Puis-je déduire une somme forfaitaire versée à mon fils de 32 ans ?

Mon fils, âgé de 32 ans, vit chez moi et n'a pas de revenus réguliers. Puis-je déduire une somme forfaitaire que je lui verse, sans justificatifs ?

Afin de pouvoir déduire une pension alimentaire votre fils ou de votre fille doit être dans le besoin et ne pas pouvoir se procurer par son travail les moyens nécessaires à la satisfaction de ses besoins élémentaires. Si tel est le cas (situation de besoin et votre fils majeur vivant sous votre toit), vous pouvez déduire sans justificatif 3 410 euros au titre du logement et de la nourriture (préciser sur votre déclaration son hébergement) et le double si votre enfant est marié ou pacsé. Cette somme doit être proratisée si votre enfant n'a vécu qu'une partie de l'année dans votre logement (tout mois commencé étant retenu en entier).

Si cette évaluation est insuffisante, vous pouvez déduire avec justificatifs le montant réel des dépenses que vous avez supportées, le tout dans la limite annuelle de 5 738 euros. Ainsi, vous pouvez retenir l'évaluation forfaitaire de 3 410 euros pour la déduction des frais de nourriture et de logement et compléter avec justificatifs cette somme du montant réel des autres dépenses engagées pour votre fils (santé, vêtements etc.) jusqu'à atteindre la limite globale de déduction de 5 738 euros. Corrélativement votre fils détaché fiscalement devra faire figurer dans ses revenus la pension que vous déduisez (case 1AO ou 1BO) de la déclaration n°2042 ou n°2042 S.

Frais de garde et scolarité