Commerce non essentiel : une ouverture le 19 mai avec jauges réduites

Chargement de votre vidéo
"Commerce non essentiel : une ouverture le 19 mai avec jauges réduites"

Commerce non essentiel : une ouverture le 19 mai avec jauges réduites COMMERCE et DECONFINEMENT. Les magasins, centres commerciaux et les rayons dits "non essentiels", actuellement fermés, vont pouvoir rouvrir leurs portes le 19 mai, dans tout le territoire national. Des jauges et autres mesures de freinage contre le Covid-19 seront toutefois mises en place.

[Mis à jour le 10 mai 2021 à 21h50] La réouverture de l'ensemble des commerces de biens non essentiels, tout comme les rayons non alimentaires des grandes surfaces, est prévue pour le mercredi 19 mai 2021. Les réouvertures seront toutefois "conditionnées au respect des jauges et protocoles adaptés à chaque lieu et activités". Dans un entretien accordé au Parisien ce lundi 10 mai, le Premier ministre Jean Castex a détaillé, pour chaque commerce, les jauges qui seront mises en place (voir plus bas).

Afin de compenser avec la perte de leur chiffre d'affaires pendant les nombreuses semaines de fermeture, les commerces non essentiels ont  demandé l'autorisation d'ouvrir le dimanche. Le ministre de l'économie Bruno Le Maire s'est dit "favorable", sur France Info, "à ce qu'on fasse preuve de souplesse sur les ouvertures le dimanche. Nous allons regarder cela avec Elisabeth Borne, mais c'est une demande qui me paraît parfaitement légitime" a-t-il annoncé ce lundi matin.

Quel protocole sanitaire pour la réouverture des commerces ?

A la date du 19 mai 2021, tous les commerces, même les centres commerciaux, pourront rouvrir leurs portes dans l'Hexagone. A cette même date, les restaurants et bars pourront aussi rouvrir, mais uniquement pour les tables en terrasse, réduite de 50%, et avec un maximum de six personnes à table. Le couvre-feu sera d'ailleurs décalé à 21 heures. Les salles de sport et enceintes sportives pourront rouvrir avec des jauges limitées, comme les salles de spectacle. 

Quelle capacité d'accueil pour la réouverture des commerces ?

La réouverture des commerces devra se faire suivant un protocole sanitaire strict. Le respect strict des gestes barrières comme le port du masque, mais aussi des jauges limitées sont à appliquer suivant le calendrier présenté par le Premier ministre au Parisien ce lundi 10 mai :

  • 19 mai : la jauge sera de 8 m² par client.
  • 9 juin : La jauge sera de 4 m² par client.
  • 30 juin : les jauges ne seront plus réduites.
  • Nota bene : dans les centres commerciaux, un protocole sanitaire renforcé doit respecter la jauge d'une personne pour 10 m², ainsi qu'un renouvellement de l'air puissant à l'aide de centrales d'aération performantes.

Le HCSP (Haut Conseil de la Santé Publique) actualise régulièrement ses recommandations relatives au protocole sanitaire dans les ERP (Etablissements Recevant du Public) et à ce titre, a publié un avis en date du 28 avril, relatif à l'aération et la ventilation des ERP dans le contexte de la pandémie Covid-19 : "Le HCSP recommande d'effectuer une aération des espaces clos des ERP en présence des personnes et d'ouvrir les fenêtres au moins 5 minutes toutes les heures. Dans les situations ou l'aération n'est actuellement pas possible ou insuffisante (ex. fenêtres bloquées), des solutions techniques doivent être mises en place (par ex. abattants ou aérateurs dans la partie supérieure des fenêtres, ventilation par insufflation, etc.). La diminution du taux d'occupation des locaux peut alors contribuer à l'obtention d'une qualité de l'air satisfaisante".

Quel est le protocole sanitaire renforcé dans les commerces qui sont actuellement ouverts ? 

Les commerces qui restent ouverts appliquent un protocole sanitaire renforcé, proposé par les fédérations de commerçants, dont les options ont été validées par le Haut conseil de la santé publique en novembre dernier. Depuis le 1er février 2021, les grandes surfaces de plus de 400 mètres carrées s'adaptent à de nouvelles jauges de fréquentation par m² de surface. Le protocole sanitaire est désormais le suivant : 

