Municipales 2020 : des résultats validés et une campagne relancée

Municipales 2020 : des résultats validés et une campagne relancée Désormais fixé au dimanche 28 juin, le second tour des municipales est en ligne de mire, alors qu'une partie des résultats ont été validés le week-end dernier avec les premiers conseils municipaux. Suivez les dernières infos.

L'essentiel
  • La date du second tour est fixée au dimanche 28 juin 2020, suite à la décision du gouvernement, qui a donc opté pour un scrutin avant l'été. "C’est le choix de la cohérence, c’est un choix exigeant", avait notamment expliqué le Premier ministre Edouard Philippe, lors de la conférence de presse qui avait officialisé l'information. Mais attention, le Premier ministre avait également précisé que cette date restait "réversible" en fonction de l'évolution de l'épidémie de coronavirus en France et qu'une clause de revoyure interviendra deux semaines avant l'échéance du 28 juin avec les recommandations, à nouveau, du Conseil scientifique.
  • L'organisation de ce second tour des municipales 2020 se fera avec les dispositions de sécurité sanitaire les plus strictes, avait fait savoir Christophe Castaner dans la foulée, avec par exemple le port du masque obligatoire, que ce soit pour les électeurs ou les assesseurs. "La campagne électorale ne doit pas devenir un facteur de circulation du virus, il faudra donc faire campagne différemment, dans le respect des gestes barrières", a expliqué le ministre de l'Intérieur, annonçant vouloir tout faire pour "faciliter le recueil des procurations". 
  • Tous les résultats du premier tour des municipales, si le second est bel et bien organisé fin juin, seront bien validés.
Le fil des dernières actus
L'info du 26 mai 2020 - Agnès Buzyn annule une réunion avec ses têtes de listes. Prévue ce mardi matin à 8 heures, la première réunion de l'après-confinement pour l'équipe de campagne de la candidate LREM à la mairie de Paris a été annulée, a fait savoir Le Monde. L'ancienne ministre de la Santé, muette médiatiquement depuis l'installation de la crise du Covid-19 en France, devait faire le point sur la suite à donner à sa campagne, après être arrivée troisième au premier tour, derrière Anne Hidalgo et Rachida Dati. "La seule raison, c'est qu'elle hésite", a confié à BFMTV l'un des candidats, qui ont été prévenu seulement tard ce lundi soir de l'annulation du rendez-vous. Et un membre de La République en Marche d'ajouter, toujours auprès de la chaîne info : "Agnès Buzyn est tiraillée entre l'orgueil et la volonté de jeter l'éponge. Elle est en train de se rendre compte que n'importe quelle personne sensée s'épargnerait ce supplice".
L'info 4 du 25 mai 2020 - Le vote par correspondance continue de faire débat. Certaines personnalités politiques, telles que Rachida Dati, candidate Les Républicains (LR) à la mairie de Paris ou Laurent Hénart, le maire de Nancy (Meurthe-et-Moselle), ont appelé à rétablir le vote par correspondance pour lutter contre l'abstention. Néanmoins, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner s'y est opposé, comme le rapporte BFMTV. "Je voudrais rappeler que le vote par correspondance a été supprimé en 1975 parce qu' il prêtait à manipulation, donc c'est pour des raisons de sécurité et de sincérité du vote qu'a été mis en place le vote par procuration, qui est vérifiable par un officier de police judiciaire", avait-il déclaré lors de l'annonce de la tenue du second tour le 28 juin, vendredi 22 mai. Néanmoins, le vote par correspondance n'a toutefois pas été totalement rayé du code électoral.
L'info 3 du 25 mai 2020 - Fin de la dynastie Proriol à Beauzac. A la tête de la mairie de cette petite ville de Haute-Loire depuis 1928, la famille Proriol est désormais dans l'opposition, après l'intronisation comme nouvel édile, ce week-end, de Jean-Pierre Moncher (LREM). Une issue attendue puisque Jean Proriol avait fait savoir en décembre dernier qu'il ne solliciterait pas de nouveau mandat après 30 années comme conseiller général. Cet ancien vice-président du conseil régional d'Auvergne a soutenu la liste de sa première adjointe, sur laquelle figurait... sa fille.
L'info 2 du 25 mai 2020 - Une femme transgenre a été élue maire d'un village du Nord. A Tilloy-lez-Marchiennes, au sud-est de Lille, Marie Cau a été élue ce samedi maire de ce village de 550 habitants. Les candidats de sa liste avait obtenu entre 63,5 et 73,1% des voix lors du premier tour des municipales, le 15 mars dernier, faisant probablement de cette femme "la première personne transgenre élue maire en France", selon Stéphanie Nicot, cofondatrice de l'Association nationale transgenre (ANT), interrogée par l'AFP. Cette dernière a toutefois précisé que "des personnes ont pu passer sous les radars, ne pas rendre cela public". Ingénieure, Marie Cau est "complètement femme depuis environ cinq ans", même si elle n'a pas encore changé d'état civil. Volontairement discrète, elle assure que "les gens ne m'ont pas élue parce que j'étais transgenre ou contre, ils ont élu un programme".
