Gabon - Maroc : Un nul et des heureux, le résumé du match de la CAN.

"Gabon - Maroc : Un nul et des heureux, le résumé du match de la CAN."

Gabon - Maroc : Un nul et des heureux, le résumé du match de la CAN. Au terme d'une rencontre animée, le Maroc et le Gabon se séparent sur un match nul (2-2). Si les Marocains terminent en tête du Groupe C, le Gabon valide sa participation aux huitièmes de finale de la CAN.

En direct

22:22 - Merci

Merci à toutes et à tous de nous avoir suivis pour ce nul spectaculaire entre le Maroc et le Gabon, qui aura vu la qualification des deux nations pour les huitièmes de finale de la CAN.

22:20 - Nul et heureux

Nul et heureux - Gabon - Maroc ©

Qui aurait cru que cette rencontre prendrait cette tournure à la lueur de vingt premières minutes d'un ennui profond. Tant le Maroc que le Gabon semblait se satisfaire d'un rythme amorphe dans la douceur de la nuit camerounaise. Puis une glissade de Chakla mis le feu aux poudres et fit tout exploser. Sur un long dégagement anodin d'Amonome, le défenseur marocain qu'Halilhodzic avait titularisé pour faire souffler Saïss, enrhumé dans la semaine, perdait ses appuis et ouvrait la voie à Allevinah en embuscade dans son dos. L'attaquant de Clermont se présentait seul face à El-Kajoui et ouvrait le score d'un frappe croisée. Inoffensifs jusque-là, les hommes de Patrice Neveu prenaient l'avantage. Boostés, ils emballaient la suite de cette première période. Boupendza d'abord, puis Kanga auteur d'un missile sur coup franc de 45 mètres et enfin Palun de la tête furent tout près de réaliser le break et de punir un adversaire sans idée, ni intensité. Malheureusement pour les Panthères, El-Kajoui veillait et maintenait les siens dans la partie.

Le second acte fut autrement plus explosif et équilibré entre deux équipes qui avaient enfin décidé de se livrer à fond. Dès la repris,e Fajr, de 20 mètres, obligeait Amonome a se détendre pour sortir une frappe croisée qui prenait le chemin du petit filet. Un coup de semonce. Car le Maroc, sous l'impulsion de Boufal, entré avant l'heure de jeu, poussait très fort pour revenir et après un sauvetage d'Ecuélé Manga sur une reprise de Chakla dans les 6 mètres, voyait ses efforts récompensés. Suite à un centre cafouillé par l'arrière-garde gabonaise, Boufal cherchait à contourner Amonome et se faisait déséquilibrer par le tacle de Poko. L'Angevin se chargeait lui-même de la sentence en transformant en force le penalty. On pensait alors que les Lions de l'Atlas allaient prendre l'ascendant mais c'était oublier un peu vite les Panthères et leur capacité à mordre en contre. Récupérant haut, Obiang envoyait en profondeur Allevinah, qui avait trouvé la transversale plus tôt dans la rencontre, dont le centre en rupture ricochait sur le tibia d'Aguerd, venu pour contester la position à Boupendza. Le bonheur gabonais ne dura que quelques instants. En effet, sur un coup franc, obtenu sur la droite à 20 mètres, près de l'angle droit de la surface, Hakimi illuminait la rencontre d'une frappe sublime enroulée dans la lucarne opposée. Amonome n'y pouvait rien. La rencontre venait d'atteindre son apogée. Formidable d'orgueil, le Maroc accrochait le nul et s'assurait de finir en tête du Groupe C, conservant au passage son invincibilité dans cette CAN. Un nul qui faisait également la joie des Gabonais. Bien que décimée et en proie à des soubresauts en interne, la sélection menée par Patrice Neveu compostait son billet pour les huitièmes de finale (contre le Burkina Faso, ndlr), prouvant la force de son collectif. Les scènes de communion en disait long sur le soulagement d'Allevinah et ses coéquipiers. Malgré le résultat, tout le monde a gagné ce soir à Yaoundé, au bout d'une rencontre d'abord atone, et finalement pétaradante.

