France - Danemark : les Bleus, qualifiés pour les demi-finales, le résumé du match

"France - Danemark : les Bleus, qualifiés pour les demi-finales, le résumé du match"

France - Danemark : les Bleus, qualifiés pour les demi-finales, le résumé du match France - Danemark. Au terme d'un match infernal, Nikola Karabatic et ses coéquipiers arrachent la victoire face aux Danois au bout du suspense(30-29) et s'offre une place dans le dernier carré où ils affronteront la Suède.

En direct

22:35 - Merci

Merci à toutes et à tous de nous avoir pour cette victoire de l'équipe de France face au Danemark au terme d'un final à suspense (30-29). Rendez-vous vendredi pour la demi-finale face à la Suède.

22:28 - Revenus d'on ne sait où

Revenus d'on ne sait où - France - Danemark ©

Il y a  des matches comme ça dont on ne sait pas comment on a fait pour les remporter, ces matches presque perdus d'avance, où rien ne va dans le bon sens où alors celui de l'adversaire. L'équipe de France a vécu cette histoire, ce soir, dans un MVM Dome, une nouvelle fois hostile, face à une formation danoise si sûre de sa force même en l'absence de ses cadres artilleurs Hansen et Gidsel, ménagés en vue des demi-finales. Longtemps, on a cru que les Français allaient devoir faire leur valise, lassés de voir Möller puis Landin multiplier les parades et renvoyer leurs tirs, lassés de voir Kirkelokke et Holm les transpercer dans toutes les positions, le duo empilant 19 buts au total sur les 29 de leur équipe. Un festival.

Puis la rencontre commença à tourner, comme si alors que l'espoir s'amenuisait, les Français furent pris d'une furieuse envie de vivre, quand les Danois se ratatinaient écrasés par les efforts accumulés et un ballon qui devenaient soudain plus lourds. Symbole d'une agressivité retrouvée, Fabregas se faisait expulser pour un troisième 2 minutes. Qu'importe, cela réveillait les siens qui haussaient le ton alors qu'ils venaient de prendre un nouvel éclat, encaissant deux buts en sortie de temps-mort, alors qu'ils étaient revenus à 3 buts. Ce fut à cet instant que la machine s'enraya côté danois. L'attaque si fluide des Scandinaves se grippa avec pour meilleure illustration ce kung-fu complètement manqué à dix minutes de la fin du match. Si flamboyant, Kirkelokke rencontrait deux échecs et permettaient aux Bleus de recoller. L'atmosphère monta d'un coup pour devenir étouffante alors que l'écart se réduisait. Mem puis Karabatic forçaient le verrou avec réussite et instillaient le doute. Sur un contre dans le secteur central, le vétéran tricolore se jetait au sol pour récupérer le ballon avant de rater sa passe vers l'avant. Une occasion manquée d'égaliser alors que le but danois avait été déserté. Fantomatique, Gérard choisissait ce moment pour sortir du pied une tentative d'Antonsen. Dans la foulée, Richardson, précieux par son apport offensif, arrachait un penalty que Descat se chargeait de transformer.

Les deux équipes étaient dos à dos et le thriller hongrois prenait une autre tournure. Une ultime perte de balle dans l'entonnoir du secteur central donnait l'occasion aux Français de passer devant pour la première fois du match. Mem ne se faisait pas prier. Une ultime défense agressive contrant Holm et une passe égarée de Kirkelokke scellait le sort d'un match que les Bleus auraient dû perdre. Mais en traînard, les champions olympiques ont montré leurs tripes, fait mine d'un caractère et d'une solidarité digne de leur rang, et arracher une victoire de trainard. Un succès qui pourrait faire date dans la jeune histoire de ce groupe France, pourtant chahuté par les circonstances. La voie des demi-finales est ouverte.

22:26 - La France retrouve le dernier carré

Deux ans après la déroute de l'Euro 2020, l'équipe de France se hisse en demi-finale de l'épreuve continentale, comme en 2018 en Croatie où elle avait terminé troisième. Les Bleus espèreront une autre fin et imiter leurs aînés de 2014, dernier triomphe français sur la scène européenne.

