Abattoir d'Alès : la vidéo choc qui a entrainé la fermeture

Abattoir d'Alès : la vidéo choc qui a entrainé la fermeture ATTENTION IMAGES CHOQUANTES - La diffusion d'une vidéo particulièrement atroce par l’association L214 a mobilisé l'opinion et les pouvoirs publics sur les mauvais traitements infligés aux animaux dans l'abattoir d'Alès. Celui-ci a été fermé provisoirement.

[Mis à jour le 15 octobre à 17h35] La vidéo, d'un peu plus de 4 minutes et 30 secondes, commentée par l'actrice Hélène de Fougerolles, est quasiment insoutenable. L'association de défense des animaux L214 vient de diffuser sur Internet une vidéo montrant les méthodes utilisées dans l'abattoir d'Alès, dans le Gard. Du début à la fin, on y voit vaches, bœufs, moutons, cochons, mais aussi des chevaux être saignés ou gazés dans la plus grande violence. Selon le commentaire, certains de ces animaux, étourdis avant l'abattage, reprennent conscience au moment où la lame leur tranche la carotide. On voit alors ces bêtes, bien souvent suspendues par une patte à un crochet,  prises de spasmes ou en train de se débattre pour tenter, en vain, d'échapper à la mort, alors que leur sang se déverse sur le sol.

Chargement de votre vidéo
"Abattoir d'Alès : voilà ce que vous avez mangé hier"

Les images de l'association - 50 heures de prises de vues au total - captées dans l'abattoir d'Alès au printemps dernier, ont immédiatement fait réagir l'opinion. L'association a en réalité publié plusieurs vidéos "thématiques" selon les races, qui ont déjà été vues par des milliers d'internautes. La  principale avoisinait les 350 000 vues sur YouTube ce jeudi matin. Les pouvoirs publics ont été contraints à réagir. Le maire d'Alès, Max Roustan (LR), a ordonné en fin de journée hier "la fermeture immédiate à titre conservatoire de l’établissement". Une enquête administrative a été lancée pour évaluer le respect des normes d'abattage. L'association a quant à elle d'ores et déjà porté plainte, dénonçant un "carnage quotidien" qui se déroule au sein d'une "véritable boîte noire tenue à l’écart du public". Elle s'appuie sur un vétérinaire pour dénoncer des "actes de cruauté" mais aussi des manquements aux règles hygiène.

En vidéo - L'association dénonce des maltraitances sur les animaux ainsi qu'un manquement aux règles sanitaires. Une enquête a été ouverte.

Chargement de votre vidéo
"Maltraitance animale: l'abattoir municipal d'Alès fermé"