Karim Benzema : une suspension en forme de "crève-cœur" pour Noël Le Graët [VIDEO]

Karim Benzema : une suspension en forme de "crève-cœur" pour Noël Le Graët [VIDEO] BENZEMA SUSPENDU - Noël Le Graët, le président de la fédération française de football, a décidé de suspendre Karim Benzema de l'équipe de France, tant que la justice n'aura pas tranché ce dossier.

[Mis à jour le 10 décembre 2015 à 17h34] Karim Benzema suspendu de l'équipe de France jusqu'à nouvel ordre. C'est la "sanction" qu'a annoncée Noël Le Graët, le président de la Fédération française de football, en parlant de "crève-cœur" ce jeudi, à 16 heures, devant la presse. "Il n'est pas sélectionnable et il ne sera pas sélectionnable au mois de juin pour l'Euro 2016 si la situation n'évolue pas". Pour que Benzema revienne en équipe de France, il faut que "le juge décide que le dossier est vide, ou que Valbuena et lui redeviennent copains, si la juge décident qu'ils puissent se revoir". Visiblement ému, ou embarrassé, le patron du foot français a également qualifié Benzema de "mec bien", ajoutant : "sanctionner, cela n'a jamais été ma tasse de thé". Noël Le Graët a pourtant dû se résoudre à cette mise à l'écart, au nom de l'éthique, une décision "qui fait mal au cœur", selon ses propres termes. Découvrez sa déclaration en vidéo :

Pourtant, dans un premier temps, le patron du foot français n'avait semble-t-il pas envisagé cette suspension. Après l'annonce de la mise en examen de Benzema dans cette affaire de chantage à la sextape, il avait même publiquement soutenu l'avant-centre des Bleus en déclarant, le 5 novembre : "J'ai pour lui beaucoup d'affection. C'est un joueur énorme et un homme de grande qualité. On ne le laisse pas tomber. [...] Je ne le condamne pas. A cette heure-ci, je lui fais confiance". La Fédération s'était toutefois portée partie civile, le 28 novembre, pour avoir accès aux pièces du dossier. Noël Le Graët a du ensuite composer avec les déclarations de Patrick Kanner, le ministre des Sports, et Manuel Valls, le Premier ministre, qui s'étaient prononcés en faveur d'une mise à l'écart des joueurs mis en examen, donc de Karim Benzema, puis avec l'interview édifiante de Mathieu Valbuena au Monde et l'interview maladroite de Benzema sur TF1.

Autant d'éléments qui ont nourri la réflexion de Noël Le Graët, et qui l'ont décidé à suspendre Karim Benzema. Si le patron de la FFF porte beaucoup d'estime à Benzema, il a aussi fait de la restauration de l'image des Bleus une priorité depuis plusieurs années. Un argument qu'il a suggéré pour justifier sa décision, lors de sa conférence de presse, cet après-midi. Une question reste toutefois en suspens : combien de temps l'attaquant de l'équipe de France va-t-il être suspendu ? Pour répondre à cette question, Le Graët s'en remet à l'enquête puisqu'il a expliqué que Benzema ne serait pas sélectionnable tant que la situation n'aura pas évolué, autrement dit tant que la justice n'aura pas rendu son verdict. Rappelons que le prochain rendez-vous des Bleus est prévu le 25 mars prochain, pour le match amical face aux Pays-Bas.

EN VIDEO - Le clan Benzema souhaite une confrontation avec Mathieu Valbuena.