Eko : comment repérer le virus de Facebook Messenger et comment le supprimer ?

Eko : comment repérer le virus de Facebook Messenger et comment le supprimer ? Eko, un virus se propageant sur Facebook Messenger, est tenace, malgré les alertes. Quels sont les risques ? Comment le repérer pour l'éviter ?

[Mis à jour le 6 octobre 2016 à 11h54] Nom de code : Eko. Identité : virus qui se propage via la messagerie instantanée de Facebook, Messenger. Particularité : continue de faire des dégâts, malgré plusieurs alertes. Depuis plusieurs semaines, ce virus circule massivement sur Facebook Messenger. Il est véhiculé essentiellement par des spams et des scams (mails visant à extorquer des fonds en faisant miroiter un gain d'argent). Le procédé est d'une simplicité désarmante : un message provenant d'un de vos amis sur Facebook vous propose de lire une vidéo qui vous concerne.

Généralement, le visuel affiche votre nom et votre photo de profil. Vous pouvez facilement repérer ce message : un lien xic.graphics s'affiche sous le visuel. Intrigué, vous cliquez sur le lien. On vous demande alors d'installer une extension pour la lire. Vous êtes alors piégé. Eko s'installe sur votre ordinateur et bientôt vous allez crouler sous les publicités non désirées, les adwares. Pire : Eko pourra vous espionner et récupérer des données personnelles, dont vos coordonnées bancaires, selon Le Monde. Evidemment, il prendra appui sur votre compte pour ensuite se propager vers les comptes de vos amis...

Un exemple de message dans la vidéo ci-dessous :

Chargement de votre vidéo
"Prenez garde à ce virus qui se propage sur Facebook Messenger ! Voici comment s'en protéger"

La solution pour supprimer le virus de Facebook Messenger

Heureusement, des solutions existent. Si vous avez déjà installé Eko sur votre ordinateur, il est possible de le désinstaller. Le site spécialisé Numerama, entre autres, a délivré la méthodologie pour supprimer le virus : il faut aller dans les préférences de Chrome et désinstaller Eko des extensions (accessible via le menu "plus d'outils". II est possible de faire de même dans Firefox en passant par les "Modules". Il est aussi conseillé d'installer et de lancer le logiciel MalwareBytes en version gratuite pour procéder à une vérification voir à un nettoyage plus général, en plus de celui déjà proposé par votre antivirus habituel. Enfin, après avoir effectué ces manipulations, il est fortement recommandé, par prudence, de changer le mot de passe de votre compte Facebook. D'après le Huffington Post, les utilisateurs infectés devraient par ailleurs recevoir une notification de Facebook le leur signalant et leur proposant d'utiliser l'un de ses antivirus partenaires.

Facebook travaille sur un système pour éradiquer le virus Eko

Cela fait déjà plusieurs semaines que le virus Eko a été identifié. Facebook serait en train de travailler à un système permettant son éradication. "Nous pensons qu'un infime pourcentage de nos utilisateurs a été infecté par ce contenu", a déclaré un porte-parole au Huffington Post. En France, le ministère de l'Intérieur a publié une alerte à ce sujet sur son compte Facebook. Mais rien n'y fait. Le virus continue de se propager. Car malgré sa simplicité, il est d'une rare perversité. Loin des spams dépersonnalisés et facilement identifiables, il récupère votre nom et votre photo de profil et joue sur votre curiosité, votre excitation voire votre peur et laissant entendre qu'une vidéo dans laquelle vous figurez circule sur la Toile.