  • une jauge d'accueil du public de 10 m² par client pour les magasins de plus de 400 mètres carrés.
  • une jauge d'accueil du public de 8 m² par client pour les magasins de moins de 400 mètres carrés. Sur une surface de 100 m² par exemple, 12 clients maximum peuvent y entrer. Cela s'entend sans compter le commerçant et ses salariés." La jauge ne s'applique donc qu'aux clients. "Lorsqu'un couple entre avec un enfant dans un commerce, ils ne compteront que pour une personne", a précisé le Premier ministre.
  • Les commerces de plus de 400 m² doivent prévoir un système de comptage et du gel hydroalcoolique à l'entrée, un sens de circulation et un renouvellement régulier de l'air par ventilation naturelle ou par un système d'aération mécanique.
  • Port du masque obligatoire.
  • Gel hydroalcoolique obligatoire à l'entrée du magasin.
  • Des prises de rendez-vous non obligatoires mais conseillées (notamment pour les coiffeurs).
  • Informations précises apportées aux clients sur la capacité d'accueil affichée et visible depuis l'extérieur, les heures d'affluence ou encore une limitation du temps de présence souhaitable.
  • Une invitation à télécharger l'application Tous AntiCovid. 

En attendant cette date du 19 mai, les commerces jugés non essentiels restent fermés. La liste des magasins autorisés à rester ouverts a nettement évolué depuis le dernier confinement. Coiffeurs, magasins de fleurs et plantes, mais aussi libraires ou auto-écoles restent ainsi ouverts au public. Retrouvez ci-dessous la liste des magasins et produits essentiels ou non-essentiels, définie par le décret n° 2021-296 du 19 mars 2021.

Quels sont les magasins et commerces ouverts en confinement ?

Comme l'a précisé le Premier ministre Jean Castex, "seuls les commerces vendant des biens et des services de première nécessité sont autorisés à ouvrir". Mais quels sont ces commerces dits "essentiels" autorisés à accueillir du public jusqu'à 19 heures dans la France confinée ? Les fleuristes, libraires, disquaires, coiffeurs, cordonniers, chocolatiers et concessionnaires automobiles sont désormais considérés comme des commerces essentiels depuis janvier et février 2021. Découvrez la liste allongée par le gouvernement, avec en gras les nouveautés par rapport aux derniers confinements :

  • Fleuristes et autres magasins de plantes et de fleurs
  • Coiffeurs (à domicile également)
  • Libraires
  • Disquaires
  • Magasins de jeux vidéo
  • Réparateurs d'instruments de musique
  • Chocolatiers
  • Cordonniers
  • Concessionnaires automobiles (sur rendez-vous)
  • Visites de biens immobiliers
  • Auto-écoles (cours théoriques uniquement à distance, mais les leçons pratiques et examens du permis de conduire sont maintenus)
  • Bibliothèques 
  • Médiathèques
  • Centres de documentation (avec prises de rendez-vous)
  • Supérettes
  • Supermarchés (n'ouvrent que les rayons mentionnés dans la liste plus bas)
  • Hypermarchés (n'ouvrent que les rayons mentionnés dans la liste plus bas)
  • Fast-foods (McDo, Burger King, Quick et KFC) et autres take away
  • Les centres commerciaux de moins de 10 000 m² ne peuvent ouvrir que pour les produits mentionnés plus bas.
  • Marchés de plein air
  • Marchés couverts : "seuls les commerces alimentaires ou proposant la vente de plantes, fleurs, graines, engrais, semences et plants d'espèces fruitières ou légumières sont autorisés dans les marchés couverts"
  • Magasin d'alimentation générale
  • Magasin de produits surgelés
  • Primeurs
  • Bouchers
  • Poissonniers
  • Boulangers
  • Pâtissiers
  • Cavistes
  • Autres magasins spécialisés en détail alimentaire
  • Distributions alimentaires assurées par des associations caritatives
  • Marchands de journaux
  • Papeteries
  • Bureaux de tabac
  • Pharmacies
  • Opticiens
  • Magasins d'articles médicaux et orthopédiques
  • Magasins pour les animaux de compagnie
  • Blanchisserie-teinturerie
  • Laverie
  • Pressings
  • Merceries
  • Jardineries
  • Magasins de bricolage, quincailleries, peintures et verres (excepté les magasins de bricolage de 10 000 mètres carrés et plus - voir la liste dans notre article dédié : Quels magasins de bricolage sont ouverts ?)
  • Commerces de gros
  • Garde-meubles
  • Stations-service
  • Garages automobiles
  • Ateliers de réparation automobile
  • Garages et magasins de vélos
  • Locations de véhicules et d'équipements
  • Magasins de moto et de vélo
  • Magasins nécessaires aux exploitations agricoles
  • Magasins d'équipement informatique
  • Commerce d'ordinateurs, d'unités périphériques et de logiciels
  • Commerce de matériels de télécommunication
  • Vente par automates et autres commerces de détail hors magasin
  • Services funéraires
  • Cimetières
  • Parcs et jardins
  • Forêts et plages
  • Bureaux de poste
  • Bibliothèques universitaires ouvertes sur rendez-vous
  • Agences d'intérim
  • Pôle Emploi
  • CAF
  • Guichets des impôts
  • Guichets des mairies
  • Bureaux d'études des secteurs industriels
  • Lieux de culte (les cérémonies religieuses sont cependant interdites, à l'exception des enterrements dans la limite de 30 personnes et des mariages dans la limite de 6 personnes)
  • Commissariats
  • Préfectures
  • Banques et assurances
  • Hôtels et hébergements de courte durée lorsqu'ils constituent pour les personnes qui y vivent un domicile régulier.
  • Campings et parcs pour caravanes ou véhicules de loisirs lorsqu'ils constituent pour les personnes qui y vivent un domicile régulier.

