Vrai ou faux ? Le froid tue les microbes

Vrai ou faux ? Le froid tue les microbes Qui n'a jamais eu droit à la sempiternelle réflexion "le froid, c'est bon pour la santé, ça tue les microbes" ? Et bien pourquoi les pics d'épidémies de gastro-entérite et de grippe sont en hiver ?

Truc de grand-mère ou véritable fait scientifique ? Le froid est-il capable d'anéantir de notre environnement tous les méchants virus, bactéries et autres micro-organismes pathogènes ? C'est normal de se poser cette question. Il est vrai que l'industrie alimentaire a recours à cette baisse des températures pour conserver les aliments et éviter qu'ils provoquent des intoxications plus ou moins sévères.

Peut-être que lors d'un hiver rigoureux, comme nous en subissons un actuellement, est profitable à notre santé et éradique les microbes. Et bien, désolé de vous décevoir : outre le fait que vous avez très froid, que vous vous cachez sous d'épaisses couches de vêtements, vous pouvez toujours tomber malade. Les bactéries et les virus sont sacrément résistants et ce n'est pas un thermomètre indiquant une température inférieure à zéro qui risque de les effrayer.

Des micro-organismes parés au froid

 

Les microbes sont des organismes vivants invisibles à l'œil nu ; mais comme tout être vivant ils respirent et se nourrissent. Ils ont besoin d'eau, de protides, de lipides, de glucides, de vitamines et de substances minérales. Jusque là rien d'extraordinaire.

Chaque catégorie de microbes dispose d'une fourchette de température préférentielle pour se multiplier et donc infecter. Pour résumer, les micro-organismes sont à leur aise entre +10 et +50°C. Au-delà, la chaleur les terrasse véritablement. Mais que se passe-t-il lorsque le thermomètre passe sous la barre des +10°C ? Ils ne sont pas éliminés par le froid comme pour la chaleur ; leur développement va se ralentir. Plus on descend vers le négatif, plus le cycle de reproduction est amoindri. On parle d'hibernation, comme pour certains animaux. En hiver, ils se mettent en sommeil puis se réveillent lorsque les conditions extérieures leur sont plus favorables.

Des pics épidémiques en hiver

 

A certains endroits de la France, les températures flirtent avec les -10, -15 voire -20°C. Est-ce pour autant que vous n'attrapez pas de rhume ou de gastro-entérite ou pire la grippe ? Tels des prédateurs, les virus et autres bactéries veillent au grain. Ils sont certes endormis mais bien présents. Dès qu'ils pénètrent l'intérieur de notre organisme, où la température interne s'élève à 37°C, ils reprennent leur développement et se multiplient en nombre causant une infection.

Le seul facteur létal pour les microbes est la forte chaleur (<+50°C) et non le froid. Alors courage, il reste 2 mois d'hiver, mangez bien, emmitoufler vous, faites une cure de vitamines et ayez une hygiène irréprochable en vous lavant bien les mains.

Autour du même sujet