Démission d'André Villas-Boas (OM) : qui pour le remplacer ?

Démission d'André Villas-Boas (OM) : qui pour le remplacer ? André Villas-Boas, l'entraîneur de l'OM, a présenté sa démission à ses dirigeants en raison de divergences sur le mercato. Le coach portugais a été mis à pied et va quitter l'Olympique de Marseille, qui se cherche désormais un nouveau coach.

[Mis à jour le 2 février 2021 à 17h28] André Villas-Boas a provoqué un nouveau séisme à l'OM, aujourd'hui, en annonçant devant la presse qu'il avait présenté sa démission à ses dirigeants, en raison de désaccords sur la politique sportive du club et plus précisément sur la gestion du mercato (voir ci-dessous). La direction de l'Olympique de Marseille a réagi dans l'après-midi via un communiqué en signifiant la mise à pied de son coach et en indiquant : "Cette décision conservatoire est devenue inévitable compte tenu de la répétition récente d'agissements et d'attitudes qui nuisent gravement à l'institution Olympique de Marseille et à ses salariés qui la défendent quotidiennement. Les propos notamment tenus aujourd'hui en conférence de presse à l'égard de Pablo Longoria, directeur général chargé du football, sont inacceptables. Son investissement exceptionnel ne saurait être remis en cause et a au contraire été salué par tous pendant ce mercato hivernal marqué par une crise sans précédent. D'éventuelles sanctions seront prises à l'encontre d'André Villas-Boas à l'issue d'une procédure disciplinaire".

Jacques-Henri Eyraud, le président de l'OL et ses conseillers sont désormais confrontés à une question cruciale : qui pour remplacer Villas-Boas ? Le week-end dernier, L'Equipe indiquait dans ses colonnes que Lucien Favre, l'ancien coach de Nice et du Borussia Dortmund avait été approché en vain, mais son nom pourrait rapidement ressurgir au regard des derniers événements. La presse espagnole indiquait, elle, ces derniers jours, qu'Ernesto Valverde, ex-coach du Barça figurait également dans le viseur de Pablo Longoria, le directeur du football à l'OM. A plus long terme, et davantage à l'horizon de la saison prochaine, les profils de Christophe Galthier, qui ne quittera pas Lille en cours de saison, et de Laurent Blanc, qui a récemment repris du service au Qatar, dans le club d'Al-Rayyan, auraient de quoi séduire, d'autant que les deux hommes ont déjà témoigné à de nombreuses reprises de leur attachement à l'OM ces dernières années… En attendant, selon L'Equipe, c'est Nasser Larguet, le responsable du centre de formation, qui pourrait prendre place sur le banc mercredi pour Marseille - Lens, accompagné de Philippe Anziani, l'entraîneur de la réserve olympienne, et de son adjoint Maxence Flachez.

André Villas-Boas, les raisons d'une démission

Pour expliquer sa décision ce mardi, le coach portugais a expliqué avoir très mal digéré le fait de ne pas avoir été consulté au sujet du dernier transfert en date effectué par l'OM, celui du milieu de terrain Olivier Ntcham, censé pallier le départ de Morgan Sanson. "Je n'ai rien à voir avec cette décision, je l'ai apprise le matin, a indiqué Villas-Boas en conférence de presse. C'est précisément un joueur pour lequel j'avais dit non. J'ai présenté ma démission à la direction. Sans rien voler à OM. Je ne suis pas d'accord avec la politique sportive. Ce club a déjà vécu deux ou trois ans de n'importe quoi sur l'aspect des transferts". La déclaration d'André Villas-Boas en vidéo :

"La direction m'a demandé un peu de temps", a précisé Villas-Boas, avant d'ajouter : "Ce n'est pas un problème. J'ai beaucoup de respect pour Frank (McCourt, le propriétaire du club). Si c'est non, c'est non, et on continue. Ce n'est pas la première fois qu'un joueur qui n'est pas le choix d'un entraîneur arrive dans un club, mais ce n'est pas ma façon de travailler. Je veux bien préciser que je ne veux rien de l'OM, je ne veux pas d'argent". Quoi qu'il en soit, l'Olympique de Marseille continue de s'enfoncer dans la crise en ce début d'année 2021, sur fond de résultats sportifs décevants et quelques jours après la fronde des supporters et les violences perpétrées au centre d'entraînement de la Commanderie. "Ma décision n'a rien à voir avec les incidents de samedi dernier, a par ailleurs précisé André Villas-Boas, qui critique en creux les choix stratégiques de Pablo Longoria, le directeur général du football à l'OM. C'est juste par rapport à ce que je veux sur les aspects sportifs et qui n'a pas été compris".