Elle a "vengé" son grand-père à Carpentras

Marion Maréchal en campagne dans le Vaucluse lors des législatives 2012. © ALAIN ROBERT / APERCU / SIPA
En juin 2012, après l'échec de sa tante à la présidentielle (le premier), Marion Maréchal Le Pen va remporter les législatives dans la 3e circonscription du Vaucluse. Et sa victoire à Carpentras avait un goût de revanche. Incitée par Jean-Marie Le Pen à se présenter dans cette zone aux législatives, elle voulait en effet "laver l'affront" subi par son grand-père dans la ville au cours des années 90. A l'époque, le cimetière de la ville avait été profané et Pierre Joxe, ministre de l'Intérieur, déclarait "le racisme, l'antisémitisme et l'intolérance" responsables de cet acte. Le FN sera finalement dédouané en 1996. Marion Maréchal a déclaré à ce sujet le 11 mai 2012 : "Je n'ai pas vécu personnellement cette période mais j'en ai subi des conséquences personnelles car le nom de mon grand-père a été sali".
Suggestions de contenus