Chat brûlé vif à Nice : le tortionnaire regrette mais ira en prison

Sébastien Lebras, l'homme qui avait jeté par la fenêtre le chat de sa compagne après l'avoir transformé en torche vivante à Nice, a été condamné à deux ans de prison ferme...

C'est un terrible et sordide fait divers qui s'est déroulé dans la nuit de jeudi à vendredi, à Nice. Un homme s'est livré à d'insupportables violences sur sa femme, avant de mettre le feu à son chat. L'animal, propulsé par la fenêtre de l'appartement, situé au 7e étage de l'immeuble, a survécu à ses blessures avant d'être euthanasié par un vétérinaire, qui a mis fin à son agonie deux heures après les faits. Le tribunal correctionnel de Nice a condamné l'homme, Sébastien Lebras, à deux ans de prison ferme et à six mois de prison avec sursis. "Je voulais pas le brûler, je voulais juste impressionner ma compagne", s'est justifié le coupable, regrettant son geste. Et d'ajouter : "C'est pas moi, je comprends pas comment j'ai fait ça !".

L'homme qui ne s'explique pas vraiment son geste s'était très violemment emporté contre sa compagne, qui souhaitait le quitter. La victime avait par ailleurs appelé son ex-mari pour qu'il vienne l'aider la nuit des faits. S'étant rendu sur place, il a lui aussi été pris à parti et frappé par Sébastien Lebras, selon Le Parisien. Le quotidien rapporte les propos de l'auteur des coups, qui dira aux enquêteurs à propos de sa compagne : "Elle m'a fait péter un câble, je suis quelqu'un de très gentil".

Article le plus lu : La compagne de Manuel Valls est une "femme à poigne" : voir les actualités

Nice

Annonces Google