Patrick Bruel s'était dit rendez-vous... au tribunal

201 km/h : telle est la vitesse à laquelle Patrick Bruel a été flashé par un radar en 2003 près de Blois, sur l'autoroute A10. Le chanteur, qui se rendait à Tours pour le début d'une tournée, ne s'est pas cassé la voix à essayer de se justifier, il a reconnu les faits et accepté le procès-verbal lorsque les gendarmes l'ont interpellé au péage. Son permis de conduire lui a alors été automatiquement suspendu pour une durée de 72 heures, avant un passage au tribunal qui pouvait lui valoir plusieurs mois de retrait.
©  PJB/SIPA

Suggestions de contenus