Confinement en France : les départements encore menacés, le reconfinement national écarté

Chargement de votre vidéo
"Confinement en France : les départements encore menacés, le reconfinement national écarté"

Confinement en France : les départements encore menacés, le reconfinement national écarté CONFINEMENT. Le Pas-de-Calais sera le seul nouveau territoire concerné par un confinement le week-end, pendant au moins un mois. La décision a été annoncée jeudi 4 mars à l'occasion de la conférence de presse menée par Jean Castex. 23 départements restent sous surveillance renforcée.

[Mis à jour le 5 mars 2021 à 16h55] C'est une décision que le gouvernement ne veut prendre qu'en dernier recours : le confinement national. Si Jean Castex a confirmé, à l'occasion de la conférence de presse hebdomadaire du jeudi 4 mars, que "la circulation du virus s'est accélérée depuis une quinzaine de jours", seul le département du Pas-de-Calais fait l'objet d'un nouveau confinement partiel. Comme dans le Dunkerquois et dans les Alpes-Maritimes, les attestations feront leur retour sur ce territoire durant le week-end. Une décision prise pour au moins un mois. À cela s'ajoute une fermeture des centres commerciaux de plus de 5 000m². 

À l'échelle nationale, trois nouveaux départements se sont ajoutés aux vingt déjà placés sous haute surveillance. Les Hautes-Alpes, l'Aisne et l'Aube ont en effet connu une augmentation de leur taux d'incidence. Ils rejoignent l'ensemble des départements de l'Île-de-France, le Rhône, les Bouches-du-Rhône, le Pas-de-Calais, le Var, les Alpes-Maritimes, le Nord, l'Oise, la Somme, la Drôme, la Moselle, la Meurthe-et-Moselle et l'Eure-et-Loir. Si aucune interdiction n'a été officiellement émise par le gouvernement, le Premier ministre a invité les citoyens de ces territoires "à ne pas sortir, autant que possible, de leur département ou de leur région s'agissant des départements franciliens". Enfin, le gouvernement a appelé à une limitation des interactions sociales, partout en France. 

Des mesures pourraient être prises par les préfets, afin de notamment limiter les rassemblements sur la voie publique. La Préfecture de police de Paris a d'ores et déjà annoncé étendre la zone d'interdiction de consommation d'alcool sur la voie publique, de 11h à 18h. Les berges de la Seine, entre le pont des Arts et le pont de Sully, et les quais de l'île de la Cité et de l'île Saint-Louis sont ainsi concernés, tout comme l'esplanade des Invalides et les bords du canal Saint-Martin. 

Carte des départements sous la menace d'un reconfinement

Les départements colorés en rouge sont sous la menace d'un reconfinement le week-end. Certains territoires comme les Alpes-Maritimes ou la région de Dunkerque, dans le Nord, y sont déjà soumis. Voici sur une carte les dernières données sur la circulation du virus et les données hospitalières dans chacune de ces "zones de surveillance renforcée" (les données complètes sont aussi plus bas sur cette page :

 
Si vous ne voyez pas la carte, cliquez ici
En savoir plus

Quelle serait la date de confinement dans les départements en alerte ?

Jean Castex a indiqué lors de la grande conférence de presse de jeudi dernier que "si et seulement si" la situation sanitaire se dégradait dans les 20 départements pointés, alors de nouvelles restrictions de type reconfinement partiel le week-end seraient imposées "dès le week-end du 6 mars". Le Premier ministre n'a pas été plus précis et n'a pas indiqué si les reconfinements locaux pourraient débuter le vendredi 5 mars au soir, même si cette option est la plus probable.

Des reconfinements seulement le week-end ?

Pour l'heure, le gouvernement a imposé des reconfinements locaux dans le Dunkerquois et dans les Alpes-Maritimes du vendredi soir au lundi matin. L'exécutif considère que cette mesure permet de considérablement limiter les brassages de population et les rassemblements. Un reconfinement total reste à ce stade une option de tout dernier recours. Attention, des mesures pour empêcher les déplacements sont aussi prévu en cas de confinement partiel, pour endiguer la circulation du virus : dans les Alpes-Maritimes par exemple, un périmètre de 5 kilomètres autour du domicile est prévu pour des déplacements dérogatoires.

Lire aussi

Consultez les chiffres du coronavirus dans votre commune

Nouveaux cas de covid, taux de positivité des tests, part de la population testée... Linternaute vous propose de consulter gratuitement les données sur l'évolution de l'épidémie dans votre commune. Voir

Un reconfinement est-il inévitable ? Les données sur l'épidémie

Pour suivre les tendances épidémiques, l'exécutif poursuit les consultations et les recommandations du Conseil scientifique sont toujours écoutées. Son président Jean-François Delfraissy a plusieurs fois fait savoir que les autorités sanitaires scrutaient avec une vigilance accrue les indicateurs que sont le taux d'incidence et le nombre d'hospitalisations.

