Comment protéger son album photo ?

Comment protéger son album photo ? Afin de ne pas faire les frais du piratage de vos photos en ligne ou pour qu'elles ne soient tout simplement pas accessibles à tous, voici des mesures de protection à appliquer à vos clichés.

Voici nos conseils pour que vos photos personnelles en ligne ne tombent pas entre les mains des hackers ou soient visibles à votre insu :

1. Évitez la synchronisation automatique des données

Bien que stocker ses photos sur iCloud (pour les utilisateurs d'iPhone) ou Google Drive (pour les utilisateurs d'Android), soit très pratique aussi bien pour la sauvegarde que pour le partage éventuel de ses photos avec ses amis, sachez que ce procédé est à utiliser avec grande précaution. En effet, elles ne sont pas à l'abri d'éventuelles failles de sécurité comme nous l'a prouvé récemment l'actualité des people. 

Vérifiez donc que ces systèmes de stockage ne soient pas activés par défaut sur votre smartphone.

image1
Sur iPhone, rendez-vous dans le menu Réglages, puis iCloud puis flux de photos et vérifiez que la synchronisation automatique des photos n'est pas activée. © Sarah Ponchin / Linternaute.com

2. Faites preuve de bon sens et cryptez vos photos les plus secrètes

Si vous ne pouvez pas vous passer de ces systèmes de stockage simples et certes bien pratiques, nous vous conseillons d'être extrêmement prudent sur la nature de vos photos publiées et de ne pas les partager avec n'importe qui. Vous pouvez chiffrer vos photos les plus confidentielles lors de leurs ajouts sur ces systèmes de stockage. Pour ce faire, de nombreux logiciels sont disponibles à cet égard, dont notre favori est Boxcryptor qui utilise les clés d'enchiffrement AES et RSA, approuvées pour protéger les informations dites top secrètes. Les photos, même volées, sont normalement inexploitables. 

3. Utilisez un mot de passe complexe

Quel que soit le service où vous stockez vos photos, il est impératif de bannir les mots de passe de compte simplifiés, comme 12345, 7899 ou azerty, ou se référant à vos données personnelles de type date de naissance, signe astrologique, nom de votre chien ou de votre enfant, code postal... Car ces informations peuvent se trouver sur internet. Préférez un mot de passe complexe comprenant majuscules, chiffres et plusieurs mots collés les moins compréhensibles possible. Évitez également au maximum d'utiliser les questions de sécurité proposées à l'inscription, car les réponses sont elles aussi facilement trouvables. Enfin, installez la double authentification sur vos comptes Apple ou Google.

4. Limitez l'accès des logiciels et applications à vos données

Les applications pour smartphones ou logiciels peuvent demander, au moment de leur installation, l'accès à vos photos et autres données personnelles comme vos contacts, votre géolocalisation. Limitez cet accès le plus possible, surtout s'il n'y aucun lien de cause à effet.

5. Sur les réseaux sociaux, vérifiez vos paramètres de confidentialité

image3
Pour vérifier ou redéfinir le public auquel s'adresse votre photo, cliquez sur l'icône située au-dessus de la photo publiée sur votre mur, ou située en bas à droite de votre album. © Sarah Ponchin / Linternaute.com

Sur Facebook : contrôlez la visibilité relative à la publication de vos photos sur votre mur ou dans vos albums créés. Vous pouvez désormais gérer les paramètres de visibilité de chaque photo et de chacun de vos albums (public, amis, amis et leurs amis, amis sauf des personnes en particulier, moi uniquement ou listes). Concernant l'historique, vos paramètres de compte proposent un outil permettant de modifier à tout instant la visibilité de l'ensemble de vos publications passées grâce aux "Raccourcis de confidentialité", avant-dernière icône tout en haut à droite. Attention, seule la photo de couverture actuelle a une visibilité publique non modifiable. La seule possibilité de redéfinir l'audience de cette photo en question est de publier ensuite une nouvelle photo de couverture, car toutes les anciennes photos de couverture ont une audience contrôlable tout comme l'ensemble des photos postées. Enfin, vérifiez les photos dans lesquelles vous êtes identifié avant qu'elles ne soient ajoutées à votre journal (Confidentialité > Paramètres d'identification et de journal > Examiner les publications dans lesquelles vos amis vous identifient avant qu'elles n'apparaissent sur votre journal). Vous pouvez également désactiver l'identification manuellement ou demander à l'utilisateur qui l'a postée de la retirer de son mur.