Quelle est la liste des produits essentiels dans les grandes surfaces ?

Dans les grandes surfaces, les produits de ces rayons restent autorisés à la vente mais une jauge en terme de capacité d'accueil contraint les établissements à assurer un espace de 4 mètres carrés par client.

  • Alimentation (frais, surgelés, pain)
  • Alimentation des animaux de compagnie
  • Boissons
  • Epicerie
  • Produits pour bébé, de puériculture
  • Parapharmacie
  • Petit électroménager
  • Produits d'entretien
  • Produits d'hygiène et de beauté
  • Parfums et produits cosmétiques (maquillage)
  • Papeterie
  • Journaux
  • CD/DVD
  • Livres
  • Jeu vidéo
  • Equipements informatiques et de téléphonie
  • Jardinerie
  • Produits nécessaires à l'exploitation de terres agricoles
  • Quincaillerie, bricolage, matériaux de construction
  • Textiles nécessaires au maintien d'une activité (tablier, bleu de travail)
  • Entretien automobiles, motocycles, cycles et des véhicules, engins et matériels agricoles
  • Carburants

Quels sont les magasins et commerces fermés en confinement ?

Tous les commerces jugés non "essentiels" à la vie de la Nation, tels qu'ils sont définis par l'arrêté, sont fermés en France métropolitaine. Les commerces non-essentiels peuvent mettre en place des systèmes de livraison et de retrait de commande. Découvrez la liste ci-dessous :

  • Cafés, bars et restaurants (sauf pour la vente à emporter et la livraison)
  • Enseignes d'habillement
  • Centres commerciaux de 10 000 m² et plus : il est à noter que l'ensemble des magasins non alimentaires faisant partie de ces centres commerciaux, comme les magasins de vêtements, de bricolage ou de décoration, sont fermés, à l'exception des pharmacies et des enseignes alimentaires (chocolateries, boulangeries, magasins de surgelés et l'ensemble des commerces de détail alimentaires). La livraison des produits à domicile reste toutefois possible pour les magasins fermés, mais pas le click&collect (l'activité de retrait de commandes). Egalement, les restaurants faisant partie de ces centres commerciaux ne peuvent pas faire de vente à emporter. 
  • Boutiques non-alimentaires de 10 000 mètres carrés et plus
  • Magasins de jouets
  • Horlogers
  • Bijoutiers
  • Instituts de beauté et de pédicure non-médicale
  • Salons de manucure
  • Salons de massage
  • Prestations de service à domicile (sauf pour les coiffeurs à domicile qui sont autorisés à exercer leur profession)
  • Studios de tatouage et de piercing
  • Piscines
  • Saunas et hammams
  • Etablissements de cure thermale ou de thalassothérapie
  • Gymnases
  • Salles de sport
  • Salles de danse
  • Boîtes de nuit et discothèques
  • Salles de jeux (casinos, bowlings)
  • Stades
  • Hippodromes
  • Cinémas
  • Parcs de loisirs (Disneyland Paris, Parc Astérix, Nigloland, etc.)
  • Zoos
  • Chapiteaux
  • Salles de spectacle
  • Théâtres 
  • Musées
  • Galeries d'art
  • Monuments
  • Salles de concerts
  • Salles polyvalentes
  • Salles d'expositions
  • Foires-expositions et salons
  • Salles de réunion, d'audition ou de conférence
  • Campings de loisirs, villages vacances et hébergements touristiques
  • Universités et établissements d'enseignement supérieur

Quels sont les produits non essentiels dans les grandes surfaces ?

