Déconfinement en France : 19 mai, 9 juin... Le calendrier des étapes

Chargement de votre vidéo
"Déconfinement en France : 19 mai, 9 juin... Le calendrier des étapes"

Déconfinement en France : 19 mai, 9 juin... Le calendrier des étapes CALENDRIER DÉCONFINEMENT. La levée des restrictions a commencé en France le 3 mai et se fera progressivement jusqu'au 30 juin. Le point sur le calendrier et les mesures associées aux étapes du déconfinement.

L'essentiel
  • Conformément aux annonces du gouvernement, l'interdiction des déplacements entre régions a pris fin le 3 mai, marquant le début du déconfinement en France. Depuis cette date, les Français sont donc libres de se déplacer sur l'ensemble du territoire nationale, sans restrictions. 
  • Le couvre-feu, toujours en vigueur, connaîtra des évolutions jusqu'au début de l'été. Une première étape importante est fixée au 19 mai, avec l'entrée en vigueur de la mesure à 21 heures, au lieu de 19 heures actuellement. Ce même jour, les commerces considérés comme non essentiels, les terrasses et les bars pourront à nouveau ouvrir leurs portes. 
  • Le 9 juin, le couvre-feu sera à nouveau assoupli, à 23 heures cette fois et les restaurants et bars pourront de nouveau accueillir des clients en intérieur, mais dans des proportions limitées. Les salles de sport seront rouvertes et le télétravail assoupli. Cette date marquera également le retour des foires et des salons.
  • Dernière étape : le 30 juin. Cette fois, le couvre-feu sera totalement supprimé et les restaurants et bars pourront accueillir des clients en plus grand nombre, mais avec toujours le respect des gestes barrières.
  • Le déconfinement pourrait-il être remis en cause et différencié en fonction des territoires, selon la progression inégale du Covid-19 sur le pays ? Sans que la question ne soit vraiment tranchée, on s'oriente plutôt vers une réponse positive puisque le gouvernement a d'ores et déjà prévu des "freins d'urgence" là où le virus circulerait trop. Trois critères ont été retenus : taux d'incidence supérieur à 400 infections pour 100 000 habitants, augmentation brutale de ce taux et risque de saturation des services de réanimation.
  • Jean Castex va s'exprimer dans la semaine du 10 mai afin de donner davantage de précisions sur ce calendrier, mais aussi pour rendre compte des consultations menées avec les différents acteurs de ce déconfinement (parlementaires, partenaires sociaux, professionnels des secteurs concernés et élus des territoires).
  • Dans un avis publié le 3 mai, le Conseil scientifique rend un avis plutôt favorable à l'utilisation du pass sanitaire estimant que estime que "le pass sanitaire, utilisé de manière temporaire et exceptionnelle, peut permettre à la population une forme de retour à la vie normale en minimisant les risques de contamination par le virus SARS-CoV-2. Son usage peut s'inscrire dans une démarche citoyenne de renforcement des capacités et du pouvoir d'agir des individus (empowerment) face à l'épidémie tout en prenant en compte la protection de l'usage des données personnelles".
En savoir plus 

Quelle est la date du déconfinement en France ?

Le déconfinement ne se fera pas de but en blanc à une date mais s'étale progressivement sur plusieurs semaines voire plusieurs mois. Le processus a débuté ce lundi 3 mai, avec notamment la fin des restrictions de déplacement à plus de 10 km et se terminera le 30 juin avec la réouverture totale dans le respect des gestes barrières.

Le gouvernement espère atteindre le pic des réanimations d'ici à la fin du mois d'avril, pour ainsi entamer un certain déclin dans cette troisième vague de l'épidémie. Il compte aussi et surtout sur la vaccination pour tenir son calendrier de déconfinement. Si la campagne de vaccination est perturbée par les péripéties du vaccin AstraZeneca, le gouvernement reste optimiste, notamment grâce à l'arrivée du quatrième vaccin, le mono-dose de Janssen, qui peut être administré par les médecins et les pharmaciens depuis 24 avril. Le calendrier vaccinal prévoit 20 millions de vaccinés le 15 mai, en parfaite concordance avec le calendrier du déconfinement.

Quel est le calendrier du déconfinement en France ?

Lors d'une interview dans la presse régionale, dévoilée notamment dans le Parisien ce 29 avril, tout le calendrier du déconfinement a été dévoilé.

