Illuminations des Champs-Elysées : un bide à 1 million d'euros ?

Illuminations des Champs-Elysées : un bide à 1 million d'euros ? Les illuminations des Champs-Elysées, grand rendez-vous annuel de Noël, n'ont pas convaincu les premiers spectateurs.

La foule a dû attendre une demi-heure pour voir enfin les Champs-Elysées scintiller ce mercredi en fin de journée. Avec pas mal de retard sur le programme, le maire de Paris Bertrand Delanoë et l'actrice Diane Kurger, l'invitée d'honneur de la mairie de Paris, ont inauguré les illuminations des Champs-Elysées. Passée la surprise, les spectateurs et autres badauds de la célèbre avenue ont vite critiqué un décor un peu trop simple et discret. Dans Le Figaro, plusieurs personnes témoignent de leur déception sur cette mise en scène très "minimaliste". D'autres reconnaissent un côté "spatial" aux Champs illuminés, mais "pas féérique". Comme eux, 600 000 personnes devraient admirer (ou pas) les illuminations, tous les jours, de 17h à 2h du matin, jusqu'au 10 janvier.

Rhabiller les Champs pour que ceux-ci brillent de 1000 feux aura pourtant coûté 1 million d'euros aux Parisiens. Entre la place de la Concorde et celle de l'Etoile, 1,5 million de lumières ont été installées. Sentant sans doute le "flop", le comité des Champs-Élysées aurait ajouté quelques guirlandes et placé les 200 anneaux lumineux un peu plus hauts au dessus des arbres de l'avenue. Après des illuminations controversées l'année dernière, Bertrand Delanoë avait promis du changement et une scénographie "innovante" et "éblouissante". Force est de constater que le résultat reste proche de 2011, avec les mêmes critiques. A moins que la critique des illuminations, classique en cette période de fêtes justement, ne soit en train de devenir un sport national au même titre que les commentaires sur la composition de l'équipe de France, les impôts ou encore la qualité des transports en commun...

EN VIDEO - L'actrice allemande Diane Kruger a déclenché mercredi 21 novembre 2012 les illuminations de fin d'année sur les Champs-Elysées.