Élections départementales 2021 : dates, résultats des sondages, fonctionnement... Les infos clés

Élections départementales 2021 : dates, résultats des sondages, fonctionnement... Les infos clés Les prochaines élections départementales (ex-élections cantonales) ont lieu au mois de juin. Tous les citoyens français sont appelés aux urnes pour désigner les élus du conseil départemental.

L'essentiel

2021 est une année d'élections en France. Alors que la campagne pour la présidentielle 2022 commence déjà à mobiliser les principales formations politiques, alors que les stratégies de rassemblement se dessinent pour la course à l'Elysée, c'est bien pour des élections locales que les Français sont appelés à voter, dans quelques semaines seulement. Au mois de juin, les citoyens doivent en effet se déplacer dans leur bureau de vote pour les élections régionales, mais aussi pour les élections départementales (qui ont remplacé en 2015 les élections cantonales). Fonctionnement, campagne, candidats, sondages... Voici tout ce qu'il faut savoir sur l'organisation des départementales 2021.

Les dernières infos des élections départementales

Suivez au jour le jour les actualités majeures sur la campagne des départementales 2021

Le maintien des départementales en juin reste "l'hypothèse de base" selon Castex

L'actu du 1er avril - Au lendemain des annonces d'Emmanuel Macron, qui a décidé d'étendre les mesures de confinement à tout le pays et de fermer les écoles pour trois semaines, Jean Castex est venu apporter des précisions devant l'Assemblée nationale et le Sénat ce jeudi. Le Premier ministre a notamment évoqué la tenue des élections départementales, déjà reportées à juin, mais dont un nouveau report est sur la table depuis la très forte remontée épidémique courant mars. Jean Castex a révélé que le rapport du Conseil scientifique sur le sujet, "particulièrement balancé", "ne préconise pas clairement et explicitement un report des élections".

"J’ajoute que ces mesures devraient améliorer la situation sanitaire à l’échéance de juin", a expliqué le chef du gouvernement devant les députés. Sans exclure définitivement un nouveau report, Jean Castex s'est donc tout de même montré optimiste sur les dates prévues (13 et 20 juin), qui restent à l'heure actuelle le "scénario constituant l'hypothèse de base". Annonçant qu'un débat sera organisé au Parlement, le Premier ministre a précisé malgré tout que "nous devons nous assurer que l’ensemble de ces conditions pourront être satisfaites de manière à maintenir le calendrier".

Quand #MeToo s'invite dans les départementales

L'actu du 10 mars. À l'occasion de la journée internationale des droits de la femme le 8 mars, une tribune publiée sur le site de franceinfo a été signée par 150 élu.e.s locales, militant.e.s, collaborateur.ices, candidat.e.s aux régionales, parlementaires, responsables d’associations ou encore artistes pour dénoncer "l'omerta" au sein des partis politiques. Cette tribune intervient un an après celle émise lors des élections municipales et a toujours pour but d'écarter les candidats auteurs de violences faites aux femmes. Parmi les signataires, on pourrait citer Audrey Pulvar candidate aux régionales en Ile-de-France ou encore Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la mairie de Paris. "Jour après jour, la parole des victimes de violences sexuelles se libère. Mais à quand une libération de l’écoute dans les partis politiques ?" Se demandent les auteurs de la tribune avant de réaliser un nouvel appel "une fois de plus, nous exhortons les appareils politiques à écouter les victimes et à faire œuvre de prévention."

Les électeurs officiellement convoqués pour les départementales

L'actu du 9 mars - Le décret faisant office de convocation officielle des électeurs français pour les élections départementales 2021 est paru au Journal officiel. Les dates du 13 juin pour le premier tour et du 20 juin pour le second ont donc été entérinées, après un report causé par la pandémie de Covid-19. La campagne officielle a été allongée d'une semaine, crise sanitaire oblige, et débutera le 24 mai pour se terminer le 12 juin. Les inscriptions sur les listes sont possibles jusqu'au 7 mai. Pour l'heure, contrairement aux élections régionales, peu de têtes de listes sont connues.