22:09 - Halilhodzic salue le caractère de ses joueurs

"J'ai fait jouer quelques garçons qui ne jouaient pas beaucoup. On savait contre le Gabon que ce serait difficile. Les garçons se sont bien battus, ont deux fois égalisé. Je suis très satisfait. Globalement, on a dominé, créé quelques occasion mais manqué de précision. Eux ont été très réalistes, on savait qu'ils allaient vite en contre-attaque. A la fin, je ne peux rien reprocher à mes joueurs", a réagi après la rencontre Vahid Halilhodzic, visiblement content de la réaction de ses hommes au vu du scénario.

22:07 - Le Maroc pas fixé

Premier du Groupe C et invaincu dans cette CAN, le Maroc disputera son huitième de finale mardi prochain, toujours à Yaoundé. Toutefois, Sofiane Boufal et ses coéquipiers ne connaissent pas encore leur adversaire. Il s'agira soit du Malawi, soit du Cap-Vert, soit de la Tunisie.

22:04 - "On a tout donné"

"On a tout donné sur le terrain. On s'est beaucoup préparé mentalement. Au finale, ça a payé, on est qualifié. C'est que du bonheur. On vient à la CAN pour vivre des moments comme ça. Au fur et à mesure de la compétition, on est de plus en plus soudé, de plus en plus solidaire", a savouré Jim Allevinah, homme du match.

21:58 - Allevinah, homme du match

Auteur du premier but de son équipe, et très actif sur le front offensif où il fut un poison pour la défense marocaine, Jim Allevinah a été élu homme du match.

21:53 - L'affiche des 8ème pour le Gabon

Après avoir assuré sa qualification avec son match nul contre le Maroc (2-2), le Gabon affrontera le Burkina Faso, dimanche à 17 heures, à Limbé, à l'Ouest de Douala sur les rives du Golfe de Guinée.

21:51 - Le Gabon et le Maroc dos à dos

Au terme d'un match enlevé, le Maroc accroche un match nul face au Gabon (2-2) et termine en tête du Groupe C. Les hommes de Vahid Halilahodzic auront su réagir après avoir été mené à deux reprises par des Gabonais séduisants et opportunistes. Ces derniers se qualifient aussi pour les huitièmes de finale de la CAN.

21:47 - Kanga dans le mur

Après son missile de la premeière période, Kanga tente de nouveau sa chance cette fois à 20 mètres sur le côté gauche mais c'est dans le mur marocain.

21:46 - Temps additionnel : 5 minutes

Il y aura cinq minutes de temps additionnel dans cette seconde période folle entre le Gabon et le Maroc.

21:43 - Salve de changements

A moins de cinq minutes de la fin du match, Allevinah, premier buteur du soir cède sa place à Mayi, côté gabonais. Dans le camp adverse, Ounami sort également, remplacé par Tissoudali. Enfin, Saïss entre en jeu à la place de Chakla.

21:39 - Le joyau d'Hakimi

Le joyau d'Hakimi - Gabon - Maroc ©

Sur un coup franc placé à l'angle droit de la surface gabonaise à 20 mètres, et alors que tout le monde s'attend à un centre, Hakimi choisit de tenter sa chance directement. Le latéral du PSG enroule à l'opposé et vient trouver la lucarne gauche du but gabonais. Un missile qui signe la seconde égalisation des Marocains à sept minutes de la fin du temps réglementaire (2-2).

21:35 - Aguerd contre son camp

Stupeur à Yaoundé où le Gabon reprend les devants. Sur une récupération haute, Obiang lance dans la  profondeur Allevinah. Sa passe semble trop longue mais l'attaquant s'arrache et parvient à centrer en bout de course. Boupendza tente de couper au premier poteau mais c'est finalement Aguerd qui trompe du tibia son gardien (2-1).

21:33 - Le Ghana égalise

Dans l'autre match du Groupe C, le Ghana vient, comme le Maroc, d'égaliser face aux Comores, grâce à un but de son défenseur Djiku (2-2).

21:31 - Boupendza en solitaire

Seul face à trois adversaires, Boupendza accélère sur la gauche de la surface et y pénètre. Avec un temps d'avance, il tire dans un angle fermé mais croise trop sa tentative.

LIRE PLUS

Compétitions