David Rachline : une vie consacrée au FN et à l'idéologie

David Rachline : une vie consacrée au FN et à l'idéologie Qui est David Rachline, ce sénateur de 26 ans, élu maire de Fréjus en mars 2014 ? Dès 15 ans, le jeune homme s'est lancé corps et âme dans le parti, en abandonnant ses études pour la politique.

Désormais sénateur, à 26 ans, David Rachline va faire davantage parler de lui. D'abord parce qu'il permet, avec Stéphane Ravier, de faire entrer le FN au Sénat, pour la première fois de l'histoire du parti. Ensuite parce que ce jeune homme de 26 ans connaît une fulgurante ascension, avec deux victoires électorales en l'espace de quelques mois, et une progression presque unique au sein du Front national. Si ses responsabilités se sont considérablement accrues en quelques années au sein de son parti, c'est avant tout parce que David Rachline est un militant de la première heure. C'est en 2002, lors de la campagne historique de Jean-Marie Le Pen qui le conduira au second tour des présidentielles qu'il adhère au parti. A 18 ans, il abandonne ses études pour consacrer l'essentiel de son temps au Front national, avec une idée en tête : faire carrière en politique.

David Rachline semble effectivement avoir tout sacrifié au FN. Il est d'abord membre du FNJ dans le Var. En 2008, il sera élu conseiller municipal à Fréjus et deviendra la même année le patron des FNJ au niveau national. En 2010, il décrochera un nouveau mandat, celui de conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur, sur la liste de Jean-Marie Le Pen. C'est d'ailleurs aux côtés de l'ancien président du FN que David Rachline a fait ses premières armes. En 2007, il aura été l'un des plus jeunes cadres du FN impliqué autant dans la campagne des présidentielles. Marine Le Pen voit en lui, rapidement, l'incarnation du renouvellement des générations au parti et fait de lui son conseiller Web.

Elu maire de Fréjus en mars, David Rachline est parvenu à se faire un nom sur la scène nationale. Homme de parti, connaissant bien les arcanes de l'appareil, il montre aussi au FN de vraies appétences pour la politique, celle des idées et des idéologies. Fils de militant socialiste, il semble avoir construit sa conscience politique sur le rejet des convictions de son père. Lui est bien plus sensible au courant nationaliste révolutionnaire, extrême-droite sociale qui revendique la priorité nationale comme fondement et le multiculturalisme comme objet de lutte. Un temps membre d'Egalité et Réconciliation, David Rachline était l'un des plus proches d'Alain Soral, avant que celui-ci ne quitte le FN.

Article le plus lu - Italie : un pont autoroutier s'écroule, les images › Voir les actualités

Annonces Google