Etape 1 3 mai
  • Fin de la règle des 10 km et des restrictions de déplacements entre régions.
  • Fin de l'attestation de déplacement en journée.
  • Réouverture des collèges et lycées (demi-jauge à partir de la 4e).
  • Maintien du couvre-feu à 19h.
Etape 2 19 mai
  • Décalage du couvre-feu à 21h.
  • Réouverture des commerces et des terrasses des bars et restaurants avec des tables ne dépassant pas les 6 personnes.
  • Réouverture des musées, cinémas et théâtres avec public assis, tout comme les salles de sport (dans la limite de 800 spectateurs en intérieur, et 1 000 à l'extérieur).
  • Interdiction des rassemblements de 10 personnes.
Etape 3 9 juin
  • Décalage du couvre-feu à 23h
  • Réouverture complète des cafés et restaurants avec une limite de six personnes par table maximum.
  • Réouverture des lieux de culture et des établissements sportifs avec une jauge à 5 000 personnes, sous réserve d'un pass sanitaire.
  • Reprise des salons et foires selon les mêmes conditions.
  • Ouverture des frontières aux touristes étrangers sous réserve du pass sanitaire.
  • Assouplissement du télétravail.
  • Autorisation des rassemblements de moins de 1000 personnes.
Etape 4 30 juin
  • Fin complète du couvre-feu.
  • Fin des jauges dans les restaurants, lieux de culture et salles de sport et réouverture de tous les établissements.
  • Autorisation des événements de plus de 1000 personnes à l'extérieur en respectant les gestes barrières.

Qu'est-il prévu pour les écoles, collèges et lycées ?

Les enfants ont bel et bien retrouvé les bancs des écoles maternelles et primaires ce lundi 26 avril, comme l'avait annoncé Emmanuel Macron lors de son allocution du 31 mars 2021. La reprise concerne également les crèches. Quant aux collèges et aux lycées, le retour des élèves s'est fait une semaine plus tard, le 3 mai. À noter toutefois que dès la conférence de presse du gouvernement jeudi 22 avril, il a été expliqué que les lycéens feraient leur retour en demi-jauge, tandis que les collégiens sont totalement en présentiel, à l'exception cependant des élèves de 4e et 3e qui étudient dans les quinze départements les plus impactés par l'épidémie. Ainsi, dans le Nord, l'Aisne, l'Oise, l'ensemble de l'Île-de-France, ainsi que dans la Sarthe, la Loire, le Rhône et les Bouches-du-Rhône, les 4e et les 3e sont également en demi-jauge.

Les restaurants rouvriront-ils dès la mi-mai ?

Oui, c'est désormais officiel, les restaurants rouvriront bien dès la mi-mai, le 19 exactement. À cette date, les terrasses des bars et restaurants pourront rouvrir avec des tables ne dépassant pas les 6 personnes. Pour une réouverture complète, il faudra attendre début juin, le 9 précisément avec un nouveau décalage du couvre-feu à 23h permettant la réouverture totale des cafés et restaurants mais toujours avec une limite de six personnes maximum. Pour ne plus avoir de jauge, il faudra attendre fin juin et début juillet, si bien évidemment la circulation du virus le permet.

Les Français retrouveront-ils les lieux culturels le 15 mai ?

Tout comme les restaurants, les cinémas, théâtres vont rouvrir progressivement dans ce calendrier de quatre étapes. Au 19 mai, musées, cinémas et théâtres seront rouverts avec une limite de 800 spectateurs en intérieur et de 1000 à l'extérieur. Le 9 juin et sous réserve d’avoir un pass sanitaire, les lieux de cultures et établissements sportifs pourront accueillir jusqu’à 5 000 personnes. Enfin, le 30 juin, les Français pourront participer à des évènements regroupant plus de 1000 personnes à l'extérieur en respectant les gestes barrières.

Le déconfinement en France se fera-t-il avec un "pass sanitaire" ?

Evoqué depuis plusieurs semaines, le pass sanitaire sera bien en place pour permettre la réouverture progressive. Ce dernier permettra de montrer une preuve de sa vaccination ou d'un test négatif afin d'assister à de grands événements allant jusqu'à 5000 personnes, indique Le Progrès, par exemple dans des stades ou encore des festivals. Ce dernier permettra aussi aux touristes étrangers de revenir sur le territoire français. Dans son interview, Emmanuel Macron s'explique : "Le pass sanitaire ne sera jamais un droit d’accès qui différencie les Français. Il ne saurait être obligatoire pour accéder aux lieux de la vie de tous les jours comme les restaurants, théâtres et cinémas, ou pour aller chez des amis. Par contre, dans des lieux où se brassent les foules, comme les stades, festivals, foires ou expositions, il serait absurde de ne pas l’utiliser. Comme il en va de nos libertés publiques, le Parlement se saisira de la question. Le débat doit être ouvert. Ce pass, qui sera papier ou numérique, via l’application TousAntiCovid, permettra de montrer qu’on est vacciné ou testé négatif dans les deux jours qui précèdent. C’est juste et ça ne fracturera pas le pays. Ce sera un outil supplémentaire pour assurer la protection des Français."