  • Le taux d'incidence est l'un des principaux critères d'évaluation de la dynamique épidémique. Avant le premier confinement, il avait culminé à plus de 50 cas pour 100 000 habitants. Aujourd'hui, cet indicateur de 222 cas pour 100 000.  Mais ce critère est difficile à saisir du fait de plusieurs évolutions : en mars 2020, la politique de tests minimale sous-estimait très probablement le nombre de cas et depuis octobre, la méthode de calcul a encore évolué.
  • Le nombre de reproduction du coronavirus peut aussi être considéré. Il doit quant à  lui être sous la barre de 1 nouveau patient contaminé en moyenne par malade pour que l'épidémie régresse. Et il est aujourd'hui autour de 1,08. A la mi-mars 2020, date du premier confinement, il était estimé à près de 2. Fin octobre, avant le deuxième confinement, il était à 1,3.
  • Le nombre de patients en réanimation fait partie des critères clés. On compte désormais plus de 3580 patients soit peu ou prou le niveau de la fin octobre, au moment où le 2e confinement avait été décidé.
  • Le niveau de remplissage des services de réanimation est aussi regardé de près par le gouvernement, avec l'objectif d'éviter la saturation. Actuellement, les patients Covid occupent 70% des lits de réanimation. Ce taux était de 60% à la veille du deuxième confinement en octobre dernier.

La liste des départements sous haute surveillance

Ces critères peuvent aussi faire l'objet d'une approche locale, comme le gouvernement semble s'y résoudre depuis la fin février avec des reconfinements territoriaux dans les Alpes-Maritimes et le Dunkerquois. Voici les derniers indicateurs clés pour les 20 départements en "surveillance renforcée" dont certains pourraient à leur tour être reconfinés le week-end très prochainement :

Alpes-Maritimes

  • Hospitalisations le 3 mars 2021 : 731 (+67 en 24h)
  • Patients en réanimation : 123 (+23 en 24h)
  • Total des décès : 1088 (+12 en 24h)
  • Taux d'incidence le 28 février 2021 : 563,2 cas/100 000 (↘)
  • Taux de positivité des tests : 10,1% (↗)
  • Taux d'occupation régional en réa : 103,70%

Bouches-du-Rhône

  • Hospitalisations le 3 mars 2021 : 1451 (+80 en 24h)
  • Patients en réanimation : 249 (+19 en 24h)
  • Total des décès : 2705 (+14 en 24h)
  • Taux d'incidence le 28 février 2021 : 322,2 cas/100 000 (↘)
  • Taux de positivité des tests : 6,8% (↘)
  • Taux d'occupation régional en réa : 103,70%

Drôme

  • Hospitalisations le 3 mars 2021 : 241 (+9 en 24h)
  • Patients en réanimation : 41 (+4 en 24h)
  • Total des décès : 615 (+1 en 24h)
  • Taux d'incidence le 28 février 2021 : 224,8 cas/100 000 (↘)
  • Taux de positivité des tests : 9,0% (↘)
  • Taux d'occupation régional en réa : 80,30%

Essonne

  • Hospitalisations le 3 mars 2021 : 558 (+45 en 24h)
  • Patients en réanimation : 75 (+7 en 24h)
  • Total des décès : 1382 (+10 en 24h)
  • Taux d'incidence le 28 février 2021 : 306,7 cas/100 000 (↗)
  • Taux de positivité des tests : 11,0% (↗)
  • Taux d'occupation régional en réa : 75,30%

Eure-et-Loir

  • Hospitalisations le 3 mars 2021 : 234 (+15 en 24h)
  • Patients en réanimation : 32 (+3 en 24h)
  • Total des décès : 376 (+2 en 24h)
  • Taux d'incidence le 28 février 2021 : 247,3 cas/100 000 (stable)
  • Taux de positivité des tests : 8,6% (↗)
  • Taux d'occupation régional en réa : 82,20%

Hauts-de-Seine

  • Hospitalisations le 3 mars 2021 : 817 (+35 en 24h)
  • Patients en réanimation : 138 (+12 en 24h)
  • Total des décès : 2031 (+12 en 24h)
  • Taux d'incidence le 28 février 2021 : 277,2 cas/100 000 (stable)
  • Taux de positivité des tests : 7,8% (↗)
  • Taux d'occupation régional en réa : 75,30%

Meurthe-et-Moselle

  • Hospitalisations le 3 mars 2021 : 305 (+22 en 24h)
  • Patients en réanimation : 56 (stable en 24h)
  • Total des décès : 941 (+4 en 24h)
  • Taux d'incidence le 28 février 2021 : 217,1 cas/100 000 (↘)
  • Taux de positivité des tests : 5,9% (↘)
  • Taux d'occupation régional en réa : 61,70%

Moselle

  • Hospitalisations le 3 mars 2021 : 552 (+54 en 24h)
  • Patients en réanimation : 90 (+3 en 24h)
  • Total des décès : 1884 (+13 en 24h)
  • Taux d'incidence le 28 février 2021 : 287,2 cas/100 000 (↘)
  • Taux de positivité des tests : 6,4% (↘)
  • Taux d'occupation régional en réa : 61,70%

