Vacances en Italie : allègement des restrictions, stations de ski, le point sur la situation

Vacances en Italie : allègement des restrictions, stations de ski, le point sur la situation L'Italie fait désormais partie des pays d'Europe où les restrictions pour lutter contre l'épidémie de coronavirus sont les moins lourdes. Lieux ouverts, couvre-feu, test PCR, stations de ski, on fait le point complet sur la situation afin de préparer au mieux vos vacances en Italie.

[Mis à jour le 15 février 2021 à 11h54] Le gouvernement italien a assoupli les mesures de restrictions anti-Covid en ce début d'année 2021, permettant la réouverture des bars et restaurants en journée et les musées en semaine. Le couvre-feu reste toutefois en vigueur sur tout le territoire national de 22 heures à 5 heures du matin. La grande majorité des régions italiennes sont désormais classées au niveau "jaune", c'est-à-dire à risque modéré, à l'exception du Haut-Adige (nord), de l'Ombrie (centre), des Pouilles, de la Sardaigne et de la Sicile (sud), classées en "orange" (risque moyen).

Alors que les remontées mécaniques restent fermées en France, plusieurs régions italiennes ont rouvert le 15 février leurs domaines skiables avec une jauge limitée de skieurs. Pour la Lombardie et le Piémont, un texte précise que la capacité est limitée : "Dans chaque domaine skiable, ou station de ski non comprise dans un domaine skiable, le nombre maximal de fréquentation journalière est déterminé à hauteur de 30% de la capacité horaire totale de l'ensemble des remontées mécaniques (télécabines, téléphériques, télésièges, téléskis) du domaine skiable ou de la station de ski non comprise dans un domaine." La Vallée d'Aoste pourrait rouvrir ses stations de ski le 18 février précise La Repubblica mais avec un nombre total de 30 000 personnes par jour.

Les frontières de l'Italie sont-elles ouvertes ?

Figurant parmi les destinations préférées des Français en Europe, l'Italie a rouvert ses frontières aux citoyens européens l'été dernier. La vie reprend son cours, de manière progressive, dans le pays, avec la réouverture de nombreux lieux culturels, des piscines, des restaurants et des salles de sports. Les bars et restaurants, qui ne pouvaient jusqu'ici faire que de la vente à emporter, pourront accueillir des clients à leurs tables jusqu'à 18 heures, mais en nombre limité et en respectant les règles de distanciation. Les musées peuvent aussi rouvrir, mais seulement en semaine, pas le week-end, pour éviter les concentrations de personnes. Le Colisée ou encore les Musées du Vatican ont ainsi rouvert leurs portes au public. Il est toutefois interdit de se déplacer entre les régions jusqu'au 15 février minimum. Il est également nécessaire de remplir un formulaire et de se signaler dès l'arrivée à l'autorité sanitaire régionale

L'Italie impose-t-elle une quarantaine aux touristes ?

Il est obligatoire de présenter le résultat négatif d'un test moléculaire (PCR) ou antigénique de moins de 48h pour se rendre en Italie. Les voyageurs qui ne pourraient pas présenter ce document devront faire une quatorzaine (14 jours) en Italie (il n'est plus possible de faire le test en arrivant en Italie). Sont exemptés de test et de quarantaine les voyageurs dont le séjour ne dépasse pas 120 heures pour des besoins prouvés de travail, de santé ou d'urgence absolue et les travailleurs frontaliers entrant et sortant du territoire national pour des raisons de travail avérées

Quelles sont les mesures de distanciation sociale mises en place en Italie ?

L'Italie maintient l'obligation de porter un masque en permanence : dans les lieux fermés accessibles au public, mais aussi dans les lieux fermés autres que les domiciles privés, et à l'extérieur.

Les plages sont-elles accessibles en Italie ?

Les bords de mer italiens sont accessibles depuis début juin. Sur les plages privées, majoritaires sur la péninsule, une distance de 3 à 10 mètres doit être respectée entre transats et parasols selon les régions.

Les aéroports ont-ils rouvert, avec quelles compagnies partir en Italie ?

Les grands aéroports italiens ont rouvert leurs portes aux voyageurs. À Rome, l'aéroport de Fiumicino accueille quotidiennement une vingtaine de vols. Le second aéroport de la capitale, Ciampino a repris du service avec notamment Ryanair et EasyJet. Si vous souhaitez vous rendre dans les îles italiennes, sachez que la Sicile et que la Sardaigne accepte les vols internationaux