L'heure d'été plébiscitée par les Français... Et ensuite ?

L'heure d'été plébiscitée par les Français... Et ensuite ? Dans la foulée d'une consultation clé des Français sur le fait de changer d'heure deux fois par an, le parlement européen a également voté sur la question fin mars. Quel chemin devrait prendre la nouvelle heure ? Le point.

[Mis à jour le 24 juillet 2019 à 16h02] Le chemin sera encore long jusqu'à la fin du changement d'heure, mais plusieurs étapes ont déjà été franchies. Le 26 mars dernier, le parlement européen a notamment voté sur la fin du double changement d'heure saisonnier en 2021. Verdict ? L'avis "pour" l'emporte" avec 410 voix, versus 192 voix contre, ainsi que 51 abstentions. Des négociations avec le Conseil européen (qui réunit les Etats membres de l'UE) ont ensuite pris place pour formuler les termes juridiques de la fin du changement d'heure. Le parlement européen a également tenu à informer les citoyens de l'UE que les Etats membres gardent le droit de trancher eux-mêmes sur leur futur fuseau horaire (d'hiver ou d'été).

La fin du changement d'heure en Europe

La fin du changement d'heure est une proposition européenne. Le 12 septembre, le Parlement européen a proposé de réviser la précédente directive de 1980 établissant le changement d'heure obligatoire et synchronisé pour tous les Etats membres. Chaque pays doit organiser sa propre consultation et décider avant avril s'il souhaite rester sur l'heure d'été ou d'hiver, comme l'a demandé la Commission européenne, qui s'est saisi du dossier. C'est chose faite pour la France, où 2,1 millions de personnes se sont prononcées lors d'une consultation organisée par la Commission des affaires européennes de l'Assemblée national, un taux de participation record. Une vaste consultation hexagonale lors de laquelle plus de 80% (83%)des Français ont dit souhaiter supprimer ce mécanisme datant de 1974. La majorité des sondés (59,17%) s'est par ailleurs dite favorable à une heure d'été maintenue toute l'année. Soit l'heure du fuseau horaire UTC+2, en décalage de deux heures par rapport au soleil.

Mais le changement d'heure pose un véritable casse-tête logistique au sein de l'Union européenne. Un décalage horaire pourrait apparaître entre pays voisins qui partageait jusque-là la même heure. Ce qui pourrait compliquer la vie des travailleurs frontaliers, de l'industrie du tourisme ou de certaines entreprises. Des conséquences qui pourraient être ressenties dans des pays frontaliers mais non-membres de l'Union européenne comme la Suisse ou la Norvège. De plus, on compte aujourd'hui jusqu'à deux heures d'écart au sein de l'Union européenne, entre Lisbonne et Sofia par exemple. Ce décalage pourrait atteindre trois heures en fonction de la décision de chaque pays. Enfin, certains pays sont aussi tentés de simplement changer de fuseau horaire. C'est le cas de l'Espagne, où un comité souhaite étudier un retour à l'heure du méridien de Greenwich ; ou de la Finlande qui préférerait être à l'heure de la Suède avec qui elle partage une frontière terrestre. Le dossier est si complexe et nécessite une telle coordination entre les Etats-membres qu'un éventuel changement d'heure n'interviendrait pas avant 2021.

Changement d'heure 2019 en France

Deux changements d'heure ont lieu en 2019 en France, alors que l'abandon du double changement d'heure annuel se profile pour 2021 : le changement d'heure d'été, déjà passé, qui a comme chaque année eu lieu le dernier week-end du mois de mars ; et le changement d'heure d'hiver, encore à venir, qui est pour le dernier week-end du mois d'octobre. 

Date du changement d'heure d'hiver

Le prochain changement d'heure nous fera basculer dans l'heure d'hiver. Il s'agit comme son nom l'indique du changement d'heure d'hiver, qui doit avoir lieu le dernier week-end du mois d'octobre, plus précisément dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 octobre 2019. Les aiguilles reculeront alors d'une heure à trois heures du matin, repassant à deux heures et nous faisant artificiellement gagner une heure de sommeil, mais perdre une heure de lumière en fin de journée, en plus du raccourcissement naturel et progressif des journées à l'approche du solstice d'hiver, en décembre.

Quelles conséquences pour l'heure d'été en hiver (deux heures d'avance sur le soleil) ?

Concrètement, en heure d'été toute l'année et en tenant compte des fuseaux horaires existants, le soleil se lèvera lors de la journée du 20 décembre (la plus courte de l'année) à 10h06 pour Brest et 9h18 pour Strasbourg, au lieu de respectivement 9h06 et 8h18 en heure d'hiver.

