Stations de ski : qu'est-ce qui est ouvert et quelles activités autorisées ?

Chargement de votre vidéo
"Stations de ski : qu'est-ce qui est ouvert et quelles activités autorisées ?"

Stations de ski : qu'est-ce qui est ouvert et quelles activités autorisées ? STATION DE SKI - Alors que les remontées mécaniques ne vont pas rouvrir avant février 2021 minimum à cause de la Covid-19, les stations de ski françaises restent ouvertes, et des activités de plein air sont autorisées. Que peut-on y faire ?

[Mis à jour le 13 janvier 2021 à 16h44] Si l'exécutif a renoncé à ouvrir les remontées mécaniques dans les stations de ski ce mois de janvier, rendant impossible la principale activité de ses vacanciers, à savoir le ski alpin, d'autres activités sont toutefois toujours praticables, comme le ski de randonnée, le ski de fond, les raquettes ou la luge, et certains commerces demeurent ouverts.

Le Premier ministre Jean Castex l'avait expliqué en conférence de presse à la fin du mois de novembre : "Bien entendu, il sera loisible à chacun (...) de se rendre dans ces stations pour profiter de l'air pur de nos belles montagnes, des commerces - hors bars et restaurants - qui seront ouverts. Simplement, toutes les remontées mécaniques et les équipements collectifs seront fermés au public". Avant que n'arrivent les vacances de février, on vous détaille ci-dessous ce qui est ouvert ou fermé dans les stations de ski françaises, et les activités de plein air qui y sont proposées.

Qu'est-ce qui est ouvert dans les stations de ski françaises ?

Compte-tenu de la situation sanitaire, les stations de ski de France ne peuvent assurer qu'un service "minimum" jusqu'à nouvel ordre, avec les commerces qui peuvent rester ouverts comme les épiceries, les magasins de souvenirs et de sports, les pharmacies et les centres médicaux, mais les remontées mécaniques, les bars, les restaurants, les clubs et les villages de vacances qui restent fermés. De nombreux établissements de restauration proposent la vente à emporter.

Quelles activités peut-on pratiquer actuellement dans les stations de ski ?

Si vous vous rendez dans une station de ski française, vous pouvez y pratiquer la luge, le traîneau à chiens, le ski nordique, le ski de fond et le ski de randonnée, mais pas le ski alpin. Pour les jeunes enfants, bien évidemment, les jardins de neiges sont accessibles. Rien n'est perdu, donc, pour les professionnels de la montagne. "Les professionnels anticipent une fréquentation des stations de l'ordre de 30%, indépendamment des remontées mécaniques", avait commenté le secrétaire d'État au Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne. Découvrez ci-dessous notre sélection des stations de ski françaises qui proposent des myriades d'activités en dehors du ski alpin :

A quand le réouverture des remontées mécaniques dans les stations de ski ?

Pas de réouverture avant février a minima compte tenu de la situation sanitaire préoccupante... Jeudi 7 janvier 2021, le Premier ministre Jean Castex a tenu une conférence de presse pour annoncer officiellement que l'exécutif renonçait à ouvrir les remontées mécaniques dans les stations de ski ce mois-ci. "Les remontées mécaniques ne pourront pas rouvrir tout de suite (...) il serait prématuré de prendre une décision aujourd'hui. Nous ferons un point le 20 janvier à deux semaines du début des vacances scolaires". "L'Etat continuera d'accompagner les opérateurs de la montagne", a-t-il ajouté. Les Français devront donc attendre jusqu'au 20 janvier pour savoir s'ils pourront partir à la neige pendant les vacances de février.

Quels pays frontaliers ont rouvert leurs remontées mécaniques dans les stations de ski ?

En Espagne, les stations de ski ont rouvert leurs remontées mécaniques mais les contrôles à la frontière sont renforcés. Les skieurs français sont acceptés à condition de se soumettre à un test PCR et à une période d'isolement de 7 jours en cas de résultat positif. En Andorre en revanche, les pistes des stations de ski ne sont accessibles qu'aux résidents de la principauté. L'Italie a de son côté repoussé l'ouverture de ses remontées mécaniques au 18 janvier...

120 000 emplois saisonniers en péril, de nouvelles mesures d'aide financière

Les 350 stations de ski de France représentent 10 milliards d'euros de retombées économiques et 120 000 emplois saisonniers. Ces derniers ne pouvaient jusqu'à présent bénéficier du chômage partiel, tout comme les moniteurs de ski ou les petits commerces des stations de ski qui ont le statut de travailleurs indépendants. Afin d'indemniser les pertes de recettes occasionnées, la ministre du Travail Elisabeth Borne avait annoncé que le dispositif d'activité partielle allait être étendu aux entreprises du secteur des sports d'hiver "afin de permettre sans tarder aux professionnels du secteur de sécuriser les embauches de saisonniers" et ce "jusqu'à la reprise d'activité dans les stations".

Le secrétaire d'État au Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne avait quant à lui annoncé "un nouveau dispositif ad hoc pour indemniser les sociétés de remontées mécaniques, publiques et privées", ainsi que les commerces des stations, domaines et vallées skiables.