Nord

  • Hospitalisations le 3 mars 2021 : 1194 (+89 en 24h)
  • Patients en réanimation : 191 (+25 en 24h)
  • Total des décès : 2640 (+13 en 24h)
  • Taux d'incidence le 28 février 2021 : 339,6 cas/100 000 (↘)
  • Taux de positivité des tests : 8,6% (↗)
  • Taux d'occupation régional en réa : 102,10%

Oise

  • Hospitalisations le 3 mars 2021 : 403 (+23 en 24h)
  • Patients en réanimation : 51 (+5 en 24h)
  • Total des décès : 951 (+6 en 24h)
  • Taux d'incidence le 28 février 2021 : 297,7 cas/100 000 (↗)
  • Taux de positivité des tests : 9,6% (↗)
  • Taux d'occupation régional en réa : 102,10%

Paris

  • Hospitalisations le 3 mars 2021 : 1012 (+103 en 24h)
  • Patients en réanimation : 247 (+36 en 24h)
  • Total des décès : 3258 (+13 en 24h)
  • Taux d'incidence le 28 février 2021 : 322,2 cas/100 000 (↘)
  • Taux de positivité des tests : 6,4% (↘)
  • Taux d'occupation régional en réa : 75,30%

Pas-de-Calais

  • Hospitalisations le 3 mars 2021 : 694 (+44 en 24h)
  • Patients en réanimation : 128 (+13 en 24h)
  • Total des décès : 1256 (+10 en 24h)
  • Taux d'incidence le 28 février 2021 : 406,2 cas/100 000 (↘)
  • Taux de positivité des tests : 10,3% (↘)
  • Taux d'occupation régional en réa : 102,10%

Rhône

  • Hospitalisations le 3 mars 2021 : 848 (+53 en 24h)
  • Patients en réanimation : 171 (+10 en 24h)
  • Total des décès : 2430 (+7 en 24h)
  • Taux d'incidence le 28 février 2021 : 235,1 cas/100 000 (↗)
  • Taux de positivité des tests : 8,2% (↗)
  • Taux d'occupation régional en réa : 80,30%

Seine-et-Marne

  • Hospitalisations le 3 mars 2021 : 441 (+34 en 24h)
  • Patients en réanimation : 98 (+9 en 24h)
  • Total des décès : 1479 (+10 en 24h)
  • Taux d'incidence le 28 février 2021 : 349,2 cas/100 000 (↘)
  • Taux de positivité des tests : 11,6% (↘)
  • Taux d'occupation régional en réa : 75,30%

Seine-St-Denis

  • Hospitalisations le 3 mars 2021 : 801 (+94 en 24h)
  • Patients en réanimation : 109 (+16 en 24h)
  • Total des décès : 1816 (+9 en 24h)
  • Taux d'incidence le 28 février 2021 : 405,5 cas/100 000 (↗)
  • Taux de positivité des tests : 13,4% (↗)
  • Taux d'occupation régional en réa : 75,30%

Somme

  • Hospitalisations le 3 mars 2021 : 344 (+22 en 24h)
  • Patients en réanimation : 45 (+7 en 24h)
  • Total des décès : 662 (+5 en 24h)
  • Taux d'incidence le 28 février 2021 : 326,4 cas/100 000 (stable)
  • Taux de positivité des tests : 9,7% (↗)
  • Taux d'occupation régional en réa : 102,10%

Val-D'Oise

  • Hospitalisations le 3 mars 2021 : 434 (+49 en 24h)
  • Patients en réanimation : 45 (+3 en 24h)
  • Total des décès : 1449 (+13 en 24h)
  • Taux d'incidence le 28 février 2021 : 354,9 cas/100 000 (↘)
  • Taux de positivité des tests : 12,3% (↘)
  • Taux d'occupation régional en réa : 75,30%

Val-de-Marne

  • Hospitalisations le 3 mars 2021 : 590 (+41 en 24h)
  • Patients en réanimation : 103 (+6 en 24h)
  • Total des décès : 2261 (+11 en 24h)
  • Taux d'incidence le 28 février 2021 : 362,9 cas/100 000 (↘)
  • Taux de positivité des tests : 11,1% (↘)
  • Taux d'occupation régional en réa : 75,30%

Var

  • Hospitalisations le 3 mars 2021 : 502 (+48 en 24h)
  • Patients en réanimation : 69 (+6 en 24h)
  • Total des décès : 957 (+9 en 24h)
  • Taux d'incidence le 28 février 2021 : 329,3 cas/100 000 (↗)
  • Taux de positivité des tests : 8,2% (↗)
  • Taux d'occupation régional en réa : 103,70%

Yvelines

  • Hospitalisations le 3 mars 2021 : 559 (+36 en 24h)
  • Patients en réanimation : 49 (+9 en 24h)
  • Total des décès : 1399 (+3 en 24h)
  • Taux d'incidence le 28 février 2021 : 267,1 cas/100 000 (↘)
  • Taux de positivité des tests : 9,1% (↘)
  • Taux d'occupation régional en réa : 75,30%