Arracher une vielle cheville

Si l'utilité d'une cheville est de se fixer solidement dans un support, il n'est pas toujours facile de l'enlever. Voici quelques conseils pour parvenir à arracher une cheville réfractaire.

Difficulté : facile

© Auremar / Fotolia
Les outils nécessaires :

- une vis ;
- une pince multiprise.

Qu'est-ce qu'une cheville ?
Entre les chevilles universelles, les chevilles pour briques creuses, les chevilles métalliques pour placoplâtre ou encore les chevilles à expansion, il n'est pas toujours facile de s'y retrouver. Pourtant, le choix d'une cheville adaptée à la typologie de votre mur est essentiel pour vous assurer qu'elle servira de point d'ancrage solide pour y insérer une vis.

Les étapes pour arracher une vieille cheville

Pour arracher une vieille cheville insérée dans un mur, prenez une vis et vissez-la à la main dedans jusqu'à ne plus réussir à la faire tourner.
Exercez alors une pression de bas en haut tout en tirant vers l'extérieur. Au bout de quelques instants, la cheville va tout simplement s'extraire.
Dans le cas où cette dernière résiste, utilisez votre pince multiprise pour réaliser les mêmes gestes que précédemment. L'outil va vous aider à exercer une pression plus forte. Normalement, vous devriez en venir à bout facilement.
Pour les chevilles métalliques à expansion, le procédé est un peu différent. Munissez-vous d'une pince plate puis tirez sur la cheville pour en briser la collerette.Une fois cette étape accomplie, deux possibilités s'offrent à vous : retirez-la ou poussez-la dans la cloison. La plupart des bricoleurs conseillent cependant de retirer la cheville dans la mesure du possible.
Il ne vous reste plus qu'à reboucher le trou avec un enduit de rebouchage et à repeindre le mur !

Bricolage / Travaux