La liste des produits jugés "non essentiels", donc interdits à la vente dans les rayons de grande surface, s'est allongée dans le but de rétablir l'équité entre les petits commerces jugés "non essentiels" entièrement fermés et les grandes surfaces qui étaient jusqu'à présent ouvertes dans leur totalité. Les rayons de produits culturels ne font désormais plus partie de cette liste depuis le mois de février 2021. Le gouvernement oblige les supermarchés, magasins multi-commerces, hypermarchés et autres magasins de vente de plus de 400 m² de fermer les rayons suivants :

  • Rayon textile
  • Rayon chaussures
  • Rayon prêt-à-porter
  • Rayon bijouterie
  • Rayon décoration et arts de la table
  • Rayon ameublement
  • Rayon gros électroménager
  • Rayon jouets 

Les commerces essentiels et non essentiels définis par un décret 

La liste des commerces ouverts ou fermés durant ce troisième confinement est définie par le décret n° 2021-296 du 19 mars 2021 modifiant le décret n° 2020-1310 du 29 octobre 2020 du ministère de la Santé. Le décret prévaut pour juger quel commerce est défini comme "essentiel" ou "non essentiel" à la vie de la Nation. 

Dans cet arrêté, il y est stipulé notamment qu'"il y a lieu de fermer les lieux accueillant du public non indispensables à la vie de la Nation tels que les cinémas, bars ou discothèques ; qu'il en va de même des commerces à l'exception de ceux présentant un caractère indispensable comme les commerces alimentaires, pharmacies, banques, stations-services ou de distribution de la presse ; que compte tenu de leur contribution à la vie de la Nation, les services publics resteront ouverts y compris ceux assurant les services de transport". Quelques exceptions ont toutefois été apportées depuis le 19 mars 2021, mentionnées en gras dans notre liste plus haut.

Quelle date d'ouverture des musées, salles de théâtre et spectacle ?

Le gouvernement envisageait une réouverture progressive de ces établissements "entre la mi-mai et le début de l'été". Verdict, ce sera le 19 mai pour les cinémas, musées, monuments, théâtres et autres lieux de spectacles assis. Une jauge sera toutefois instaurée, elle sera de 35 % de sa capacité d'accueil maximale, avec un plafond à 800 spectateurs.

Les établissements culturels, tout comme les stades, les cirques, les zoos, les salles de jeux et les casinos seront les premiers sur la liste à rouvrir, devant les parcs d'attractions. Découvrez la liste des établissements concernés par la future nouvelle échéance du 19 mai :

  • Théâtres (jauge réduite à 35%)
  • Salles de spectacle (jauge réduite à 35%)
  • Cinémas (jauge réduite à 50%)
  • Musées (jauge de 8 m² par personne)
  • Salles d'expositions (jauge de 8 m² par personne)
  • Monuments (jauge de 8 m² par personne)
  • Conservatoires et écoles de musique (jauge réduite à 35%)
  • Salles de jeux - casinos, bowlings (jauge réduite à 35%, les activités avec contact restent fermées). 
  • Chapiteaux (jauge réduite à 35%)
  • Zoos (jauge réduite à 50%)
  • Piscines couvertes (jauge réduite à 35 %)
  • Salles de sport (jauge réduite à 35 %, ouverture uniquement pour les pratiquants prioritaires)

Quelle date de réouverture pour les restaurants et les bars ?

Les restaurants, bars et café vont commencer par rouvrir leur terrasse le 19 mai. Toutefois, seules les terrasses pourront rouvrir et avec des tables limitées à 6 personnes, et à 50% de leur capacité d'accueil à l'exception des restaurants d'hôtels. A partir du 9 juin, le protocole sera assoupli avec l'ouverture des salles intérieures, toujours pour des tables de six personnes maximum et à 50% de leur capacité d'accueil, sauf pour les terrasses, à 100%. Enfin, le 30 juin, un point d'étape sera fait et pourrait permettre d'alléger ce dispositif.

Quelle date de réouverture pour les salles de sport ?

Pour les salles de sport, même date de réouverture que les restaurants. Leur réouverture aura lieu à partir du 19 mai avec des jauges limitées d'abord à 35 %, et une ouverture uniquement pour les pratiquants prioritaires (mineurs en milieu scolaire, en périscolaire et pour les activités extrascolaires).

Quels étaient les commerces déjà fermés, et qui le restent jusqu'à nouvel ordre ?

Dans ses dernières annonces, à aucun moment le président de la République ne cite de date de réouverture pour les parcs de loisirs (Disneyland Paris, Parc Astérix, Nigloland, etc.), ni pour les boîtes de nuit et discothèques...

Lire aussi

Consultez les chiffres du coronavirus dans votre commune

Nouveaux cas de covid, taux de positivité des tests, part de la population testée... Linternaute vous propose de consulter gratuitement les données sur l'évolution de l'épidémie dans votre commune. Voir