Yanny ou Laurel ? Un sondage a tranché, les explications

Yanny ou Laurel ? Un sondage a tranché, les explications YANNY LAUREL - C'est l'enregistrement qui divise le monde du web en ce moment. Un simple mot est prononcé, mais il est entendu différemment par les auditeurs. Un sondage penche pourtant légèrement en faveur de "Yanny".

[Mis à jour le 17 mai à 13h05] C'est le buzz du moment, trois ans après celui de la robe. Sur les forums et les réseaux sociaux, un enregistrement d'une voix de synthèse fait débat : dit-elle "Laurel" ou "Yanny" ? La réponse exacte n'existe pas puisque chacun entend un mot différent, que ce soit l'un ou l'autre ou même parfois un mélange des deux. Ce mercredi, il s'agissait de l'une des discussions les plus virales sur Twitter. C'est un lycéen de l'état américain de Géorgie qui est à l'origine de cet enregistrement à la résonance planétaire.

Comme le rapporte le New-York Times, le jeune homme de 18 ans raconte qu'après avoir téléchargé le mot sur un site de vocabulaire, il fut intrigué par les différentes interprétations des personnes qui écoutaient le mot autour de lui. L'enregistrement, après sa publication sur Instagram sous la forme d'un sondage, est vite devenu viral grâce à la participation de célébrités qui se sont prêtées au jeu.

Yanny vainqueur sur Laurel ?

Ellen DeGeneres, l'animatrice de télévision américaine, a par exemple tweeté en faveur de "Laurel" et même le ministère américain de la Défense s'est emparé du débat de façon humoristique. Sur un post twitter du ministère, on y voit la photo d'une jeune recrue subissant les remontrances de son instructeur après avoir compris "Laurel" plutôt que "Yanny". En tout cas, "Yanny" semble être davantage compris que "Laurel", si l'on se fie à un sondage effectué par l'Agence France-Presse de Washington. Sur les 34 personnes interrogées, 17 entendent "Yanny", 14 "Laurel", alors que 3 prétendent discerner les deux. Pour expliquer ces différences de perception, il y aurait plusieurs théories. 

La première voudrait que la perception du mot varie en fonction du réglage des enceintes. La façon qu'a le cerveau de "catégoriser" les sons lorsqu'ils sont ambigus joue également, une ambiguïté qui repose sur la fréquence avec laquelle est joué l'enregistrement. Mais d'autres explications misent plutôt sur les caractéristiques de la personne qui entend l'enregistrement. L'âge pourrait jouer, tout comme le sexe ou la langue natale, alors que des scientifiques analysent ce phénomène d'une façon un peu plus profonde. "La façon dont vous entendez le son est influencée par votre vécu et ce que vous savez sur ce son", explique au National Geographic Nina Kraus, du laboratoire Brain Volts de l'université Northwestern.

Article le plus lu - Aretha Franklin : les pires hommages › Voir les actualités

Annonces Google