L'info du 25 mai 2020 - Le cumul des mandats de Gérald Darmanin a bien été validé par le duo Edouard Philippe-Emmanuel Macron, à en croire le principal intéressé. Devenu à la fois maire de Tourcoing et ministre de l'Action et des comptes publics, l'édile tiendra ces deux fonctions seulement "pendant un temps", a-t-il dit. Dans un entretien accordé au Journal du dimanche aux allures de candidature à une promotion, Gérald Darmanin a toutefois fait savoir qu'il ne toucherait pas les rémunérations des deux postes. "Je ne toucherai pas l'indemnité de maire", a-t-il précisé, qui sera reversée à la Société protectrice des animaux (SPA). Une situation qui devrait durer "jusqu'au remaniement", qui pourrait avoir lieu au début ou à la fin de l'été, selon une source gouvernementale citée par l'AFP. "Il n'est pas sain de cumuler les deux dans la durée", abonde cette même source. Quoi qu'il en soit, Gérald Darmanin compte faire "ce que le président [lui] dira de faire".
L'info 2 du 24 mai 2020 - Le recours aux procurations favorisé, annonce Christophe Castaner. Le ministre de l'intérieur Christophe Castaner a indiqué que le recours aux procurations sera favorisé pour le second tour des élections municipales. Il a précisé qu'il fallait "élargir le nombre de personnes habilitées à établir des procurations". Rappelons que le vote électronique et le vote par correspondance ne sont pas envisagés par les autorités. Le ministre a pas ailleurs estimé qu'il n'était pas nécessaire de reporter les élections sénatoriales qui "pourront donc se tenir en septembre prochain". 
L'info 1 du 24 mai 2020 - Le plafond de remboursement des frais de campagne augmenté de 20%. Le plafond de remboursement des frais de campagne pour les élections municipales sera augmenté de 20%. Par ailleurs des masques pourront être fournis aux électeurs lors du second tour prévu le 28 juin, a annoncé le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner au Parisien. C'est un engagement que nous prenons aux côtés des communes pour faire en sorte que chaque électeur qui n'en ait pas puisse être équipé dans chaque bureau de vote", a-t-il expliqué. 
L'info 3 du 23 mai 2020 - "C'est démocratiquement aberrant", dénonce Jean-Christophe Lagarde. Le président de l'UDI, Jean-Christophe Lagarde, a dénoncé l'organisation d'un second tour des municipales le 28 juin. "On ne connaît pas aujourd'hui la situation sanitaire de la France. Il y a quatorze jours d'incubation, ce temps de latence fait qu'on ne sait pas si l'épidémie est contrôlée ou pas", explique-t-il sur franceinfo. "Ça n'est sanitairement pas raisonnable et c'est démocratiquement aberrant", a-t-il ajouté. 
L'info 2 du 23 mai 2020 - François Patriat dénonce une "rupture d'égalité entre les candidats ". "On nous dit qu'on va pouvoir aller voter, mais je pense qu'il va y avoir une rupture d'égalité entre les candidats (...)", a déclaré le chef de file des sénateurs LREM François Patriat sur Europe 1. Il estime que cette "rupture" aura lieu entre des candidats non sortants et des maires sortants "qui ont fait campagne avec des masques, avec des tests (...) qu'on a vus à la télévision, dans la presse, et qui se trouvent de facto en position de force tout à fait déséquilibrée par rapport à leurs challengers." 
L'info 1 du 23 mai 2020 -  Gérald Darmanin élu maire de Tourcoing. Le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin a été élu maire de Tourcoing (Nord) par le conseil municipal. Il pourra cumuler ces deux fonctions. La liste "Le choix de Tourcoing" qu'il menait aux élections municipales avait largement devancé ses adversaires lors du premier tour, le 15 mars 2020, en recueillant 60,9 % des voix. Samedi matin, Gérald Darmanin a donc été élu par le conseil municipal avec 46 voix sur 53.
L'info 2 du 22 mai 2020 - La France Insoumise remontée contre la décisions du gouvernement. La France insoumise plaidait pour l'organisation du second tour des municipales bien plus tard que ce 28 juin. Alors forcement, à l'annonce de la confirmation de cette date, Eric Coquerel ne s'est pas privé pour manifester son mécontentement sur Twitter. "L'exécutif prend le risque de répéter la faute du 1er tour des municipales 2020 en fixant le 2e tour le 28 juin". Jean-Luc Mélenchon a quant à lui posté un commentaire acerbe sur Facebook : "Ras le bol des méthodes macronistes de manipulation. Castaner prétend que 'tous les partis seraient d'accord' pour les municipales en juin. Faux ! Alexis Corbière a clairement et fermement dit le contraire à Matignon", a écrit l'ancien candidat à la présidentielle.
L'info 1 du 22 mai 2020 - La date du 2e tour des municipales fixée au 28 juin. C'est donc la grosse info du jour, mais attention, cette date, retenue dès à présent pour que la campagne du 2e tour puisse reprendre son cours, est encore soumise à une dernière validation, qui interviendra autour du 14 juin. Le gouvernement indiquera, en bonne intelligence avec le Conseil scientifique, si les conditions sanitaires permettent bien l'organisation de ce 2e tour en toute sécurité. 
L'info du 21 mai 2020 - Avec une vingtaine d'élus LREM Olga Givernet, députée La République en Marche de l'Ain, a cosigné une lettre adressée au président Emmanuel Macron pour lui demander de repousser le second tour des élections municipales. D'après elle, ce serait "retirer le droit de voter" aux personnes âgées ou "les mettre dans une situation compliquée", car il est impossible d'anticiper la pandémie de coronavirus, alors qu'une deuxième vague est encore redoutée
En savoir plus

