Une protéine capable de bloquer le virus de l'hépatite C

 
L'hépatite C représente un problème majeur de santé publique touchant environ 130 millions de personnes dans le monde. Des chercheurs du Laboratoire Hépatite C de l'institut de Biologie de Lille (CNRS / Universités Lille 1 et 2 / Institut Pasteur de Lille), en collaboration avec l'unité 602 Inserm et l'Université de Stanford, ont découvert une protéine bloquant le virus dans une étape précoce de son cycle infectieux. Ces travaux sont publiés aujourd'hui dans la revue PLoS ONE.
Le virus de l'hépatite C utilise au moins trois récepteurs pour entrer dans les cellules du foie, dont CD81. Les scientifiques, en étudiant ses protéines associées, ont identifié une molécule, EWI-2wint, seulement présente dans les cellules du foie. Celle-ci empêche la reconnaissance de CD81 par le virus et le bloque dès le début du cycle infectieux.
Cette découverte laisse entrevoir de nouvelles approches thérapeutiques par la mise au point de nouvelles molécules antivirales pour lutter contre l'infection.

Article le plus lu : Emmanuel Macron : biographie secrète d'un "Monsieur Parfait" : voir les actualités

Autour du même sujet

Annonces Google