En savoir plus

Quelle est la date des élections départementales 2021 ?

Le premier tour des élections départementales se tient le 13 juin 2021, le second tour est organisé le 20 juin 2021, sauf revirement pour l'heure improbable. A ces dates, les citoyens français votent également pour les élections régionales. Ces scrutins devaient initialement avoir lieu au mois de mars, mais le gouvernement, en accord avec les élus de l'Assemblée nationale et du Sénat, ont choisi de reporter ces élections, compte tenu de la crise sanitaire. L'épidémie crée une grande incertitude sur la possibilité d'organiser des déplacements dans les bureaux de vote, mais c'est surtout la difficulté de faire campagne pour les candidats, dans les conditions actuelles, qui ont poussé les parlementaires et le gouvernement à retarder l'échéance à la fin du printemps.

Qui est candidat aux élections départementales ?

Pour se présenter à ces élections, il faut être français de 18 ans révolus, être domicilié dans le département ou y être inscrit "au rôle d'une des contributions directes", être inscrit sur une liste électorale et ne pas être privé de ses droits civils et politiques. Des dizaines de milliers de candidats se présentent en France lors des départementales, 4 058 candidats sont élus, à l'issue du scrutin, conseillers départementaux.

Qui vote aux élections départementales ?

Tous les citoyens français ayant 18 ans révolus, inscrits sur une liste électorale et n'étant pas privés de leurs droits civils et politiques peuvent voter aux élections départementales. Attention, ces élections n'ont pas lieu à Paris, dans la métropole de Lyon, la Corse, la Guyane et la Martinique, et les collectivités d'Outre-mer.

Quel est le mode de scrutin des élections départementales ?

Les élections départementales ont lieu tous les 6 ans, elles permettent de renouveler l'ensemble des sièges de conseillers départementaux. Le scrutin est binominal à deux tours. Si un binôme (composé d'un homme et d'une femme) reçoit au premier tour la majorité des voix avec au moins 25% des électeurs inscrits sur les listes électorales, celui-ci est élu. Si ce n'est pas le cas, un 2e tour est organisé, avec les candidats ayant obtenu au 1er tour au moins 12,5% des voix ces électeurs inscrits sur liste électorale. La liste ayant le plus grand nombre de voix est alors désignée gagnante.

Que disent les sondages sur les élections départementales ?

Pour l'heure, aucun institut de sondage n'a effectué d'étude sur les intentions de vote des électeurs à l'échelle nationale. L'Ifop a effectué une étude auprès des élus, en octobre dernier, pour l'Assemblée des départements de France (AFD). Selon ce sondage, 93% des conseillers départementaux sont "satisfaits" d'exercer leur mandat, 81% ont l'intention de se représenter pour ces élections départementales 2021 et 70% ont l'intention de se présenter à nouveau avec le même binôme qu'en 2015.

Autre sondage sur les élections départementales 2021 : celui réalisé par Odoxa Backbone Consulting pour France Info et Le Figaro, publié le 25 mars 2021. Selon cette étude, 71% des Français sont favorables à un nouveau report des élections départementales, compte tenu des risques sanitaires engendrés par la crise du Covid-19. Autre enseignement du sondage Odoxa : 59% des Français comptent bien voter à cette élection départementale.

Résultat des élections départementales

Les résultats des élections départementales 2021 seront communiqués les dimanches 13 et 20 juin, avec de premières estimations à partir de 20h. Linternaute.com, comme pour chaque élection, met à disposition de ses lecteurs les scores de chaque liste dans toutes les communes de France dès promulgation officielle par le ministère de l'Intérieur.

Lors des précédentes élections départementales, les listes "de droite" avaient obtenu 45,03% des suffrages au second tour pour un total de 2396 sièges et de 67 départements ; la gauche avait recueilli 32,13% des voix, avec 1597 sièges et 34 départements ; les listes d'extrême droite 22,30% des suffrages, pour un total de 66 sièges. L'abstention avait été très élevée, avec 50,02% des électeurs inscrits ne s'étant pas déplacés dans leur bureau de vote.