Le grand bouleversement opéré dans l'organisation des municipales et les décisions qui se profilent soulèvent un certain nombre de questions : Comment sont pris en compte les résultats du premier tour et à quelles sont les dates à retenir sur ce prochain scrutin de ces municipales, décidément pas comme les autres ? Voici le point complet pour tout comprendre, en quelques questions et réponses simples.

Les résultats du premier tour sont-ils validés partout ?

Pour le moment, tous les résultats du premier tour sont validés, dans toutes les communes de France. Dans les quelques 30 000 villes où les candidats ont obtenu la majorité absolue dès le 1er tour, les conseils municipaux ont pris leur fonction le lundi 18 mai et les maires seront officiellement investis avant la fin du mois. Les exécutifs municipaux seront désignés entre le 23 et le 28 mai.

Quels sont les résultats du 1er tour ?

Tous les résultats du premier tour des élections municipales 2020, commune par commune, sont consultables grâce au moteur de recherche ci-dessous.

Parmi les résultats notables, on peut souligner qu'à Paris, c'est Anne Hidalgo qui est arrivée largement devant ses concurrents ; à Lyon, l'EELV Grégory Doucet a créé la surprise en arrivant nettement en tête ; Martine Aubry à Lille et Christian Estrosi à Nice sont en ballottage très favorable ; à Marseille, c'est la gauche qui est devant LR. Au Havre, Edouard Philippe a recueilli plus de 42% des suffrages. Parmi les maires sortants réélus dès le premier tour, on trouve Gérald Darmanin à Tourcoing, Robert Ménard à Béziers, Franck Riester à Coulommiers, Jean-François Copé à Meaux, François Baroin à Troyes, Steeve Briois à Hénin-Beaumont.

Quelle est la date du 2e tour des élections municipales ?

La date retenue par Emmanuel Macron et Edouard Philippe pour le 2e tour des élections municipales est celle du dimanche 28 juin. L'exécutif, avant d'annoncer sa décision, a demandé un rapport du Conseil scientifique pour s'assurer que le risque sanitaire est suffisamment maîtrisable pour un retour aux urnes. Les experts ont indiqué, dans ce document livré le 18 mai, qu'ils ne "s'opposaient pas" à l'organisation du second tour fin juin. Un vote pourrait être organisé à l'Assemblée nationale et au Sénat pour valider cette date, avec dans le texte de loi une "clause de revoyure", en cas de résurgence du Covid-19 dans le pays.

Que dit le Conseil scientifique sur le 2e tour des municipales ?

Le Conseil scientifique, comme il le précise dans un communiqué, "n'a pas émis de recommandation sur la tenue ou non du deuxième tour des élections municipales ni sur la date de celles-ci", ajoutant que "si la décision était prise par les instances politiques d'organiser de telles élections, et à la date qu'il lui reviendrait de fixer, il conviendrait alors de mettre en place toutes les mesures susceptibles d'empêcher la diffusion du virus, risque difficile à circonscrire dans le cadre d'une campagne électorale". 

Le gouvernement, en s'appuyant sur ce Conseil scientifique, réévaluera la situation sur la propagation du coronavirus en France autour du 12 juin. L'exécutif doit encore rencontrer les chefs de parti pour avoir leur avis sur la question et Emmanuel Macron compte s'entretenir avec de nombreux maires pour s'enquérir de leur opinion sur la faisabilité d'une campagne express de 2e tour dans des conditions très strictes : compte tenu des circonstances, aucun meeting n'est possible et les rencontres dans l'espace public sont très compliquées.

Des résultats du 1er tour finalement annulés ?

Ce qu'il faut bien avoir en tête, c'est que si le 2e tour des municipales 2020 n'est pas organisé fin juin, alors il faudra réorganiser deux tours dans les communes où les candidats n'ont pas obtenu de majorité absolue. Dans ces villes, les résultats du premier tour seront donc annulés. Le Conseil d'Etat a en effet considéré, le 18 mars, que le report du 2e tour devrait être "strictement encadré dans le temps" et organisé "dans un délai de trois mois". Dans ce cas de figure, il faudra compter sur une nouvelle campagne et un vote probablement en septembre ou octobre. Selon les informations du JDD, les dates du 27 septembre pour le nouveau premier tour et la date du 4 octobre pour le second tour des nouvelles élections municipales auraient été introduites par l'exécutif dans un projet de loi officieusement transmis au Conseil d'Etat.

Carte de France des résultats des municipales

Résultats des municipales par département