McFly, Carlito et Macron : et maintenant, un "concours d'anecdotes" à l'Elysée, vraiment ?

McFly, Carlito et Macron : et maintenant, un "concours d'anecdotes" à l'Elysée, vraiment ? Le clip de McFly et Carlito a franchi la barre des 10 millions de vues, ce qui devrait ouvrir aux deux youtubeurs les portes de l'Elysée. Mais le président se prêtera-t-il vraiment aux exigences des vidéastes ?

Les youtubeurs McFly et Carlito ont présenté les choses de manière très claire la semaine dernière : Emmanuel Macron leur a demandé de réaliser une vidéo rappelant l'importance des gestes barrière avec l'assurance de "venir tourner à l'Elysée" dans le cas où celle-ci était visionnée plus de 10 millions de fois sur Youtube. Les deux humoristes ont accepté, en négociant non seulement un tournage au palais de la présidence, mais aussi l'enregistrement d'un "jeu" avec le chef de l'Etat. La vidéo tournée à la demande d'Emmanuel Macron a bel et bien franchi la barre des 10 millions de "vues" mardi 23 février dans la soirée. Et maintenant ?

Dans l'esprit des deux youtubeurs, il n'y a pas de doutes, Emmanuel Macron va leur accorder une séquence mémorable. "Bon bah on va faire un feat avec le président [...] On va faire les choses bien", a réagi le vidéaste Carlito sur son compte Twitter. Les vidéastes ont indiqué dans une précédente vidéo (voir plus bas) qu'il avait bien établi les modalités avec le service de communication de l'Elysée : le "feat avec le président" sera un "concours d'anecdotes", avec à la clé, comme habituellement, des séquences de moqueries légères, de rentre-dedans, de chambrages et cerise sur le gâteau, "un gage" pour le perdant. En somme, un exercice très délicat pour Emmanuel Macron, bien loin de l'interview qu'il avait accordée au média "Brut" il y a quelques semaines, finalement très cadrée, pour toucherun public d'adolescents et de jeunes adultes.

Un concours d'anecdotes, vraiment ?

Mais le chef de l'Etat va-t-il vraiment accepter l'exercice ? Si son conseiller comm' a donné son accord de principe, Emmanuel Macron aura sans doute son mot à dire dans la mise en oeuvre de ce projet hors piste. De quoi parle-t-on au juste ? Le concept de ce "concours d'anecdotes" est assez simple : "l'invité" des deux youtubeurs doivent formuler des histoires assez saugrenues, courtes et longues, qui peuvent être totalement inventées ou totalement véridiques. McFly et Carlito doivent deviner s'il s'agit de vraies ou fausses histoires. Puis les rôles s'inversent. Le perdant a un gage, très souvent imaginé pour faire rire leur public. Les deux humoristes ont déjà fait savoir qu'ils avaient pensé à un gage pour Emmanuel Macron, qui devrait être très commenté.

Emmanuel Macron tient énormément à la solennité de sa fonction et ne se départit que très rarement de la gravité nécessaire à l'exercice de l'Etat. Le président de la République, surtout en pleine gestion de la crise sanitaire, peut-il vraiment se laisser malmener, même avec la légèreté humoristique des deux youtubeurs, à leur gré ? C'est peu probable. Il n'est pas rare que les personnalités politiques - et c'est encore plus vrai avec les chefs de l'exécutif - tordent un peu ce qui a été prévu avec leurs interlocuteurs pour rester maître de leur communication. Le chef de l'Etat devrait sans doute obtenir une séquence qui ne l'exposera que très peu, ou bien comme il l'entend. D'autant qu'il est possible qu'il revoie les termes du contrat passé avec McFly et Carlito, leur clip n'étant pas vraiment une vidéo de recommandations de santé publique. Les vidéastes se sont surtout amusés à expliquer qu'il n'appliquait pas eux-mêmes les gestes barrière, que ce n'était pas bien grave et qu'en effet, on pouvait faire un petit effort tout de même. Les deux humoristes se sont même offert le luxe d'appeler le chef de l'Etat "Manu", ce qui a dû être très diversement apprécié à l'Elysée.

Tout comprendre au défi McFly & Carlito avec Emmanuel Macron

Pour bien comprendre ce qui se joue ici pour les youtubeurs et Emmanuel Macron, voici un point complet et la chronologie des faits : 

Qui sont McFly et Carlito ?

Derrière ces noms de scène se cachent David Coscas et Raphaël Carlier, deux humoristes qui sont devenus de véritables stars sur Youtube. Les vidéastes, qui ont commencé à se faire connaître dans la mouvance du collectif "Golden Moustache", comptent aujourd'hui plus de 6 millions d'abonnés à leur propre chaîne. Leurs vidéos parviennent régulièrement à franchir le cap des 6, 8 ou 10 millions de "vues", grâce à l'ingéniosité de leur jeu-concepts : appeler des gens "au hasard dans nos téléphones" ; créer des chansons en improvisation ; jouer à Mario Kart en imposant au perdant un achat inutile et encombrant ; faire un duel d'anecdotes... Le tout avec des personnalités de la télé, du cinéma, de la musique ou... de Youtube. McFly et Carlito ont aussi marqué les esprits en organisant au printemps dernier un streaming en direct appelant aux dons, qui avait permis de récolter plus de 400 000 euros pour les soignants. Une initiative repérée par les services de l'Elysée, sensibilisés par l'incroyable influence des deux comédiens.

Emmanuel Macron a lancé un défi à McFly et Carlito

La semaine dernière, McFly et Carlito ont fait savoir dans une vidéo Youtube avoir reçu une proposition venant du président de la République lui-même. Emmanuel Macron leur a transmis une vidéo tournée en selfie dans laquelle il leur a lancé un "défi" : s'ils parviennent à faire visionner un message rappelant l'importance des gestes barrière à plus de 10 millions de personnes, alors les deux comédiens auront la permission de "tourner à l'Elysée". Les deux comédiens ont expliqué en ligne avoir beaucoup réfléchi, discuté et négocié avec les services de la présidence, mesurant bien qu'Emmanuel Macron, dans une certaine mesure, réalise aussi un coup de communication. McFly et Carlito ont obtenu ceci : avoir carte blanche sur le ton ; s'ils remplissent leur objectif, Emmanuel Macron se prêterait à un "concours d'anecdotes" avec eux.

McFly et Carlito ont mis en ligne leur vidéo

Les deux comédiens ont enregistré rapidement un clip, en jouant le jeu. Ils mettent en scène dans leur vidéo "Je me souviens" le message du gouvernement, insistant sur l'importance de respecter les gestes barrière pour limiter la circulation de l'épidémie. McFly et Carlito ont d'ailleurs réussi leur coup : ils ne peuvent franchement pas être assimilés à un relai de la communication officielle de l'exécutif. Avec un air entraînant, des paroles teintées d'ironie dédramatisant le non respect des consignes du gouvernement, et en consacrant une pastille "Emmanuel Macron" laissant lui-même énoncer les gestes barrière sous forme de liste, la vidéo peut être vue comme un détournement de la consigne initiale. McFly et Carlito font aussi dans l'autodérision, se permettant également d'égratigner les forces de l'ordre ou plus exactement la verbalisation des personnes ne portant pas le masque (en faisant notamment crier "criminel !" à un policier pourchassant un Carlito tentant d'échapper à une amende). Tous les revenus publicitaires dégagés par cette vidéo seront donnés à une association aidant les étudiants dans la difficulté.