Cinéma et coronavirus : couvre-feu dans les grandes villes, ce qui va changer

Cinéma et coronavirus : couvre-feu dans les grandes villes, ce qui va changer CINEMA ET COUVRE FEU - L'annonce de la mise en place d'un couvre-feu par Emmanuel Macron impacte très fortement les salles de cinéma. Voici ce que cela implique.

[Mis à jour le 15 octobre 2020 à 9h36] Avec la mise en place d'un couvre-feu dans huit métropoles de France, c'est un nouveau coup qui vient d'être porté aux salles de cinéma, déjà largement mises à mal par la pandémie de Covid-19. Comme l'a annoncé Emmanuel Macron lors d'une interview le 14 octobre, à partir du samedi 17 octobre 00h00, les habitants de la région île de France et des villes de Lyon, Rouen, Aix-Marseille, Lille, Saint-Etienne, Grenoble, Toulouse et Montpellier devront observer un couvre feu tous les soirs de 21 heures à 6 heures du matin. Cette mesure, qui doit s'appliquer a minima pendant 4 semaines mais que le gouvernement souhaite prolonger jusqu'au 1er décembre, cherche à freiner la prolifération du virus alors que la France connaît une deuxième vague de contaminations. Concrètement, cela implique que les habitants de ces métropoles doivent être rentrés chez eux au plus tard à 21 heures tous les soirs et ne pas sortir de chez eux avant 6 heures du matin le lendemain. Cela a, de fait, beaucoup d'implications sur un certain nombre de secteurs d'activité et notamment sur les salles de cinéma.

Dans les huit métropoles citées, les salles de cinéma devront fermer leurs portes à 21 heures et donc se priver la séance de 20h, traditionnellement la plus fréquentée. Cela implique notamment que les salles de cinéma adaptent leurs horaires de projections pour que celles-ci se terminent suffisamment en amont de 21 heures pour que les spectateurs puissent rentrer chez eux sans risquer une contravention de 135€ pour non-respect du couvre-feu. Le Président de la République a par ailleurs annoncé réactiver le dispositif de chômage partiel mis à disposition des secteurs impactés par ces fermetures imposées. Les salles de cinéma en profiteront donc logiquement.

Plus largement, c'est toute la filière cinéma qui est impactée par ces annonces du gouvernement. Le couvre-feu s'ajoute à une batterie de mesures visant à endiguer la prolifération du coronavirus parmi lesquelles le port du masque obligatoire, une jauge de 50% et la distanciation entre les spectateurs dans les zones de circulation active du virus. De fait, les salles de cinéma ne tournent pas à plein régime et ce depuis plusieurs mois, ce qui a motivé bon nombre de studios américains à reporter leurs sorties de film. Avec la mise en place d'un couvre-feu qui, en effet, prive les salles de cinéma de leurs séances les plus rentables, il faut s'attendre à ce que d'autres studios, cette fois français, décident eux aussi de réviser leurs plans.

Quelles mesures d'hygiène respecter au cinéma ?

Les salles de cinéma ont rouvert dans toute la France depuis le 22 juin. Toutefois, les choses ne seront pas exactement comme avant le confinement, puisqu'un protocole sanitaire édicte les mesures à prendre tant pour les salles que pour le public. Parmi elles, le port du masque est obligatoire pour les spectateurs, des distances doivent être respectées entre les spectateurs, et les réservations en ligne sont à privilégier pour éviter tout contact. On vous résume ci-dessous les mesures d'hygiène que chacun doit respecter dans les cinémas :

  • Le port du masque est systématiquement obligatoire pour les clients, que ça soit dans le hall, les espaces de circulation mais également dans la salle, durant le film.
  • Il n'est plus obligatoire de laisser un siège de distance entre les spectateurs, "sauf dans les zones où il y a une forte circulation virale". Dans ce cas-là, les personnes arrivées ensemble (familles, couples, etc.) peuvent s'asseoir côté à côte tant qu'une place vacante est laissée de part et d'autre du groupe dans la salle.
  • Pour éviter les contacts, il est recommandé d'acheter ses places sur Internet ou en paiement sans contact à la caisse.
  • Les spectateurs sont invités à respecter une distance physique d'un mètre avec les autres spectateurs durant leurs déplacements.
  • Des messages de prévention sanitaire seront diffusés sur les écrans avant les séances.

Voilà qui va forcément modifier l'expérience en salles des spectateurs mais rappelons que ces recommandations sont la condition sine qua non de la réouverture des salles de cinéma. Il est donc vivement recommandé de les respecter scrupuleusement. En ce qui concerne les exploitants et le personnel des salles de cinéma, ils sont chargés d'appliquer de nombreuses mesures sanitaires pour garantir leur propre sécurité ainsi que celle des spectateurs.

  • Les employés devront contrôler les signes de la maladie et rester chez eux s'ils présentent des symptômes.
  • Les salles de cinéma ont subi un nettoyage approfondi avant leur réouverture.
  • Les employés devront veiller à organiser le flux de circulation des spectateurs pour éviter les croisements.
  • Les séances dans des salles voisines seront décalées afin d'étaler le flux de spectateurs.
  • Les séances successives dans une même salle seront espacées pour fluidifier la circulation du public.
  • Des distributeurs de gel hydroalcoolique seront mis à disposition.
  • Les surfaces de contact (rampes d'escaliers, mains-courantes d'escalators) seront régulièrement désinfectées.
  • Les portes des sas resteront ouvertes entre les séances et en début de séance pour éviter les contacts.
  • Les déchets des spectateurs seront enlevés entre chaque séance.
  • Les locaux seront aérés régulièrement selon les recommandations gouvernementales et sanitaires.