Quand Dame Nature inspire la Recherche

le bec corné du calmar permettrait d'élaborer une prothèse de membre plus
Le bec corné du calmar permettrait d'élaborer une prothèse de membre plus adaptée. © Tom Robbrecht/Fotolia

Des chercheurs de l'université de Californie à Santa Barbara s'intéressent de près au calmar et plus particulièrement à son bec corné.  Constitué de chitine, cet organe extrêmement coupant est doté d'une nature double. Il est à la fois extrêmement dur mais aussi élastique. Cette dualité pourrait servir aux progrès médicaux et biotechnologiques.

Les chercheurs utiliseraient cette propriété afin d'élaborer des prothèses artificielles de membres capables d'être aussi élastiques que du cartilage et aussi rigides qu'un os. De plus, ce matériau malléable est très versatile et est capable d'englober convenablement les tissus ce qui n'est pas le cas de la céramique ou du métal utilisé actuellement.