé. Un second versement est donc intervenu en septembre. Voici les sommes versées pour la rentrée 2022, en comptant les revalorisations de 4% prévues par le gouvernement : 392,05 euros par enfant âgé de 6 à 10 ans, 413,69 euros par enfant âgé de 11 à 14 ans et 428,02 euros par enfant âgé de 15 à 18 ans.

Scolarité