22:20 - "On aurait pu lâcher mais non"

"Il y a des jours comme ça où vous êtes sur les ballons et ils rentrent... La première mi-temps, pour nous les gardien, n'a pas été bonne. On aurait pu, on aurait limiter la casse. Il faut saluer l'état d'esprit. A la mi-temps, on ne s'est pas éparpillé, on s'est dit que si on perd, on perdra avec les honneurs. On a dû passer devant à la 57ème, quelle histoire, quelle abnégation. On aurait pu lâcher mais non, on se bat. C'est une vraie fierté ce soir", a déclaré après la rencontre sur beIN Sports, Vincent Gérard, longtemps en grande difficulté avant de réaliser ses premiers arrêts dans le dernier quart d'heure.

22:16 - "On y a toujours cru"

"C'était vraiment au mental. En première mi-temps, tout leur réussissait et nous, tout allait de travers. On s'est vraiment accroché. On avait trente minutes pour ne rien regretter. Tout n'était pas mauvais mais nos tirs ne rentraient pas. On y a toujours cru et la réussite a tourné de notre côté. Eux ce sont mis à douter et on a mis les buts importants", a réagi Nikola Karabatic, au micro de beIN Sports.

22:12 - La Suède au menu

Après cette victoire contre le Danemark, l'équipe de France se projette vers les demi-finales où un autre représentant scandinave l'attend. En effet, en finissant première de son groupe, elle obtient le droit d'affronter la Suède. Dans l'autre rencontre, l'Espagne se présentera face au Danemark.

22:08 - "Un truc est né ce soir"

"C'est énorme. Je pense qu'on a été un peu pris par l'enjeu. on rate complètement notre entame de match en défense. On prend l'eau et on n'a rien pour se rattraper. Derrière, on n'a rien lâché. On est resté à -5 longtemps. On y a toujours cru. On a eu des moments charnière, on a eu peu d'arrêts, on a eu des pertes de balles, l'ancien Niko (Karabatic) qui se jette sur un ballon et au final, on est récompensé. J'ai l'impression qu'un truc est né ce soir. Tout le monde nous voyait perdre tôt et ce soir, on a prouvé. Mais ce n'est pas finit. Ce n'est que le premier objectif d'atteindre le dernier carré. Maintenant, on va essayer de rouler sur tout le monde", a salué Valentin Porte, très heureux de la victoire et de la qualification de l'équipe de France.

22:03 - La France se qualifie en demi-finale !

Au bout d'un match infernal où ils auront longtemps été l'ombre d'eux-mêmes, les Français dominent les Danois et s'invitent en demi-finale de l'Euro. Menés toute la rencontre, Richardson, Mem et consort ont su faire basculer le sort du match dans les dernières minutes. Avec ce succès, la France finti première du Groupe I.

22:01 - Kirkelokke perd le ballon

Les Bleus ont verrouillé l'accès à leur zone. Kirkelokke force son renversement vers Jakobsen et expédie sa passe dans la tribune. Il reste moins d'une minute et les Français ont une balle de  +1.

22:00 - Mem met les Bleus devant

L'équipe de France prend l'avantage ! Après une bonne combinaison sur la base arrière, Richardson part à droite, donne dans le dos à Mem qui passe dans le secteur central pour aller tromper Landin (30-29).

21:59 - Perte de balle danoise

Les Danois sont empêtrés dans le secteur central et ne parviennent à écarter. Là, Lauge Schmidt rate sa passe pour Antonsen et Karabatic récupère.

21:57 - Descat égalise

Richardson attaque fort dans l'axe central et provoque un penalty. Descat ne tremble pas et ramène les Bleus à hauteur (28-28).

21:56 - Gérard du pied

Au ras de la zone, dans le dos de la défense française, Antonsen hérite du ballon mais voit son tir en bas à gauche repoussé par le pied de Gérard. Les Bleus peuvent égaliser.

21:54 - La mauvaise passe de Karabatic

Lauge Schmidt est contré par le bloc central. Karabatic se jette sur le ballon repoussé et veut donner à son partenaire venu à hauteur mais le ballon lui reste dans les mains. Balle perdue alors que le but danois était vide.

21:54 - Karabatic en force

D'une course croisée, Karabatic vient ferrailler dans le secteur central, se décentre à droite et réussit à battre d'un tir à gauche Landin (27-28).

LIRE PLUS