Point d'indice : ce que vous allez gagner grâce à l'augmentation

"Point d'indice : ce que vous allez gagner grâce à l'augmentation"

Point d'indice : ce que vous allez gagner grâce à l'augmentation AUGMENTATION POINT D'INDICE 2022. Le salaire des fonctionnaires est revalorisé de 3,5% depuis le 1er juillet dernier. Quel gain grâce au dégel ? Pour qui ? On vous dit tout.

[Mis à jour le 7 juillet 2022 à 08h06] L'augmentation du point d'indice de la fonction publique est effectif depuis le 1er juillet 2022. En effet, il a été revalorisé de 3,5%, ce qui représente par exemple une hausse de salaire de plus de 57 euros par mois pour un ou une secrétaire de mairie avec une quinzaine d'année d'expérience. Tous les agents de la fonction publique sont concernés, fonctionnaires et contractuels. La fonction publique d'Etat, hospitalière et territoriale vont en profiter. C'est la première fois que le point d'indice augmente depuis 2017 (il avait grimpé de 1,2% en un an), et la plus importante hausse depuis 37 ans. Mais alors, que représente vraiment cette revalorisation sur la fiche de paie des fonctionnaires ? Voici quatre exemples clairs :

  • Secrétaire de mairie avec 15 ans d'expérience : +57,30 euros par mois
  • Gardien de la paix avec 15 ans d'expérience : +68,50 euros par mois 
  • Sage femme en milieu de carrière : +110,80 euros par mois
  • Infirmier anesthésiste avec 8 ans d'expérience : +91,10 euros par mois

Une hausse historique donc, mais pas forcément au goût de l'opposition. Jean-Luc Mélenchon (Nupes) réclamait une augmentation nette de 10%. Même chose pour la CGT. Toujours est-il que les fonctionnaires verront leur salaire augmenter à compter du 9 août 2022, avec un effet rétroactif au 1er juillet 2022Ce dégel du point d'indice reste, malgré tout, une manœuvre coûteuse qui pourrait se chiffrer à 7,5 milliards d'euros pour l'Etat. Cette augmentation du point d'indice de la fonction publique intervient alors que l'inflation continue sa progression en France (5,8% en juin sur un an) et que le métier d'enseignant connaît une crise inédite. Le métier attire de moins en moins, notamment en raison de la rémunération, à plus forte raison chez les professeurs des écoles en début de carrière. En mathématiques et en allemand, les résultats d'admissibilité du Capes ont révélé d'importantes carences. Ces deux matières ne font pas le plein, le nombre de postes libres reste supérieur au nombre de candidats admissibles.  

Bonne nouvelle pour les fonctionnaires, la revalorisation du point d'indice, et donc la hausse de leur salaire n'est pas la seule mesure récemment annoncée les concernant. Tout d'abord, la prime Gipa (garantie individuelle du pouvoir d'achat) est reconduite en 2022. Si l'évolution de votre traitement brut indiciaire est inférieur, sur quatre ans, à celle de l'indice des prix à la consommation, la prime Gipa intervient et est versée de manière totalement automatique avec votre traitement. Ensuite, les agents de catégorie B en début de carrière devraient bénéficieront d'une aide supplémentaire au niveau du salaire. Aussi, les conditions d'éligibilité au forfait mobilités durables seront plus souples dans la fonction publique. Enfin, la participation de l'Etat au financement de la restauration collective est revue à la hausse ! Elle grimpe de 7% en 2022.

Quelle augmentation pour le point d'indice des fonctionnaires en 2022 ?

L'augmentation du point d'indice des fonctionnaires de 3,5% est actée depuis le mardi 28 juin, annoncée par le ministre de la Transformation et de la Fonction publique, Stanislas Guerini au cours d'une conférence sociale. Le dégel du point d'indice, qui sert de base dans le calcul des agents public fera partie du projet de loi pouvoir d'achat. Comme depuis sa mise en place, le point d'indice doit tenir compte de l'inflation pour permettre aux salaires des fonctionnaires de suivre l'évolution de la hausse des prix à la consommation (5,8% d'inflation en juin 2022 sur un an).

Problème, ce point d'indice a été gelé entre 2010 et 2017. Un dégel a eu lieu sous François Hollande, le point d'indice a alors augmenté de 0,6% au 1er juillet 2016 et 0,6% à nouveau au 1er février 2017. Juillet 2022 marque donc la première hausse du salaire des fonctionnaires depuis cinq ans. Du côté des syndicats de fonctionnaires, l'augmentation réclamée était de l'ordre de 10%, notamment du côté de la CGT. D'une part, pour compenser les effets néfastes de l'inflation, mais également pour compenser les pertes des fonctionnaires liées au gel du point en 2010. Elle n'aura pas été entendue.

Quel est le point d'indice dans la fonction publique ?

Le montant du point d'indice de la fonction publique est totalement gelé depuis 2017. En effet, depuis plus de 5 ans, aucune hausse généralisée de la rémunération des agents publics n'a eu lieu. Seule quelques hausses catégorielles ont été mises en place par Emmanuel Macron depuis son élection comme Président de la République en 2017. Pour l'heure, la valeur de ce point d'indice est de 4,68 euros. Autrement dit, une valeur annuelle de traitement de 5 623,23 euros. En cas de validation par le Parlement, le point d'indice pourrait atteindre 4,85 euros.

C'est quoi la valeur du point d'indice ?

La valeur du point d'indice s'élève à 4.68602 euros depuis le 1er février 2017 pour une valeur annuelle du traitement de 5 623,23 euros. A noter, ce chiffre est en hausse constante depuis le 1er mars 1995 et pourrait même grimper jusqu'à 4,85 euros en cas de validation de l'augmentation par le Parlement.

Pourquoi le point d'indice bénéficie d'un dégel ?

Le dégel du point d'indice paraît comme indispensable pour une profession qui souffre de sa réputation, et qui ne parvient pas à recruter suffisamment. De plus, certains agents publics n'ont pas bénéfice des mesures catégorielles prises par Emmanuel Macron. Le chef de l'Etat préférant des mesures de revalorisations plus générales, avant de changer d'avis récemment sur ce fameux point d'indice. L'augmentation du point d'indice est également liée à la hausse constante de l'inflation, rognant largement sur le pouvoir d'achat des ménages Français depuis quelques mois (5,8% en juin sur un an). Vous souhaitez faire des économies ? Voici notre dossier dédié aux promotions et économies en ces temps de hausse des prix à la consommation :