Rechercher un proverbe
 
 

Sans la liberté de blâmer, il n'est pas d'éloge flatteur."

 
 
 Theme Langage / parole
 pays France
12 avis
 Avis des internautes
Donnez votre avis

  Explication  

L’éloge perd son sens si notre interlocuteur n’est pas libre de nous blâmer. En effet, cette liberté est le gage de sa franchise et donc de la véracité de l’éloge. L’association de l’adjectif « flatteur » au nom « éloge » constitue un pléonasme. L’utilisation de cette figure de style souligne ici la dichotomie entre la forme du discours et son impact : l’éloge est toujours flatteur dans les termes mais si il est contraint, son honnêteté est compromise, on n’y croit plus. L’éloge est donc privé de son effet, il ne flatte plus. En revanche, si l’éloge est libre, si la personne qui l’énonce a la liberté de proférer son contraire, on y croit plus volontairement.



  Origine  

Ce proverbe est extrait du Mariage de Figaro de Beaumarchais.



  A voir aussi  

Mieux vaut ami grondeur que flatteur.
Si tu aimes ta femme, fais-en éloge seulement quand elle est morte.



1773 proverbes français | Langage / parole : 54 proverbes

  Vos avis  
 12 avis | DONNEZ VOTRE AVIS 
L'avis de Hubert  (Montréal) 
"Erreur de citation même si ça n'en change pas le sens. Le proverbe dit : Sans la liberté de blâmer, il n'est POINT d'éloge flatteur. Tant qu'à parler d'un dicton, autant le faire correctement." (30 mars 2015)
 
L'avis de Père Spicace  (Stavelot (belgium)) 
C'est ainsi, la vie = un bal masqué
"Tout  éloge  n'est  pas  nécessairement  flatteur, pas  obligatoirement  entaché  de  calcul : il ne  s'agit  donc  point  d'un  pléonasme." (14 décembre 2011)
 
L'avis de Francis Méry (Paris) 
"BEAUMARCHAIS connaissait La FONTAINE et le sens du mot flatteur : faisons lui donc le crédit d'un éloge flatteur avec tout son sens, sans pléonasme ! La signification de cet aphorisme serait donc qu'en l'absence de liberté de blâmer tout excès dans l'éloge disparaît : tout éloge flatteur peut passer pour un éloge légitime." (12 mai 2011)
 
L'avis de Alex  (Carentoir) 
"Et bien justement, si blâme il n'y a, pléonasme non plus !" (04 avril 2011)
 
L'avis de Georgy Pepere (Paname) 
"Bonjour , tout flatteur vie au dépend de celui qui l'écoute . J'espére que cette parole me vaudra bien compliments sans doute ." (18 mai 2009)
 
L'avis de Maxime  (Montpellier) 
Maxime
"Je ne suis pas une flèche. Mais un éloge fait par quelqu'un qui n'a pas la liberté de faire un blâme, n'a aucune valeur en soit. Cet éloge est donc faux, niais, et n'a pas de sens. Certes un éloge est flatteur par nature, mais l'éloge qui vient de quelqu'un capable de me critiquer est le seul qui vaille quelque chose." (06 avril 2009)
 
L'avis de Mamou Filosof (Montréal,quévec,canada) 
Actualiser
""L'éloge n'est réelle que lorsque la libre expression l'est." ...autre temps, autre moeurs! Merci pour cet espace d'expression libre.:o)" (27 octobre 2008)
 
L'avis de Abinitio  (Bretagne) 
Pléonasme quand tu nous tiens !
"Bonjour, Bien entendu qu'il y a pléonasme. Toutefois, pour ceux qui auraient un doute (...), ce n'est pas une erreur, - je crois qu'on peut l'affirmer - car l'utilisation pléonastique est utilisé-là, très probablement dans l'intention d'appuyer le sens, de le rentre plus flagrant qu'il ne l'est déjà. Autrement dit, rendre excessif ce qui l'est déjà." (27 octobre 2008)
 
L'avis de René Marmillod (Reichshoffen) 
"L'éloge du laudateur n'est perçu comme flatteur que si le laudateur a la liberté de blâmer. Eloge et flatteur n'ont pas le même objet." (03 mars 2008)
 
L'avis de Voltaire  (Paris) 
"C'est un peu idiot de commenter des phrases d'auteurs de génie, non ?" (05 février 2008)
 
Pages 1 | 2 sur 2
Page suivante
Rechercher un proverbe
 


Encyclopédie des proverbes | Contact