3 questions à Ronan Fournier-Christol, réalisateur

Ronan Fournier-Christol a réalisé deux documentaires sur les photographes animaliers, leurs techniques d'approche et de prise de vue. Il nous éclaire sur les prises de vue spéciales découvertes dans les pages précédentes.

ronan
Réalisateur des films "Les secrets des photographes animaliers" 1 & 2 © Ronan Fournier-Christol

Pour quelles raisons à certains moments devient-il nécessaire de mettre au point des techniques de prise de vue particulières ?

La technique dépend principalement de l'espèce animale qui nous intéresse. Pour montrer le sujet dans son milieu il faut s'adapter aux contraintes de ce milieu. Donc par exemple, mettre un appareil photo dans un caisson étanche pour photographier sous l'eau les poissons dans leur environnement ou au contraire réaliser les photographies en aquarium si l'on veut contrôler très précisément les paramètres techniques.

Il serait absurde de photographier une araignée au 500 mm

Certaines espèces, comme les insectes demandent un matériel spécifique de prise de vue du fait de leur petite taille. Il serait absurde et inefficace de tenter de photographier une araignée au 500 mm ! Ce genre d'objectif n'est pas fait pour les prises de vies rapprochées.

Concernant les espèces nocturnes, les flash sont encore indispensables. Il se peut aussi que certains animaux soient trop farouches pour être approchés, auquel cas on va devoir bricoler des pièges photo à base de télécommandes, comme le fait Marc Jardel. D'autres animaux sont trop rapides, ce qui va nécessiter de poser des barrières infrarouge par exemple.

La technique n'est pas une fin en soit

Mais d'une manière générale, pour les photographes que j'ai suivis dans "Les secrets des photographes animaliers",  la technique n'est pas une fin en soit, mais simplement un moyen de réaliser des images qu'il serait impossible de faire autrement. Et nous offrir un regard nouveau sur un monde animal méconnu.

Quelle technique spéciale vous a le plus étonné ?

chauve souri
Tanguy Stoecklé, photographe de chauves-souris © Ronan Fournier-Christol

La technique de prise de vues en infrarouge et en ralenti extrême, telle que Tanguy Stoecklé l'utilise pour montrer les acrobaties aériennes des chauves-souris dans mon film, est absolument fascinante. Comme toujours, le photographe doit connaître parfaitement les moeurs de l'animal, son comportement, pour savoir ce qu'il pourra faire sans le déranger. Mais dans le cas présent, il doit également maîtriser un système complexe, appuyé sur des éclairages invisibles à l'oeil nu !

Le photographe doit connaître parfaitement les moeurs de l'animal

C'est le cas typique où la photographie nous permet de voir l'invisible et découvrir les choses extraordinaires qui s'y déroulent. J'ai été également étonné par les photos d'animaux réalisées en studio par Paul Starosta. Les images produites sont vraiment différentes que celles qu'il aurait pu faire en pleine nature et donne une nouvelle vision de certaines espèces.

De quelle manière un néophyte peut-il faire ses premiers pas dans la photo animalière spéciale ?

La macrophotographie est une excellente école pour débuter

Je pense que la macrophotographie est une excellente école. La photographie d'insectes, par exemple, permet de réaliser des images spectaculaires dans son jardin pour peu d'investissement en matériel et sans avoir à s'approcher d'animaux farouches. Un trépied, un appareil reflex, même d'entrée de gamme, un objectif 100 mm macro et un flash et vous voilà armé !

macro
Dossier : photographier le minuscule © Sylviane Natoli

Cette technique a le mérite de bien faire comprendre les principes de base de la photo : notamment les rapports si complexes entre la focale, le choix du temps de pose et d'ouverture du diaphragme et la profondeur de champ qui en résulte.

Ensuite vous pourrez utiliser de plus forts grossissements afin d'obtenir des images toujours plus impressionnantes, très "graphiques". Cela est d'autant plus motivant que certains animaux sont très différents, vus en très gros plans, de l'apparence qu'ils ont à l'oeil nu : regardez les mollusques photographiés par Christian König dans mon film, ils deviennent superbes en photo !

La macro vous ouvrira les portes d'un monde pleins de surprises !

Suggestions de contenus