Amélie Mauresmo enceinte : réactions homophobes sur Twitter

Amélie Mauresmo enceinte : réactions homophobes sur Twitter "Qui est le père ?", "Mauresmo va être Papa"... Après l'annonce de sa grossesse, Amélie Mauresmo doit faire face à de nombreuses moqueries sur les réseaux sociaux.

C'est par le biais d'un message sur Twitter qu'Amélie Mauresmo (35 ans) a annoncé sa grossesse ce jeudi, dans la soirée. L'ex-championne de tennis, devenue aujourd'hui coach de l'Ecossais Andy Murray et de l'équipe de France de Fed Cup, confie également que l'accouchement est prévu pour le mois d'août. Une nouvelle qui a suscité de nombreuses réactions sur la toile : des félicitations mais aussi des commentaires beaucoup plus acerbes au sujet de l'homosexualité de la championne et de la conception de cet enfant. Avec une bonne dose d'ignorance et d'intolérance. Jugez plutôt : "Mon gosse a la chance de vivre avec son père et sa mère, pas comme celui de Mauresmo né d'un don de sperme", "Qui est le père zoophile ?", "Ah bon Mauresmo est enceinte, je pensais que c'était elle le père"...

Amélie Mauresmo a malheureusement déjà vécu ce type de situation, en 1999, lorsque la championne avait fait son coming-out, en posant avec sa compagne de l'époque Sylvie Bourdon, en Une de Paris-Match. Dans la foulée, elle avait dû subir la réaction décriée de Martina Hingis, notamment, qui avait déclaré : "Elle vit avec une fille donc c'est la moitié d'un homme". L'ancienne numéro 1 mondiale a, elle, toujours assumé son homosexualité avec beaucoup de simplicité même si elle avait confié au journal L'Equipe, en 2013, avoir souffert de cette exposition médiatique : "Sur le fond, je ne regrette pas de l'avoir fait car cela expliquait un certain nombre de choses. Mais rétrospectivement, dans la forme, j'aurais certainement dû le faire autrement, de façon moins brutale. Cela a été très dur après".

"Bébé arrivera en août"

EN VIDEO - L'annonce de la grossesse de Mauresmo fait beaucoup parler ce vendredi.

Article le plus lu - Benalla, en prison, a MHD comme co-détenu › Voir les actualités

Annonces Google