Inconvénients. Quand l'heure réelle (astronomique) de coucher du Soleil a lieu jusqu'à 20h avec une nuit ne tombant pas avant 21h, lors des jours les plus longs de la deuxième quinzaine de juin, avec l'heure d'été, il ne fait ces jours-là pas nuit avant 23h. Si les Français peuvent alors bénéficier de très longues soirées ensoleillées, les enfants de 6-7 ans doivent eux se coucher en plein jour (vers 20h30, soit plus de deux heures avant la tombée de la nuit), et les personnes âgées qui dînent tôt se voient servir leur dîner à l'heure réelle du goûter.

En hiver, le maintien de l'heure d'été aurait aussi des conséquences non-négligeables sur le lever des enfants. En heure astronomique, alias "solaire" réelle, aux mois de décembre-janvier, le Soleil retarde son lever jusqu'à environ 7h30, le jour commençant à montrer le bout de son nez une heure avant, vers 6h30. Sous l'heure d'été, la venue du jour sera donc artificiellement reportée à 09h-10h heures du matin (heure astronomique). L'heure de lever et le chemin des enfants vers l'école se fera donc totalement dans la nuit, et il ne fera pas complètement jour quand ils commenceront leurs activités scolaires. Quant au petit-déjeuner, un des seuls moments des journées d'hiver où l'on peut profiter de la lumière naturelle non-électrique, il se fera encore davantage à la lumière électrique qu'avec l'heure d'hiver.

L'heure européenne se verrait également sérieusement perturbée l'hiver : la France afficherait alors potentiellement l'heure légale de la Grèce, deux heures de plus que l'Angleterre et une heure de plus qu'en Allemagne. De quoi mettre à mal l'organisation des communications et des transports, et obliger les Etats concernés à modifier leur propre système horaire pour plus de cohérence.

Enfin, l'environnement ne serait pas à la fête : le Sénat précise dans un texte sur le choix de l'heure suite à la suppression du changement d'heure que les économies d'énergies estimées sur l'ensemble de l'année via le changement d'heure actuel, soit 1,5 milliard de kilowatts-heure, seraient surpassées par les dépenses de chauffage et d'éclairage impliquées par les sombres matinées d'hiver.

Avantages. Un tel dispositif nous permettrait de synthétiser plus de vitamine D vitale à notre organisme en fin de journée, puisque nous profiterions de plus de lumière naturelle en fin de journée. La convivialité serait aussi renforcée, avec des soirées apéros en plein air plus longues. Dixit Olivier Fabre, fondateur de l'association européenne pour l'heure d'été et maire de la commune de Mazaret (Tarn) qui s'est exprimé dans Le Parisien le 24 mars dernier, l'heure d'été (pour rappel, +2 heures de décalage par rapport à l'heure légale) favorise aussi l'économie du tourisme "car les gens sortent et consomment plus quand il fait jour". Les sportifs pratiquant leur loisir à l'extérieur devraient aussi opiner du chef.

Le calendrier de la fin du changement d'heure

Le dossier du changement d'heure, soulevé en septembre 2018 par le Parlement européen, est un processus long. Après une première consultation, une majorité des sondés en Europe avait exprimé leur volonté d'en finir avec ce mécanisme. Si l'exécutif européen avait recommandé d'y mettre fin dès cette année, les États membres et le Parlement ont jugé ce délai trop court. La fin effective du changement d'heure a donc été reportée de 2019 à 2021.   

En France, la consultation a été lancée le 4 février et a reçu des réponses jusqu'au dimanche 3 mars. Les résultats publiés par l'Assemblée nationale le 6 mars ont vu une majorité de Français soutenir l'heure d'été. Mais le passage définitif devra donc probablement venir dans deux ans. Il faudra attendre les décisions de chaque État-membre de l'UE, ainsi que l'avis final du Parlement et de la Commission européenne. Dans tous les cas, le dernier passage à l'heure d'été a eu lieu le 31 mars 2019. Un prochain passage à l'heure d'hiver s'effectuera le 27 octobre 2019.

Article le plus lu - Attaque à la préfecture de police : de nouvelles révélations › Voir les actualités

L'heure d'été plébiscitée par les Français... Et ensuite ?

Sommaire Fin du changement d'heure en Europe Changement d'heure 2019 en France Date du changement d'heure d'hiver Conséquences de la fin du changement d'heure Calendrier de la fin du changement d'heure ...

Je gère mes abonnements push