Sur Google + : Vous pouvez aussi gérer la visibilité des photos publiées en sélectionnant la liste du public choisi (définie par des cercles : amis, connaissances, famille, relations professionnelles) en cliquant sur l'icône en bas à droite de la photo une fois téléchargée.

Sur Twitter : Les photos postées n'ont pas la possibilité d'avoir une audience limitée, il est par contre possible, comme sur Facebook ou Google +, de ne pas être identifié sur une photo via la section Settings & help (icône écrou en haut à droite) > Security and privacy > Privacy > Photo tagging > Do not allow anyone to tag me in photos). Enfin, refusez l'accès à votre compte Twitter aux applications tierces dans la section Settings & help (icône écrou en haut à droite) > Apps.

6. Vérifiez la protection du copyright

flickr
Vérifiez les droits d'auteur appliqués sur vos photos publiées sur Flickr. © Capture d'écran Flickr / Linternaute.com

Vous souhaitez montrer vos clichés sur les sites de partage de photo sans être pour autant pillé ? Il vous suffit de vérifier vos paramètres de propriété intellectuelle. Par exemple, sur Flickr, une fois la photo téléchargée, il vous est proposé en colonne de gauche des licences différentes. Vérifiez bien que vous n'êtes pas en licence paternité Creative Commons (par défaut aucune licence n'est activée, c'est-à-dire "tous droits réservés"). Vérifiez également la confidentialité car par défaut vos photos sont visibles par tout le monde et dans les recherches publiques. Vous pouvez évitez cela en apposant des filtres de confidentialité (amis, famille) et en cachant vos photos des recherches publiques. Enfin, si vous souhaitez toutefois montrer vos photos à un public le plus large possible, vous pouvez toujours apposer un filigrane sur celles-ci afin de marquer votre droit d'auteur (copyright). Nous vous recommandons le logiciel TSR Watermark Image  disponible sous Windows, qui permet de placer un filigrane ou un copyright (tous deux personnalisables) sur une ou plusieurs images en même temps.

7. Exprimez votre droit d'opposition pour supprimer des photos

Lorsque vous n'avez aucune possibilité de maîtriser la suppression d'une photo de vous apparaissant sur un site internet, un blog ou un forum, contactez l'administrateur du site en question en lui envoyant un courrier recommandé avec accusé de réception (ou un mail au cas où il n'y ait pas d'autre possibilité). Enfin, en dernier recours, vous pouvez saisir la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) car la diffusion ou reproduction d'une photographie sur un site internet ou un blog sans autorisation préalable de son auteur constitue un délit de contrefaçon.

8. Demandez la suppression de vos photos dans les résultats de recherche

En tapant votre nom sur Google Images, certaines photos de vous remontent en première page et cela vous porte préjudice (photos obsolètes ou inappropriées) ? Pas de panique, Google vous propose désormais de les désindexer, c'est-à-dire de les supprimer des résultats de recherche via un formulaire d'oubli destiné exclusivement aux Européens (car il répond à un arrêt pris par la Cour de justice de l'Union européenne concernant la protection des données personnelles). La démarche est assez simple : il vous suffit de fournir une copie de votre carte d'identité, l'URL du lien après la recherche Google Images sur votre nom et expliquer vos motivations en quelques lignes.

Comment protéger son album photo ?
Comment protéger son album photo ?

Voici nos conseils pour que vos photos personnelles en ligne ne tombent pas entre les mains des hackers ou soient visibles à votre insu : 1. Évitez la synchronisation automatique des données Bien que stocker ses photos sur iCloud (pour les...

Annonces Google