Discours de Jean Castex : une allocution cette semaine sur un nouveau tour de vis ?

Discours de Jean Castex : une allocution cette semaine sur un nouveau tour de vis ? CASTEX. Le gouvernement doit fixer un cap dans cette période d'incertitude sanitaire : faut-il reconfiner le pays ? Jean Castex serait appelé à donner des précisions dans le cas où Emmanuel Macron annoncerait un confinement dans quelques jours.

[Mis à jour le 26 janvier à 19h02] "Entre pas de confinement et un confinement, c'est le confinement qui est le plus probable". Voilà ce que glisse l'entourage de Jean Castex au Figaro, alors que l'hypothèse de nouvelles restrictions dans les prochains jours est toujours là. Le Monde précise que le gouvernement n'exclut pas d'instaurer un confinement strict, comme en mars, mais que rien n'est tranché. D'ailleurs, l'exécutif temporise : ni Emmanuel Macron ni Jean Castex n'ont prévu de discours officiel sur la situation sanitaire. Pour le moment.

Le même média révèle que Jean Castex a évoqué lors d'une réunion à Matignon, vendredi dernier, la possibilité d'instaurer un confinement dès ce "vendredi 29 janvier à minuit". Mais, comme depuis le début de la crise, c'est bien Emmanuel Macron qui rend les ultimes arbitrages. Un conseil de défense sanitaire se tient ce mercredi 27 janvier et toutes les options seront mises sur la table ce jour-là. Le gouvernement et le chef de l'Etat auront alors entre les mains des chiffres actualisés sur la propagation du Covid et de ses variants les plus contagieux. Et ils ne devraient être consolidés que samedi 30 janvier. Impossible de décider avant, insiste-t-on à l'Elysée. Tout devrait s'éclaircir dans les prochains jours. BFMTV, qui s'appuie sur l'entourage du Premier ministre, indique que celui-ci pourrait "s'adresser aux Français cette semaine".

Les précédentes allocutions de Jean Castex

Depuis quelques semaines, force est de constater que Jean Castex est de plus en plus en première ligne sur la gestion de la crise sanitaire. Le Premier ministre est apparu davantage comme le maître d'oeuvre de la stratégie déployée par l'exécutif pour endiguer la propagation du coronavirus en France. Jean Castex multiplie ces dernières semaines les conférences de presse, qu'il préside aux côtés de plusieurs ministres. Il s'exprime de plus en plus franchement devant les Français, justifiant les choix opérés sur la campagne vaccinale et sur les restrictions prises. Lors du dernier point presse (voir plus bas), Jean Castex a durci le couvre-feu, instauré désormais de 18h à 6h dans tous les départements français.

Interview de Jean Castex le 18 janvier

Jean Castex a répondu à l'invitation d'Anne-Elisabeth Lemoine pour évoquer la crise sanitaire, les nouvelles mesures entrées en vigueur, mais aussi la campagne de vaccination du gouvernement, qui a suscité plusieurs polémiques depuis son lancement. Interrogé sur les chiffres de la vaccination en France et la deuxième phase de la campagne commencée ce lundi au lieu du mois de février, comme prévu initialement, Jean Castex a confirmé que "le calendrier a évolué, puisque le contexte en lui-même a évolué, notamment vis-à-vis des variants".

Jean Castex a également souligné qu'"avant que les vaccins donnent une immunité suffisante à toute la population, il y en a pour plusieurs mois". En conséquence, le confinement "reste à l'étude". "Je veille à un équilibre, qui peut être mis en cause quasiment tous les jours. Nous devons nous réserver des capacités d'action, le confinement en est une !", a expliqué le Premier ministre.

Discours et annonces de Jean Castex le 14 janvier

Jean Castex a fait un nouveau point sur les restrictions mises en place pour endiguer la propagation du Covid-19 en France. A l'occasion d'une conférence de presse ayant également réuni six de ses ministres, le chef du gouvernement a annoncé un renforcement des mesures, provoqué par une situation sanitaire toujours inquiétante :

  • Le couvre-feu a été avancé à 18 heures pour l'ensemble de la métropole dès le samedi 16 janvier, pour au moins deux semaines,  "les dérogations restent les mêmes pour rentrer du travail ou aller chercher ses enfants à l'école ou à la garderie", a indiqué le Premier ministre.
  • Pas de reconfinement, en tout cas pour l'instant. Mais attention, "si nous constatons, dans les prochains jours, une dégradation épidémique forte, nous serions conduits à décider sans délai d'un nouveau confinement", a prévenu le Premier ministre.
  • Sur les variants du Covid, une surveillance accrue a été mise en place. En ce qui concerne le variant sud-africain, "il n'y a que quelques cas à ce stade", a précisé le ministre de la Santé. Alors qu'il est parfois décrit comme plus dangereux, "nous n'avons pas, à ce stade, de raison de penser qu'il provoque davantage de formes graves", a tenu à indiquer M. Véran.
  • Concernant les voyages, les conditions d'entrée sur le territoire national ont été durcies dès le lundi 18 janvier, tous les voyageurs hors UE voulant entrer en France doivent présenter un test négatif avant même d'embarquer.
  • Dans les écoles, le protocole sanitaire a été renforcé, notamment dans les cantines, comme cela était attendu. "Pas de brassage possible à la cantine entre les classes", a précisé le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer. Les activités physiques et sportives en intérieur sont interdites. Dès le mois de février, des dépistages seront déployés dans les écoles afin de tester un million d'élèves par mois. L'alternance de présentiel et de distanciel pour les élèves du lycée va être prolongé au-delà du 20 janvier et sera accepté au cas par cas pour les collégiens. Concernant l'enseignement supérieur, et seulement pour les élèves de première année, le présentiel est possible dès le 25 janvier mais uniquement par demi-groupes.
  • La vaccination a été élargie dès le 18 janvier aux personnes pouvant développer une forme grave de la maladie, quel que soit leur âge (800 000 personnes). Elle est aussi ouverte, comme prévu, à toutes les personnes de plus de 75 ans. 

Discours de Jean Castex jeudi 14 janvier

Après un conseil de défense mercredi, Jean Castex a de nouveau pris la parole jeudi 14 janvier 2021 pour faire le point sur la crise sanitaire liée à l'épidémie de coronavirus. Un discours très attendu, alors que le niveau des contaminations reste élevé en France et que les nouveaux variants du virus ont commencé à se propager. Si le reconfinement a été écarté, le couvre-feu sera avancé à 18 heures dans toute la France dès samedi. Les protocoles dans les écoles seront renforcés. Toutes les annonces sont listées plus haut dans cette page..

Discours de Jean Castex le 7 janvier 2021

Le Premier ministre a fait un point sur l'accélération de la campagne de vaccination jeudi 7 janvier. Il avait alors annoncé que 10 départements avaient été identifiés pour passer à un couvre-feu débutant à 18h, comme 15 autres départements déjà sous ce régime.

Discours de Jean Castex le 10 décembre 2020

Le chef du gouvernement a annoncé à cette date le report de la réouverture des salles de spectacle et des enceintes sportives. Il avait aussi fait savoir qu'un couvre-feu allait être mis en place dès le 15 janvier à partir de 20h. 

Discours de Jean Castex le 26 novembre

Le Premier ministre avait à cette date fait le point sur la situation sanitaire et le prolongement du deuxième confinement, avec des mesures d'allégement.